Le Blog d'Alexis

dimanche 18 août 2019

Météo/Orages/Lorraine: Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du 18 Aout et nuit suivante

Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du 18 Aout 2019 et nuit suivante

 

Bulletin Grand Public :

Émis le Dimanche 18 Aout 2019 à 08h00

Echéance: Du Dimanche 18 Aout 2019 à 09h00 au Lundi 19 Aout 2019 à 09h00.

 

Risque d'orages modérées mais assez localisés.

 

Instable. Régime d'averses orageuses actif entre l'après-midi et le milieu de nuit. Il n'est pas attendu de phénomène violent sur Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle cependant un orage fort n'est pas exclu localement. Le risque orageux est très élevé sur les Vosges avec un risque important (surtout sur le relief) de phénomène violent. Au passage des orages, de fortes pluies (20 à 30 localement 40 mm en 1h ou 2 h), de la grêle, de fortes rafales de vent (100 à 110 km/h localement davantage) et une activité orageuses importante.

 


Bulletin pour les professionnels :

Émis le Dimanche 18 Aout 2019 à 08h00

Echéance: Du Dimanche 18 Aout 2019 à 09h00 au Lundi 19 Aout 2019 à 09h00.

 

Risque d'orages modérées mais assez localisés.

 

Instable. Régime d'averses orageuses actif entre l'après-midi et le milieu de nuit. Il n'est pas attendu de phénomène violent sur Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle cependant un orage fort n'est pas exclu localement. Le risque orageux est très élevé sur les Vosges avec un risque important (surtout sur le relief) de phénomène violent. Au passage des orages, de fortes pluies (20 à 30 localement 40 mm en 1h ou 2 h), de la grêle, de fortes rafales de vent (100 à 110 km/h localement davantage) et une activité orageuses importante.

A noter par ailleurs que des phénomènes tourbillonnaires pourront être observés à proximité des orages les plus intenses, sous forme de tubas voire d'une tornade.

Cette prévision ne justifie pas de prévision spécifique car le risque orageux reste localisé (pour le paramétre orages) et que cette situation reste classique pour la saison, la prudence reste de mise. La fiabilité est moyenne à Bonne.

 

> Echéance la plus active: De 15h à 02h

> Risque de Tornade estimé à 15%.  

> Risque de Tuba ou autres phénomènes venteux estimé à 55% en particulier sur les Vosges.

> Risque de Grêle d'un diamètre supérieur à 2cm estimé à 01%. 

> Activité éléctrique: Modérée à localement fort

> Fiabilité Moyenne à bonne.

 

Demain: RAS. 

 

Cette prévision ne justifie pas de prévision spécifique car le risque reste localisé (pour le paramétre orages) et que cette situation reste classique pour la saison, la prudence reste de mise. 

 

 

Le Blog d'alexis avec Keraunos et Météo France

 

 

Posté par meterologue à 09:55:07 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


vendredi 9 août 2019

Info/Météo/Lorraine/Orages: Des orages violents en Lorraine: Une tornade, des dégâts et 154 km/h.

 Des orages violents en Lorraine: Une tornade, des dégats et 154 km/h.

 

L’image contient peut-être : nuage, ciel, plein air et nature

(Légende: Supercellule depuis Revigny sur Ornain le 09 Août 2019, photo de Didier Erard‎)

Rappel de la situation: 

Un minimum d’altitude bien creusé remonte ce vendredi 09 Août depuis le proche Atlantique vers l’Irlande. Il pilote un flux de sud-ouest de plus en plus rapide et cyclonique sur la France, avec des pointes à plus de 220 km/h attendues à 250 hPa sur le nord du pays. Les forçages associés seront surtout positionnés sur le flanc sud du jet-streak, soit entre Bourgogne et Lorraine cet après-midi. Ils seront en phase avec l’approche d’un front froid marqué dont la trace au sol s’enfoncera en journée depuis la Normandie vers la Lorraine et l’Auvergne.
L’ensemble assurera un soulèvement dynamique marqué cet après-midi sur le quart nord-est du pays. Celui-ci affectera un environnement préfrontal rendu instable par de fortes advections d’air chaud et humide en basses couches (thêta’w > 20°C à 850 hPa), et doté d’une MUCAPE qui pointera localement jusqu’à 3000 J/kg entre Bourgogne et Lorraine, avec MULI jusqu’à -7 à -8 K.
Des déclenchements de convection profonde sont donc attendus dans ce contexte. Ils seront nombreux en toutes régions, et plus virulents sur les deux zones précitées, où ils évolueront dans des profils verticaux fortement cisaillés en profondeur (> 20 m/s sur 0-6 km) et riches en SRH (> 300 m²/s² sur 0-3 km), en mesure de supporter des structures supercellulaires ainsi que des systèmes multicellulaires à tendance localement linéaire. Un risque d’orage fort, voire isolément violent, est donc identifié notamment sur le nord-est du pays, plus particulièrement dans la zone de contact entre un jet de basses couches progressant par le nord-ouest et un axe de fort gradient vertical de température potentielle ; cette zone sera en effet propice à la production de puissantes rafales descendantes, sous forme de micro- ou macrorafales. La présence conjointe de noyaux de forte SRH en très basses couches dans le panel modèles à mailles fines (ARW 1 km, SREF) confirme par ailleurs la possibilité de phénomènes tourbillonnaires sur le nord-est du pays d’ici ce soir. Le potentiel de forte grêle ou de très fortes pluies sera en revanche plus secondaire.

 

La Prévisions:

Cette journée de vendredi est rapidement instable avec le développement de foyers orageux parfois intense avec une crainte de phénomène violent à partir du milieu d'après-midi et jusqu'en milieu de nuit. Fortes pluies avec risque d'inondation, fortes rafales de vent parfois supérieur à 100 km/h et de la grêle. Le risque de phénomène violent est particulièrement élevé sur la Meuse. Sur les Vosges en cours de nuit et demain matin des pluies orageuses sont prévus, là aussi avec parfois d'intenses quantités.

- Précipitations estimées sur la région:
Quantité attendu(quantité très variable en fonction des endroits): 30 à 40 mm en général mais localement 50 mm en moins d'1h sous les orages les plus forts.
Caractéristique: Précipitation soutenue. Développement mal organisé.

 - Vent :

 Des rafales autour de 100 km/h en général localement 110 ou 120km/h sous les plus gros orages. Vent de Sud Ouest en général.

 - Grêle :

 Petite chute de grêle ou grésil inférieur à 2 cm de diamètre risque estimé à 90% .

Chute de grêle supérieur à 2 cm de diamètre risque estimé à: 04%.

 - Tornades/Tuba :

 Risque estimé à 27% pour le risque de Tornades. Risque estimé de 50% pour le risque de Tuba.

 - Foudre et activité électrique :

 Modérée à Forte.

 - Autres phénomènes :

Micro/Macro rafale, autre phénomène de même type : risque estimé à 89%.

Risque d'arrcus ou de phénomène de type rotatif: risque estimé à 78%.

Risque cependant localisé.

 

 

Les Observations et dégats: 

 Une supercellule bien visible sur les images radars précipitations et grêle. Cette supercellule à l'origine d'intense précipitation , de grêle, d'une intense activité électrique et de fortes rafales de vent. 

 

 

Ici, il s'agirait d'une supercellule de type "HP" (high precipitation) caractérisée par des précipitations entourant nettement le mésocyclone (dans ces cas, si tornade il y a, elle est difficile à observer car noyée dans un rideau de pluie).
Par opposition aux supercellules "LP".

 

Carte grêle du 09 aout 2019

Même si des grêlons d'un gros diamètre n'ont pas été relevés. Des chutes de grêles ont tout de même eu lieu (voir carte ci-dessus) en particulier entre Meuse et Marne. 

Une activité éléctrique intense. 

Carte impacts de foudre au 09 aout 2019

 

Foudre : plus de 10000 impacts en 24h

Plus de 85 215 éclairs ont été dénombrés ce vendredi, a annoncé sur son site internet Keraunos. L'Observatoire français des orages et tornades a dénombré précisément 82 217 éclairs. Ce qui fait de ce 9 août la journée la plus électrique de 2019 en France. La Marne a été le département le plus touché, avec 17 202 éclairs. Le pic a été atteint à 15h, et c’est la commune de Fère-Champenoise qui a été la plus touchée, avec 1237 éclairs. Coté départements, la Meuse et la Meurthe-et-Moselle complètent ce "podium" avec respectivement 9 991 et 6 804 éclairs. À elle seule la SuperCellule représente environ 60% de l'activité électrique totale sur la région. 

 

En matière de précipitation, elles ont été comprise en général entre 15 et 30mm localement 30 à 50 mm. Ces observations n'ont rien d'exceptionnel et sont relativement conformes à la prévision. Cependant au vu de l'intensité, des inondations locales ont pu se produire comme à Verdun (55) par exemple.

 

Cumul précipitation du 09 Aout 2019

L’image contient peut-être : nuage, ciel, plein air, texte, nature et eau

 

Ces orages et en particulier cette supercellule sont à l'origine de fortes rafales de vent. 

102 km/h à Châlons-en-Champagne (51), Vatry (51) ou encore Fresnes-en-Woëvre (55). Ces relevés prouve que le vent à au moins souffler autour de 90/100 km/h dans cette super-cellule en particulier. Des rafales plus fortes à l'origine de rafales descendantes, ou de micro/Macro rafales sont tout à fait probable notamment entre Marne et Meuse (au niveau de Triaucourt...), dans le secteur de Souilly, Dieue, Verdun (une quizaines d'intervention des pompiers pour cette commune) ou encore vers le Pays Haut. Une rafale à 154 km/h (un record pour cette station) a été relevée à Volmunster (57).

 

De gros dégâts à Passavant-en-Argonne (à quelques kilomètres de la frontière entre la Marne et la Meuse) après l’orage. La façade d’une maison en restauration s’est complètement écroulée. Un hangar a été détruit. Les poteaux électriques, en bois comme en béton, sont tous à terre. Les tuiles sur les toits ont volé.

Dans la Meuse, les sapeurs-pompiers sont intervenus à une centaine de reprises environ, entre 16 h 30 et 21 h, « essentiellement pour des toitures envolées, quelques inondations d’entreprises ou de maisons », notamment à Verdun et deux communes au sud de la ville, Ancemont et Dieue-sur-Meuse, ont-ils indiqué à l’AFP.

Autre conséquence, La circulation est actuellement interrompue entre Bar Le Duc et Châlons-en-Champagne pour les trains. Elle est très perturbé sur la région Lorraine en général.  Suite aux orages, une centaine de passagers bloqués en gare SNCF de Saint-Dizier (52). Des chutes de branches ou d'arbres perturbent le trafic.

Quelques foyers privés d'électricité, de téléphonie ou d'internet localement. 

 

Une super-cellule à l'origine d'une tornade entre Belgique, France et Luxembourg, en particulier dans le secteur de Petange, 7 blessés. Cette Tornade d'au moins de catégorie F2 (rafales entre 180 à 250km/h) à fait de nombreux dégâts (exemple ci-dessous). Côté Français en Meurthe et Moselle, en marge de la tornade, les communes de Longwy, Herserange et Saulnes ont été touchées par de fortes rafales. Un autre cas de tornade est à l'étude dans le secteur de Beausite/ Triaucourt. Là aussi des dégâts avec des chutes d'arbres.  

 

 

 

Le risque de tornade était bien prévu par le modèle d'ensemble arome (MF) avec l'indice STP ( Significant Tornado Parameter) 0.6 , avec la ville de Pétange en particulier.

 Image

 

Allez plus loin. 

 

(Avec Météo France, Kéraunos et médias locaux) 

 

 

Posté par meterologue à 23:44:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Info/Météo/Lorraine: Vigilance orange Orages en Lorraine: Suivi du 09 Août 2019

Vigilance orange Orages en Lorraine: Suivi du 09 Août 2019 

 

L'ensemble de la région Lorraine est en vigilance orange pour Orages. Un risque de phénomène fort est élevé nécessitant le déclenchement d'un suivi. 

 

> 16h00: Observations et Mis à jour de la prévision

La prévision est confirmée. Les orages ont bien démarré en Bourgogne et Champagne-Ardenne comme prévu. On a relevé jusqu'à 102km/h de vent à Vatry (sud 51) et 10 à 15mm de précipitations en moins de 30 minutes en plusieurs endroits de l'Yonne, l'Aube et la Marne. L'activité electrique est importante. Les orages sont sur le point de démarrer dans le Jura et en Haute-Saône par l'ouest.

Prévisions émis à 16h00:

Les orages formés vont continuer à prendre de l'ampleur en se propageant vers le nord-est. De nouvelles cellules orageuses vont se former sur la région Centre et le Massif Central pour traverser la Bourgogne et la Champagne-Ardenne.
Tous ces orages s'accompagneront d'une forte activité électrique (foudre), d'importantes chutes de grêle et de fortes pluies pouvant amener jusque 30 à 40 millimètres en une heure.
Les plus forts orages pourront être très venteux avec des rafales de vent qui pourront atteindre voire dépasser ponctuellement les 100 km/h.
Le risque orageux s'affaiblit en soirée de vendredi.
En progressant vers l'est de la Lorraine (57-88), l'Alsace et la Franche-Comté en fin d'après-midi ou début de soirée, les orages changent d'aspect pour devenir un vaste corps pluvio-orageux. Si les précipitations restent importantes, le risque de grêle est moins fort et les rafales de vent restent comprises entre 60 et 90km/h.
Les orages faiblissent en cours de nuit et s'évacuent vers l'est pour ne concerner au lever du jour que les régions proche de la Suisse.

 

> 15h45: Déclenchement du Suivi. 

Au vu de la situation actuelle et à venir. Actuellement de forts orages se dirigent sur le département de la Meuse et concernent la Champagne Ardenne. D'autres orages sont en formation de moindre intensité pour le moment sur la région Centre et la Côte d'Or, il se dirige vers la Lorraine et en particulier les Vosges. Sous les orages présents en Champagne-Ardenne, on constate d'intense précipitation, de fortes rafales de vent (91 km/h à Chalons en Champagne (51) à 15h30) et une forte activité électrique.

Prévisions émis à 13h00:

En ce vendredi après-midi, les conditions deviennent favorables à la formation d'orages localement violents.
En Champagne-Ardenne, Bourgogne et Ouest-Lorraine (54-55), les orages se forment à partir de la mi-journée et prennent de l'ampleur au fil de l'après-midi. Ces orages de grandes tailles (super-cellules) restent isolés. S'ils ne concerneront pas l'ensemble du territoire concerné, ils s'accompagneront d'une forte activité électrique (foudre), d'importantes chutes de grêle et de fortes pluies pouvant amener jusque 30 à 40 millimètres en une heure.
Les plus forts orages pourront être très venteux avec des rafales de vent qui pourront atteindre voire dépasser ponctuellement les 100 km/h.
Le risque orageux s'affaiblit en soirée de vendredi.
En progressant vers l'est de la Lorraine (57-88), l'Alsace et la Franche-Comté en fin d'après-midi ou début de soirée, les orages changent d'aspect pour devenir un vaste corps pluvio-orageux. Si les précipitations restent importantes, le risque de grêle est moins fort et les rafales de vent restent comprises entre 60 et 90km/h.
Les orages faiblissent en cours de nuit et s'évacuent vers l'est pour ne concerner au lever du jour que les régions proche de la Suisse.

 

(Avec Météo France)

 

Posté par meterologue à 16:06:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Météo/Orages/Lorraine : Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du Vendredi 09 Août 2019

 Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du Vendredi 09 Août 2019 

 

Risque de phénomène violent localement, Prudence.

 

Prévisions n°99

 

Emis le Vendredi 09 Août 2019 à 09h30

Echéance du Vendredi 09 Août 2019 de 09h00 jusqu'au Samedi 10 Août à 09h00.

 

Bulletin Grand Public :

- Vigilance:

 A l'heure de l'enregistrement de ce bulletin, la couleur de la vigilance est JAUNE pour "Orages" sur la Lorraine sauf en Meuse en "ORANGE pour "ORAGES" . 

Soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d′un rivage ou d′un cours d′eau; des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement et localement dangereux sont en effet prévus; tenez-vous au courant de l’évolution de la situation.           

 

Prévisions

  Cette journée de vendredi est rapidement instable avec le développement de foyers orageux parfois intense avec une crainte de phénomène violent à partir du milieu d'après-midi et jusqu'en milieu de nuit. Fortes pluies avec risque d'inondation, fortes rafales de vent parfois supérieur à 100 km/h et de la grêle. Le risque de phénomène violent est particulièrement élevé sur la Meuse. Sur les Vosges en cours de nuit et demain matin des pluies orageuses sont prévu, la aussi avec parfois d'intense quantiés.

                                        __________________________________________

 

Bulletin pour les professionnel :

 

Emis le Vendredi 09 Août 2019 à 09h30

Echéance du Vendredi 09 Août 2019 de 09h00 jusqu'au Samedi 10 Août à 09h00.


- Vigilance :

A l'heure de l'enregistrement de ce bulletin, la couleur de la vigilance est JAUNE pour "Orages" sur la Lorraine sur la Lorraine sauf en Meuse en "ORANGE pour "ORAGES"

Soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d′un rivage ou d′un cours d′eau; des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement et localement dangereux sont en effet prévus; tenez-vous au courant de l’évolution de la situation.           

 

- Qualification du Phénomènes :

Risque orageux significatif avec probabilité de phénomènes violents (vent > 100 km/h et intense pluie).

 

- Situation:

  D/.   

 

 

- Types de phénomènes et chronologie :

 

Orages Modérée à Fort

Début de l’événement: Vendredi 09 Août 2019 à 15h00 

Maximum estimé : Vendredi 09 Aout 2019 2019 à 19h00 (estimation)

Fin de l'événement: Vendredi 09 Août à 23h45 sauf sur les Vosges jusqu'a 03h00 le 10 août 2019 

 

- Localisation :

 

Ensemble de la région. Risque plus important sur la Meuse.

 

- Fait nouveaux:

 

Néant

 

- Observation :

 

A 09h30: Temps nuageux avec quelques éclaircies. Température moyenne de 21,5°C sur la région. Sauf en direction des Vosges et du Sud Meuse autour de 24°C. 

 

Prévisions:

 

- Intensité et type de structure :

 

Orages modérés à Fort Multicellulaire en général.

 

- Précipitations estimé sur la région:

 

Quantité attendu(quantité très variable en fonction des endroits): 30 à 40 mm en général mais localement 50mm en moins d'1h sous les orages les plus forts. 

Caractéristique: Précipitation soutenu. Développement mal organisé.  

 

- Vent :

 

Des rafales autour de 100 km/h en général localement 110 ou 120km/h sous les plus gros orages. Vent de Sud Ouest en général. 

 

 

- Grêle :

 

Petite chute de grêle ou grésil inférieur à 2 cm de diamètre risque estimé à 90% .  

Chute de grêle supérieur à 2 cm de diamètre risque estimé à: 04%.

 

- Tornades/Tuba :

 

Risque estimé à 27% pour le risque de Tornades. Risque estimé de 50% pour le risque de Tuba. 

 

- Foudre et activité électrique :

 

Modérée à Forte. 

 

- Autres phénomènes :

 

Micro/Macro rafale autre phénomène de même type : risque estimé à 89%. 

Risque d'arrcus ou de phénomène de type rotatif: risque estimé à 78%.

Risque cependant localisé.

 

- Fiabilité :

 

Moyenne à Bonne

 

- Commentaire:

 Fortes probabilités de phénomènes violents en particulier les fortes pluies et les fortes rafales de vent. La prudence et la vigilance sont de rigueur.

 

Prévisions pour les prochains jours:

RAS.

 

 

 

Le Blog d'alexis

 

Posté par meterologue à 09:58:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 31 juillet 2019

Info/Météo/Sécheresse/Lorraine: Point de Suivi d'Etiage en Lorraine au 30 Juillet 2019

Point de Suivi d'Etiage en Lorraine au 30 Juillet 2019

 

La situation de sécheresse établie depuis plusieurs mois dans de nombreuses régions persiste avec néanmoins des évolutions différentes selon les régions au cours du mois de juillet. 

Deux éléments sont à l'origine de ces conditions défavorables au regard de la ressource en eau :

  • une sécheresse hydrologique liée à un déficit de précipitations durant l'automne et l'hiver derniers;
  • une sécheresse des sols superficiels remarquable dans plusieurs régions, notamment le Massif central et le Nord-Est, due à une combinaison de températures élevées et de faibles précipitations.

Depuis juillet 2018, c'est à dire un an, de nombreuses régions, notamment le Grand-Est, la Bourgogne – Franche-Comté et l'Auvergne, connaissent un déficit de pluviométrie marqué. 

Depuis début juillet, les pluies ont été quasi absentes sur la moitié nord alors que des épisodes pluvio-orageux ont arrosé les régions s'étendant des Pyrénées au sud du Massif central ainsi que localement en région PACA et sur la Corse.

 Cumul précipitations du 1 au 21 juillet

 

La période de recharge (septembre à mars) contribue de façon prépondérante à l'alimentation des nappes phréatiques. De septembre 2018 à mars 2019, la pluviométrie a été déficitaire(*)de 25 à 35 % du Sud-Ouest au Massif central et au Nord-Est. Sur les 7 mois, le déficit cumulé de précipitations a été compris entre 100 et localement 300 litres/m² sur le sud de l'Aquitaine, le Massif central, la Franche-Comté et les Vosges.

D'avril à juin 2019, le déficit a perduré sur les régions du Massif central au Nord-Est, atteignant en 3 mois encore localement 50 à 100 litres/m². Ainsi, de septembre 2018 à juin 2019, le déficit cumulé de précipitations est compris entre 20 et 30 % sur le nord du Massif central, la Bourgogne – Franche-Comté, le nord de Rhône-Alpes, la Lorraine ainsi que les Pyrénées-Atlantiques et les Landes. Ce déficit hydrique représente 150 à localement 400 litres/m² sur les 10 mois. Dans ce contexte, la France a connu du 25 au 30 juin une première canicule exceptionnellement intense qui a accentué la situation de sécheresse des sols superficiels.

 

Jusqu'aux premiers jours de juin, l'humidité des sols superficiels est généralement restée proche des normales, excepté en Auvergne, en Bourgogne et localement sur les régions méditerranéennes qui ont connu un déficit de pluie persistant.

Sécheresse, état des sols superficiels

Du 25 au 30 juin, la France, comme une grande partie de l'Europe, a connu un épisode de canicule exceptionnel par sa précocité et son intensité. Les températures très élevées associées à la faible pluviométrie ont contribué à un assèchement remarquable des sols superficiels.

Au 21 juillet, cette sécheresse des sols superficiels persiste sur un large quart nord-est et localement en région PACA. Elle est également présente sur une grande partie de l'Europe, du sud-ouest et du centre du continent, jusqu'en Ukraine et au sud de la Russie.

Les premières semaines de juillet ont été peu arrosées sur la quasi-totalité du pays. La seconde vague de chaleur du 21 au 26 juillet s'est accompagnée de températures historiquement élevées sur le nord du pays. Ces fortes chaleurs associées à l'absence de précipitations ont aggravé la sécheresse des sols superficiels sur l'ensemble du pays.

Néanmoins, les passages pluvio-orageux en fin de mois ont permis un arrosage bienvenu sur une grande partie du territoire. Sur 5 jours, du 26 au 30, la pluviométrie a notamment dépassé 20 à 30 litres/m² sur les régions du Sud-Ouest à Auvergne – Rhône-Alpes, de la Franche-Comté aux Vosges ainsi qu'en Corse. Les cumuls ont même localement atteint 50 à 60 litres/m².

Dans de nombreuses régions, le déficit de pluviométrie est marqué depuis plusieurs mois. 

Au cours du mois de juillet, les sols se sont asséchés sur un large quart nord-est du pays ainsi qu'en Normandie. Néanmoins, les pluies des derniers jours associées à la fin des fortes chaleurs ont permis une légère atténuation de la sécheresse, qui avait atteint des niveaux extrêmement faibles dans plusieurs départements du Massif central au Grand-Est.

Indice d'humidité des sols superficiels depuis le 1er janvier 2019 dans l'Allier Indice d'humidité des sols superficiels depuis le 1er janvier 2019 dans le Doubs
Èvolution de l'humidité du sol superficiel depuis le 1er janvier 2019. 
Les zones colorées décrivent l'enveloppe des valeurs observées et permettent de comparer aux normales climatologiques. Les valeurs comprises entre les records secs et les normales s'étendent du rose foncé au rose clair. Les valeurs comprises entre les normales et les records humides s'étendent du bleu clair au bleu foncé. Les records sont calculés sur la période 1959-2019
 

La sécheresse des sols superficiels (dite "agricole") ne constitue qu'une composante de la situation hydrologique globale. Les autres composantes de la sécheresse comme le débit des rivières ou le niveau des eaux souterraines sont suivies par les services du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES).

 

> En Lorraine

Point sécheresse au 30 juillet 2019

 
 

 

*On distingue plusieurs types de sécheresses :

- La sécheresse météorologique correspond à un déficit prolongé de précipitations.
- La sécheresse des sols, dite « agricole », se caractérise par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation. Elle dépend des précipitations et de l'évapotranspiration des plantes. Cette notion tient compte de l'évaporation des sols et de la transpiration des plantes (l'eau puisée par les racines est évaporée au niveau des feuilles). La sécheresse agricole est donc sensible aux précipitations, à l'humidité et à la température de l'air, au vent mais aussi à la nature des plantes et des sols.
- La sécheresse hydrologique se manifeste enfin lorsque les lacs, rivières ou nappes souterraines montrent des niveaux anormalement bas. Elle dépend des précipitations mais aussi de l'état du sol influant sur le ruissellement et l'infiltration. Le réseau hydrographique et les caractéristiques des nappes déterminent les temps de réponse aux déficits de précipitations observés sur différentes périodes.
Ces « différentes » sécheresses peuvent intervenir à divers moments, non forcément concomitants et ne sont pas forcément systématiques.

 

(Avec Météo France et Dreal Grand Est)

 

 

Posté par meterologue à 15:12:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Info/Météo: Canicule : chaleur exceptionnelle en Europe du Nord et au Groenland

Canicule : chaleur exceptionnelle en Europe du Nord et au Groenland

La vague de chaleur exceptionnelle qui a concerné la France la semaine dernière touche cette semaine l'Europe du Nord. Le dôme d'air chaud d'altitude est progressivement en train de migrer vers le Groenland, qu'il atteindra dans quelques jours. Un épisode de fonte remarquable est à envisager. De nombreux records absolus ont déjà été battus ce week-end en Scandinavie.
 
Anomalie de température à 2 mètres le 29 juillet 2019
Anomalie de température à 2 mètres le 29 juillet 2019 - © Climate Reanalyzer
 
Fortes chaleurs en Europe du Nord
Fortes chaleurs hier entre les Pays-Bas et la Scandinavie sous un soleil de plomb. 
- © Météo-France
 
La Norvège a ainsi égalé son record absolu national de chaleur historique avec 35,6 °C à Laksfors, à plus de 65°N de latitude à égalité avec les 35,6 °C du 20/06/1970 à Nesbyen (Buskerud), plus au sud. Le mercure a atteint au moins 34,6 °C à Saltdal, c'est la température la plus haute jamais mesurée au nord du cercle polaire en Norvège . On a enregistré 33,4 °C à Bergen samedi, un record absolu battant les 32,2 °C du 27 juillet 2018. Il a fait hier  32,4 °C à Trondheim, qui connait ainsi son quatrième jour consécutif à plus de 32 °C.
 
En Finlande, les températures ont atteint jusqu'à 33,7 °C à Porvoo hier. Helsinski a battu son record absolu de chaleur avec 33,2 °C enregistré à la station de référence de Kaisaniemi (ancien record : 31,6 °C le 18 juillet 1945). On a aussi relevé hier 31,6 °C à Tallinn (Estonie), 32,1 °C Stockholm (Suède). 
 
Ce lundi, les températures baissent franchement en Finlande. La chaleur se replie et s'attarde sur les fjords norvégiens. La masse d'air très chaude progresse actuellement vers l'Islande avant de gagner le Groenland.
(Météo France)

Posté par meterologue à 15:01:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Info/Météo: Chaleur : des records nationaux battus en Europe

Chaleur : des records nationaux battus en Europe

La vague de chaleur d'intensité inédite sur le nord de la France de ces derniers jours a également touché l'Allemagne, le Benelux et même l'Angleterre avec des records absolus nationaux de chaleur qui ont parfois été très largement battus. La journée du 25 juillet a été historique au Royaume-Uni, en Allemagne et sur l'ensemble du Benelux, dont les trois pays ont dépassé chacun pour la première fois, et en de nombreuses stations, la barre des 40 degrés. 
 

Allemagne
 
Le précédent record absolu de chaleur était de 40,3 °C à Kitzingen, le 5 juillet 2015. Mercredi, le 24 juillet 2019, ce record a déjà été battu à Geilenkirchen, qui a ravi le temps d'une journée la place du record national de chaleur allemand avec 40,5 °C.
Comme en France, jeudi 25 juillet a été plus chaud encore, avec une vingtaine de station franchissant la barre des 40°C, et 15 stations dépassant le précédent record national de 2015 ! Après validation par les services de la météorologie allemande ce vendredi 26, le nouveau record absolu national s'établit à 42,6 °C à Lingen, le 25 juillet 2019.
 
Pays-Bas 
 
Cet épisode caniculaire inédit a fait tomber au Pays-Bas un record de plus de 75 ans. Le 23 août 1944, une température de 38,6 ° C avait été mesurée à Warnsveld. Ce 24 juillet 2019, cet ancien record a déjà été amélioré dans plusieurs stations, avec Eindhoven qui a alors provisoirement pris la tête du classement national avec 39,3 °C. Ce 25 juillet 2019, 8 stations ont même carrément dépassé la barre du 40 °C ! La palme revenant  aux 40,7 °C mesurés à Gilze-Rijen, qui devient donc le nouveau record absolu national hollandais. 
 
Belgique 
 
À de très rares exceptions près, toutes les stations du Benelux ont battu leur record absolu, dépassant souvent de 1,5 à 4 °C les précédentes références... Hier, l'ancien record national a été battu de 3 degrés avec 41,8 °C a Begijnendijk ! La veille, le 24 juillet, avec 38,9°C, Kleine Brogel avait déjà amélioré l'ancien record national (38,8°C à Liège le 2 juillet 2015). 
A Bruxelles la capitale, le mercure est monté à 39,7°C, un record depuis le début des mesures en 1833, soit près de deux cent ans (ancien record absolu 22 juillet 1925 avec 38,8°C) !
 
Luxembourg 
 
La température maximale de 39 °C à Luxembourg, à la station de l'aéroport Findel, constitue désormais le record absolu officiel de température la plus élevée jamais observée depuis 1947, reléguant ainsi au second rang le record historique de 37,9 °C survenu à deux reprises durant l'été caniculaire de 2003 (08/08/2003 et 12/08/2003). Il faut noter que dans le réseau secondaire utilisé notamment pour l'agriculture*, une valeur de 40,8°C a été mesurée à Steinsel. Le précédent record sur ce réseau était de 39,9°C à Remich le 8 août 2003. D'autres stations ont dépassé la barre du 40°C, une première au Luxembourg. 
 
Royaume-Uni
 
Un nouveau record national* a été enregistré à Cambridge avec 38,7 °C, à la station du jardin botanique. Le précédent record britannique était de 38,5 °C à Faversham le 10 août 2003. 
 
*source agrimeteo.lu
*sous réserve de contrôle et de validation par le Met Office
(Météo France)

Posté par meterologue à 15:00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Info/Météo: Canicule : chaleur record au niveau national à la mi Juillet

Canicule : chaleur record au niveau national

Du 21 au 26 juillet la France vient de vivre une deuxième vague de chaleur. Si, comme celle de fin juin, elle a été relativement courte (6 jours), elle s'est distinguée par une intensité exceptionnelle.

Vagues de chaleur observées en France (1947 à juillet 2019)

 

Image

Jour le plus chaud en France au même niveau que le 5 août

Jeudi 25 juillet a été la journée la plus chaude de cet épisode caniculaire exceptionnellement intense. L'indicateur thermique national a atteint 29,4 °C, ex-aequo avec la valeur record atteinte le 5 août 2003.

Indicateur thermique national

Nombreux records de températures absolus

Le mercure a atteint des valeurs jamais mesurées, tous mois confondus, dans de nombreuses villes de France.... À Paris, les températures ont atteint les 42,6 °C à 16 h 42 cet après-midi, l'équivalent d'un après-midi normal en juillet à Bagdad (Iraq) ! Un record absolu de chaleur jamais mesurée par la station centenaire de Paris-Montsouris, dépassant largement l'ancien record de 40,4 °C datant du 28 juillet 1947.

La barre des 40 °C a été dépassée jusque sur l'extrême nord du pays, comme à Lille, qui bat son précédent record de près 4 degrés avec 41,5 °C à 16 h 30, ou encore à Dieppe et Dunkerque, sur les côtes de la Manche et de la mer du Nord...  Les 40 °C n'avaient jamais été dépassés à une telle latitude en France.

 
Records de chaleur absolus
Carte réalisée le 25 juillet à 17 h 30  © Météo-France. 
* Précision pour Angers, la valeur de 41 °C a été mesurée à Angers-ville. La station de référence Angers-Beaucouzé a quant à elle enregistré 40,7 °C mardi 23, un record absolu également. 
Image
 
55% des stations météorologiques de #France ont battu leur record absolu de chaleur en 1 mois !!!! (soit 576 stations sur 1050 au total)
Jeudi après-midi, la moitié nord du pays a enregistré des valeurs jamais atteintes :
  • 42,6 °C à Paris-Montsouris (station datant 1872), battant les 40,4 °C du 28/07/1947
  • 41,8 °C à Cambrai (1954), battant les 38,2 °C du 06/08/2003
  • 41,6 °C à Beauvais (1944), battant les 39 °C du 06/08/2003
  • 41,5 °C à Lille (1944), battant les 37,6 °C du 27/07/2018
  • 41,3 °C à Dunkerque (1917), battant les 38,3 °C du 19/07/2006
  • 41,3 °C à Abbeville (1922) battant les 37,8 °C du 01/07/1952
  • 41,3 °C à Rouen (1968), battant les 38,1 °C du 11/08/2003
  • 40,8 °C à Tours (1959), battant les 40,2 °C du 23/07/2019 et les 39,8 °C du 10/08/2003
  • 39,7 °C à Caen (1945), battant les 38,9 °C du 05/08/2003
  • 40,1 °C à Dieppe (1949), battant les 38,3 °C du 01/07/2015
  • 38,1 °C à Le Havre /Cap de la Hève (1921), battant les 36,5 °C du 23/07/2019 et les 36,3 °C  du 10/08/2003
  • 39,2 ° C à Charleville-Mézières (1990), battant les 38,2 °C de la veille, et les 37 °C du 12/08/2003
Mercredi 24 juillet, des records absolus de températures maximales ont été battus sur un quart nord-est :
  • 41,3 °C à Vichy, ouverte en 1941, battant les 41,2 °C du 31/07/1983.
  • 40,1 °C à Nancy-Essey, ouverte en 1927, battant les 39,3 °C le 08/08/2003
  • 39,7 °C à Metz-Frescaty (1940) battant les 39.5 °C du 08/08/2003
  • 40,5°C à Saint Dizier battant les 40,4°C du 12/08/2003
  • 41,7°C à Vassincourt

 

Image

Des températures parfois supérieur à 41°C en Meuse avec même une pointe à 41,8°C. Ce sont bien sur des records. 

Mardi 23 juillet, des records absolus ont été battus dans le Sud-Ouest notamment avec :
  • 42,1 °C à Brive (1987), battant les 41.4°C du 16/07/2015
  • 41,2 °C à Bordeaux-Mérignac (1920), battant les 40,7 °C du 04/08/2003
  • 40,7 °C à Angers (1937), battant les 39,8 °C du 28/07/1947
  • 40,1 °C à Rennes (1945), battant les 39,5 °C du 05/08/2003
  • 37,9 °C à Limoges-Bellegarde (1973), battant les 37,3 °C du 16/07/2015

Des nuits exceptionnellement chaudes

Records absolus de chaleur de températures minimalesLes nuits sont exceptionnellement chaudes : les 24 et 25 juillet au petit matin, de nombreuses stations ont mesurées de valeurs jamais mesurées tous mois confondus. (Liste non exhaustive) - © Météo-France

Records de températures minimales battus le 25 juillet :
  • 23,2 °C à Lille (depuis 1944) battant les 22.5°C du 04/07/2015
  • 24,8 °C à Toulouse-Francazal (depuis 1922), battant 24,6 °C 23/07/2019 et 24,2 °C 26/07/1990
  • 25,4 °C à Bordeaux-Mérignac (1920), battant 24,8 °C 23/07/2019 et 23,5 °C 14/08/2003
  • 25,0 °C à Cognac (depuis 1945), battant les 23,8 °C du 27/06/201
Records de températures minimales battus le 24 juillet :
  • 24,4 °C à Clermont Ferrand (1923) battant les 23,3 °C du 4 juillet 2015
  • 23,9 °C à  Trappes (1923) battant les 23,4 °C du 11 aout 2003
  • 21,9 °C Abbeville (1922) battant les 21,4 °C du 20 juillet 2016
  • 24.8 °C à Roissy CDG, à égalité avec la veille, battant les 24 °C du 04 juillet 2015

 

(Météo France)

 

Posté par meterologue à 14:58:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Info/Météo/Lorraine: Très fortes chaleurs : Un épisode caniculaire remarquable fin juin sur la Lorraine.

Très fortes chaleurs : Un épisode caniculaire remarquable fin juin sur la Lorraine.

Des conditions anticycloniques avec de hautes pressions sur le pays à l'avant d'une dépression sur l'Atlantique. Un flux de sud s'installe entre les deux systèmes et fait remonter une masse d'air très chaud sur le pays en provenance du Maghreb et de l'Espagne.

 

Des records en Lorraine:

Un épisode de canicule exceptionnel touche la région du 25 au 30 juin nécessitant la mis en place d'une vigilance orange "Canicule" en liaison avec de l'air très chaud qui remonte du Sahara. Des record de températures maximales pour un mois de juin son battus le 26 avec 35.8°C à Rovilleaux-Chênes, 36.5 à Epinal, 36.6 à Nancy-Ochey, 37.2 à Nancy-Essey, 38.0 à Mouterhouse.

On mesure également des secondes valeurs le 26 à Metz avec 36.9 et le 30 à Phalsbourg avec 34.6. Le nombre de jours avec des températures supérieures à 30°C est aussi remarquable avec 9 jours à Nancy-Essey, Nancy-Ochey et Metz, 8 jours à Epinal, Roville-aux-Chênes et Ernéville-aux-Bois.

Lors de la vague de chaleur de la fin juin 2019, l'ancien record de température maximale en France de 44,1 °C observé à Conqueyrac dans le Gard le 12 août 2003 a été battu plusieurs fois. De nombreuses stations ont mesuré des valeurs exceptionnelles. 45,9 °C ont ainsi été relevés le 28 juin à Gallargues-le-Montueux dans le Gard. Ces valeurs sont issues du réseau de stations automatiques de Météo-France exploité en temps réel.

Météo-France collecte aussi les données observées par le Réseau Climatologique d'État (RCE). Celui-ci comprend environ 800 postes manuels pour la température, tenus par des observateurs bénévoles qui transmettent leurs observations avec quelques jours de délai. Parmi toutes ces observations, une valeur de température maximale de 46,0 °C a été relevée à Vérargues (34), à moins de 10 km de la station automatique de Gallargues-le-MontueuxAprès contrôle et expertise par les climatologues de Météo-France, cette valeur a été validée. Ce poste fait l'objet d'un partenariat avec le Conseil départemental de l'Hérault qui indemnise et accompagne l'observateur, et Météo-France qui contrôle et valide le site, le matériel et les données.

 

Retour sur le Suivi en Lorraine: 

 

Le 30 Juin 2019:

La Champagne-Ardenne, la Lorraine et l'ouest de la Bourgogne sortent de la vigilance Orange Canicule.
Ce dimanche matin à 05h30, les températures relevées sont de 17 à 21°c en Alsace, de 16 à 25°c en Franche-Comté et de 15 à 25°c sur l'est de la Bourgogne.
On relève 17°c à Strasbourg, 18°c à Colmar, Besançon et Belfort, 19°c à Dijon, 21°c à Macon et 24°c à Lons Le Saunier.

  

Le 29 Juin à 16h00:

Ce samedi à 15h, les températures les plus chaudes concernaient l'ouest de la Bourgogne et le sud de l'Aube. On relevait ainsi 33 à 35°C dans le sud de l'Aube, 34 à 36°C dans la Nièvre, la Côte-d'Or et l'Yonne, 36 à 38°C dans l'ouest de la Nièvre le long de la Loire.
Sur Grand-Est, en dehors du sud de l'Aube, les températures s'échelonnaient de 31 à 34°C.
En Franche-Comté et en Saône-et-Loire, on relevaient 30 à 33°C, ponctuellement 34.

 

Le 29 Juin à 06h00:

Ce samedi à 05h, les températures relevées étaient de l'ordre de 14 à 18°C sur le Grand-Est et très ponctuellement 10 à 12°C en Champagne-Ardenne et Lorraine. On relevait 17°C à Metz, 16°C à Strasbourg et Nancy, 14°C à Troyes, 11°C à Reims. Les températures sont de l'ordre de 15 à 21°C en Bourgogne-Franche-Comté, ponctuellement 12 à 14°C. On relevait 20°C à Besançon, 21°C à Dijon et Mâcon, 15°C à Dôle et Auxerre, 14°C à Nevers.

 

Le 28 Juin à 16h00:

Le léger fléchissement des températures s'est confirmé aujourd'hui sur une grande partie des départements.
Ce vendredi à 15h, les températures relevées étaient de l'ordre de 29 à 31°C sur le Grand-Est, avec 29°C à Strasbourg, 31°C à Reims, Nancy et Metz, 33°C à Troyes. Les températures sont de l'ordre de 31 à 34°C en Bourgogne-Franche-Comté, avec 31°C à Besançon, 33°C à Dijon, 34°C à Dôle, 35°C à Mâcon, 38°C à Nevers

 

Le 28 Juin à 06h00:

En ce début de journée de vendredi, les températures sont souvent comprises entre 16 et 20°C. Elles sont plus chaudes en Bourgogne et plaine de Saône franc-comtoise, autour de 19 à 23°C, et plus fraîches vers les Ardennes ou la Marne, de 13 à 18°C.
Sur la région Grand-Est elles sont un peu plus fraîches que ces derniers jours. Par contre sur la région Bourgogne Franche-Comté, elles restent à des niveaux très élevés et sont même souvent plus élevées qu'hier.

 

Le 27 Juin à 16h18:

Ce jeudi à 15h00 les températures relevées étaient de l'ordre de 30 à 35°C sur le Grand-Est, avec 32°C à Reims, 33°C à Strasbourg et Metz, et 35°C à Troyes. Les températures sont de l'ordre de 34 à 39°C en Bourgogne-Franche-Comté, avec 35°C à Besançon, 36°C à Dole, 37°C à Dijon, 38°C à Nevers.

A noter 4 départements du sud de la France en vigilance rouge. Une première! 

 

Le 27 juin à 06h00:

Ce jeudi à 05h30, les températures sous abri se situent dans la plupart des endroits entre 18 et 24°C en plaine, localement jusqu'à 25 ou 26°c en plaine d'Alsace ou aux abords du Morvan.

Quelques records mensuel hier:

Nancy Essey (54) 38.6°C ancien record a 36.2°C
Epinal (88) 35°C ancien record a 34.1°C !
St-Dizier (52) 38.1°C ancien record a 36.8°C

 

Le 26 Juin 2019 à 16h03

En ce milieu d'après-midi de mercredi, les températures sous abri se situent dans la plupart des endroits entre 34 et 37°C en plaine. Les maximales ne sont pas encore atteintes mais devraient l'être autour de 17 heures.
L'intensité exceptionnelle de l'épisode se confirme par le fait qu'un grand nombre de valeurs de températures actuellement observées sont inédites pour un mois de juin, en particulier sur les zones de relief, qui ne sont pas épargnées par la canicule.

78 départements en vigilance orange! Un record! Jamais autant de départements n'avaient été en vigilance orange simultanément.

 

Le 26 Juin 2019 à 06h10:

En cette fin de nuit, les températures minimales étaient souvent voisines de 18 à 20°C sur la Champagne-Ardenne, la Lorraine, La Bourgogne et la Franche-Comté. Elles étaient plus chaudes en Alsace avec 20 à 22°C.

 

Le 25 Juin 2019 à 16h00

Ce mardi 25 juin à 15h00, les températures observées sont souvent supérieures à 31°C : 31°C à Dijon et Besançon, 32°C à Charleville, Auxerre et Nevers, 33°C à Strasbourg et Troyes, 34°C à Nancy, Metz et Mulhouse.

 

Le 25 Juin 2019 à 06h00: 

lundi 24 juin, les températures maximales ont déjà été élevées : 32°C à Sélestat, 33°C à Nancy, 32°C à Metz, Charleville-Mézières et également vers Chalons-en-Champagne, 33°C à Troyes, 34°C à Auxerre, Nevers, 32°C à Dijon et Macon, localement 33°C en Franche-Comté.
Ce matin, mardi 25 juin à 5h30, les températures observées sont souvent supérieures à 19°C : 20°C à Strasbourg et Saverne, 19°C à Colmar, 22°C à Vesoul, Lons-Le-Saunier, 20°C à Arbois, 21°C vers Beaune, 20°C à Nevers, 22°C à Auxerre, 21°C à Bar-Le-Duc, 19°C vers Chalons-en-Champagne, 21°C vers Saint-Avold, localement 23°C au nord de la Nièvre.

 

Quels sont les dangers d'une canicule ?

Canicule et fortes chaleurs représentent un risque important pour la santé. Le danger est toutefois plus grand pour les personnes âgées, les nourrissons et les enfants, les personnes handicapées, les personnes atteintes de maladie chronique ou de troubles de la santé mentale, les personnes qui prennent régulièrement des médicaments, les femmes enceintes et les personnes isolées. Les sportifs et les personnes qui travaillent dehors peuvent aussi être vulnérables. Les conséquences les plus graves peuvent être :

 La déshydratation Ses symptômes : des crampes musculaires aux bras, aux jambes, au ventre et un épuisement qui se traduit par des étourdissements, une faiblesse, une tendance inhabituelle à l'insomnie.

► Le coup de chaleur Le coup de chaleur (ou hyperthermie) survient lorsque le corps n'arrive plus à contrôler sa température qui augmente alors rapidement. On peut le repérer par une agressivité inhabituelle, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, des somnolences et une soif intense et/ou une confusion, des convulsions et une perte de connaissance. Il doit être signalé aux secours dès que possible.

Comment se protéger ? Consultez ici les conseils de comportement du Ministère des Solidarités et de la Santé https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule

 

(Avec Météo France)

 

 

 

Posté par meterologue à 14:46:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

mercredi 17 juillet 2019

Info/Météo/Sécheresse/Lorraine: Point de Suivi d'Etiage en Lorraine au 16 Juillet 2019

 

Point de Suivi d'Etiage en Lorraine au 16 Juillet 2019

 

> En Lorraine

point sécheresse au 16 juillet 2019

 
 

 

*On distingue plusieurs types de sécheresses :

- La sécheresse météorologique correspond à un déficit prolongé de précipitations.
- La sécheresse des sols, dite « agricole », se caractérise par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation. Elle dépend des précipitations et de l'évapotranspiration des plantes. Cette notion tient compte de l'évaporation des sols et de la transpiration des plantes (l'eau puisée par les racines est évaporée au niveau des feuilles). La sécheresse agricole est donc sensible aux précipitations, à l'humidité et à la température de l'air, au vent mais aussi à la nature des plantes et des sols.
- La sécheresse hydrologique se manifeste enfin lorsque les lacs, rivières ou nappes souterraines montrent des niveaux anormalement bas. Elle dépend des précipitations mais aussi de l'état du sol influant sur le ruissellement et l'infiltration. Le réseau hydrographique et les caractéristiques des nappes déterminent les temps de réponse aux déficits de précipitations observés sur différentes périodes.
Ces « différentes » sécheresses peuvent intervenir à divers moments, non forcément concomitants et ne sont pas forcément systématiques.

 

(Avec Météo France et Dreal Grand Est)

 

Posté par meterologue à 16:59:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,