Le Blog d'Alexis

jeudi 16 août 2018

Météo/Orages/Lorraine: Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du 16 Août et nuit suivante

Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du 16 Août et nuit suivante

 

Bulletin Grand Public :

Émis le Jeudi 16 août à 09h45

Echéance: Du Jeudi 16 août 2018 à 09h00 au Vendredi 17 août 2018 à 09h00.

 

Risque d'orages faibles mais ponctuel ou noyer en fin de nuit et matinée de vendredi.

 

Risque orageux isolé mais localement modérée au passage d'une perturbation en fin de nuit/ Début de matinée. 

 


Bulletin pour les professionnels :

Émis le Jeudi 16 août à 09h45

Echéance: Du Jeudi 16 août 2018 à 09h00 au Vendredi 17 août 2018 à 09h00.

 

Risque d'orages faibles mais ponctuel ou noyer en fin de nuit et matinée de vendredi.

 

Risque orageux isolé mais localement modérée au passage d'une perturbation en fin de nuit/ Début de matinée. 

 

 

/Lente baisse de champs en altitude à l'avant d'un thalweg qui gagnera les Iles britanniques dans l'après-midi. Sur nos régions la Hauteur Couche Limite sera plus basse que la veille, masse d'air sèche et plus chaude également. Ciel clair, éventuellement quelques Cirrus en journée sur l'ouest de la zone, formation de Cu sur les reliefs des Vosges et de la Forêt-Noire en fin de matinée. Ces Cu pourront avoir un peu de développement vertical l'après-midi sur le relief vosgien. - Flux : Variable faible du sol à 1500 m - Isotherme 0°C : 4000 à 4100 m du nord au sud à midi. Tmin 11 à 16°C, Tmax 28 à 32°C, de l'ordre de 23°C sur les crêtes.

 

Cette prévision ne justifie pas de prévision spécifique car le risque reste localisé et que cette situation reste classique pour la saison, la prudence reste de mise. La fiabilité est Moyenne à Bonne.

 

> Echéance la plus active: 

> Risque de Tornade estimé à 2%

> Risque de Tuba ou autres phénomènes venteux estimé à 10%

> Risque de Grêle d'un diamètre supérieur à 2cm estimé à 01%. 

> Activité éléctrique: Faible

>

 

Demain: Risque orageux ponctuel. 

 

Cette prévision ne justifie pas de prévision spécifique car le risque reste localisé et que cette situation reste classique pour la saison, la prudence reste de mise. 

 

 

Le Blog d'alexis

 

 

Posté par meterologue à 10:01:05 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


mardi 14 août 2018

Info/Météo/Sécheresse/Lorraine: Point de Suivi d'Etiage en Lorraine au 14 aout 2018

 

Point de Suivi d'Etiage en Lorraine au 14 août 2018

 

> En Lorraine

Sur les bassins de la Meuse et de la Moselle, la tendance générale des écoulements dans les cours d'eau est encore orientée à la baisse. Néanmoins, la dégradation de la situation hydrologique globale reste limitée par rapport à la semaine passée. Les zones "Meuse amont" et "Meuse aval et Chiers" restent sous le seuil jaune, et les zones "Moselle amont et Meurthe" et "Moselle aval, Orne, Nied et Seille" restent sous le seuil orange. Sur les bassins du Rhin et de la Sarre, la quasi totalité des stations affichent des niveaux à la baisse. Pour les aquifères du bassin Rhin-Meuse, comme généralement observé à cette période de l’année, la tendance est à la baisse du niveau moyen mensuel des nappes, avec des valeurs autour de la moyenne ou modérément bas pour la saison. Cette baisse est plus accentuée dans les zones de tête de bassin où la baisse des niveaux des cours d'eau a entrainé une augmentation du soutien d'étiage par les nappes. Certains piézomètres de tête de bassin ou ceux de la plaine d'Alsace atteignent alors des seuils jaune ou orange. Du fait de cette évolution, l’indicateur global pour l’aquifère « Moselle amont » franchi le seuil jaune.

Ouest Meuse: Sur le bassin Seine-Normandie en région Grand-Est, malgré les pluies observées la semaine dernière, la baisse des débits des cours d'eau se poursuit. De nouvelles stations hydrométriques ont franchi le seuil jaune et d'autres le seuil orange. Cette semaine, deux bassins sont en dessous du seuil jaune : l'Aisne amont et les affluents crayeux Marne et Aisne aval. Pour les aquifères du bassin Seine-Normandie, les niveaux sont globalement conformes aux normales de saison et la tendance est majoritairement à la baisse. Certains piezométres ont franchi le seuil jaune.  

Pour les réservoirs et barrages de la région Grand Est, l'état de remplissage des différents ouvrages reste encore conséquent, avec un niveau de remplissage global de l'ordre de 78% pour les retenues destinées à l'alimentation en eau potable et un niveau de remplissage global de l'ordre de 72% pour les retenues destinées au soutien de l'étiage.
 
 

 

*On distingue plusieurs types de sécheresses :

- La sécheresse météorologique correspond à un déficit prolongé de précipitations.
- La sécheresse des sols, dite « agricole », se caractérise par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation. Elle dépend des précipitations et de l'évapotranspiration des plantes. Cette notion tient compte de l'évaporation des sols et de la transpiration des plantes (l'eau puisée par les racines est évaporée au niveau des feuilles). La sécheresse agricole est donc sensible aux précipitations, à l'humidité et à la température de l'air, au vent mais aussi à la nature des plantes et des sols.
- La sécheresse hydrologique se manifeste enfin lorsque les lacs, rivières ou nappes souterraines montrent des niveaux anormalement bas. Elle dépend des précipitations mais aussi de l'état du sol influant sur le ruissellement et l'infiltration. Le réseau hydrographique et les caractéristiques des nappes déterminent les temps de réponse aux déficits de précipitations observés sur différentes périodes.
Ces « différentes » sécheresses peuvent intervenir à divers moments, non forcément concomitants et ne sont pas forcément systématiques.

 

(Avec Météo France et Dreal Grand Est)

 

 

Posté par meterologue à 16:03:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

lundi 13 août 2018

Info/Météo/Orages/Lorraine: Bilan de l'activité orageuse du 07 au 09 Août 2018 en Lorraine

 

Bilan de l'activité orageuse du 07 au 09 Août 2018 en Lorraine. 

 

Bilan provisoire au 09 Août à 21h00.

 

Situation:

/Du 07 au 08 août 2018: Un conflit de masse d'air justifié par de l'air très chaud en basse couche (37°C en moyenne avec des pointes à 39°C comme à Vassincourt dans la Meuse) et de l'air frais en altitude venu de l'océan. Le conflit de masse d'air a été marqué sur les départements de Champagne Ardenne (en vigilance orange), de la Meuse (en vigilance orange), de la Meurthe-et-Moselle et des Vosges.

Le 09 août 2018Un conflit de masse d'air se met progressivement à nouveau en place sur la Lorraine entre des remontées du Sud en basse couche et de l'air frais de l'océan tout cela piloté par une dépression sur le centre de la France qui pilote elle-même une forte perturbation pluvio orageuses. Cette perturbation nous concerne entre la fin de matinée et le milieu d'après-midi.

 
Observations:
Du 07 au 08 Août 2018:
Sur les stations Météo France: En terme de vent, on relève 
A Septsarges (55): 79km/h entre 03h et 04h
Rouvres en Woevre (55): 77km/h entre 03h et 04h
Nonsard (55): 82km/h entre 03h et 04h et 74km/h entre 20h00 et 21h00
Nancy Essey (54): 102km/h entre 04h et 05h
Nancy Ochey (54): 94km/h entre 03h et 04h
Neufchateau (88): 93km/h entre 02h et 03h
Vittel (88): 121km/h entre 02h et 03h. 
En terme de précipitation, on relève
14,8mm à Ban-de-Sapt dans les Vosges entre 17h et 18h
18,8mm à Erneville aux bois (55) entre 03 et 04h.
25,3mm à Courouvre (55) entre 03h et 04h
21mm à Chaumont sur aire (55) entre 03h et 04h (et 12mm entre 02h et 03h)
Un peu moins de 20mm en 3h à Behonne (55).
Mais parfois une cinquantaine voir un soixantaine localement de millimètres estimés (voir carte ci dessous)
(Carte: Infoclimat)
Des inondations ou/et coulées de boue dans le secteur de Ligny-en-Barrois dans la Meuse. De la grêle observé sur la région parfois d'un diamètre proche de 3 cm comme dans le secteur de Saint-Mihiel (55) avec des dégâts.
Cumuls de pluie en 24 h (lame d'eau "Antilope" le visuel est une estimation radar de la quantité de précipitations sur le pays sur les dernières 24h) - © Météo-France
L'activité électrique était très intense en matière de densité. Près de 290 000 détections d'impacts de foudre et éclairs entre la journée d'hier et cette nuit en France. Météorage comptabilise 191 266 Eclairs durant la journée du 08 Août 2018.
Resumé des impacts de la journée
(Carte: Météociel. Total des impacts pour la journée du 08 Août 2018)
Le 09 Août 2018:
Sur les stations Météo France: En terme de vent, on relève:
Vittel (Ligneville) (88) : 113 km/h entre 11h00 et 12h00
Rouvres en Woevre (55) : 105km/h entre 12h00 et 13h00
Courouvre (55) : 97km/h entre 11h00 et 12h00
Roville (88) : 97 km/h entre 12h00 et 13h00
Nancy Essey (54) : 93 km/h entre 12h00 et 13h00
Nancy Ochey (54) : 81km/h entre 12h00 et 13h00
Saint Dizier (52) : 81km/h entre 11h00 et 12h00
En terme de précipitation, on relève:
Triaucourt en Argonne (55) : 18,2mm entre 11h00 et 12h00
Condés en Barrois (55): 17,9mm entre 11h00 et 12h00
Behonne (55) : 12,6mm entre 11h00 et 12h00

Dégats:

Dans le détail en Lorraine:

Vosges:

- Le point dans les Vosges >> Lire la suite

- Saint Dié des Vosges >> Lire la suite et ici

- Fontenoy le Château >> Lire la suite

 

Meurthe et Moselle:

- A Nancy >> Lire la suite

 

Moselle

- Orages : une entreprise sous 600m3 d'eau à Ennery, 300 usagers privés d'électricité à Roncourt....>> Lire la suite 

- Région messine : plus de 130 interventions des pompiers depuis hier soir >> Lire la suite

- Orages dans la région de Metz : près de 5 000 impacts de foudre recensés cette nuit ! >> Lire la suite

- Dieuze >> Lire la suite 

- Le point en Moselle >> Lire la suite , ici et ici

 

Meuse:

- Inondation à Hévilliers >> Lire la suite et ici

- Grêle et Inondation à Saint Mihiel >> Lire la suite et ici 

- A Lemmes >> Lire la suite

- Savonnières devant Bar >> Lire la suite

 

(Avec Vosges Matin, Keraunos, Météo France et L'Est Républicain)

 

Posté par meterologue à 16:45:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Info/Météo: Point sur la situation hydrologique au 01 Août 2018 en France

 

Point sur la situation hydrologique au 01 Août 2018 en France

 

> Le Bilan

Juillet 2018: Les précipitations ont été géographiquement très contrastées. Elles ont été très faibles et peu fréquentes de la Normandie aux frontières du Nord et du Nord-Est où le déficit pluviométrique a souvent dépassé 60 %. Les épisodes pluvio-orageux ont en revanche été très nombreux au sud de la Garonne et se sont accompagnés de pluies abondantes et localement de grêle. L’excédent a souvent atteint 1,5 à 3 fois la normale. Sur le sud-ouest de la Bretagne, le pourtour méditerranéen et la majeure partie de la Corse, les cumuls ont également dépassé 1,5 fois la normale suite à quelques épisodes de fortes pluies.
Sur les régions du Nord et du Nord-Est, après un mois de juin déjà très chaud, les températures élevées tout au long du mois, souvent 2 à 4 °C au-dessus des normales, associées au manque de pluie ont contribué à accentuer l’assèchement des sols superficiels. En moyenne sur la France et sur le mois, juillet 2018 se classe au 3ème rang des mois de juillet les plus chauds depuis 1900 derrière juillet 2006 et juillet 1983.

 

* : normales concernant température et précipitations : moyenne de référence 1981-2010

 

Consulter le bilan de suivi hydrologique 

 

 

> Nappes d'eau souterraine

Carte de la situation des nappes d'eau au 1er juillet 2018

Au 01er Juillet 2018: Le niveau des nappes au 1er Juillet 2018 est hétérogène d’une région à l’autre.

Plus de la moitié des nappes (58%) affichent un niveau modérément haut à très haut et un cinquième d’entre elles (20%) affichent un niveau modérément bas à très bas. La part restante (22%) se situe dans la moyenne. Cette situation confirme l’incidence notable de pluies qui se sont prolongées tard au printemps. A l’exception de quelques secteurs, on note que les niveaux de nappes se situent globalement au-dessus des niveaux généralement observés en ce début d’été

La tendance d'évolution du niveau des nappes traduit le passage progressif vers les plus basses eaux avec cependant encore un quart (24%) des points orientés à la hausse, ce qui est assez exceptionnel pour ce début de période estivale. Le nombre de points dont la tendance d’évolution est orientée à la baisse de niveau a un peu diminué au 1er juillet à 56% (pour 61% au 1er juin). Cette situation représente la période estivale des basses eaux. Les pluies de juin ont principalement bénéficié à la végétation, elles ont également soutenu la hausse des niveaux sur certains secteurs.

La situation des nappes au 1er juillet 2018 traduit le passage progressif vers la période des basses eaux, habituel en cette période estivale qui débute.

 

Lire la suite...

 

(Météo France et BRGM)

 

Posté par meterologue à 16:20:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Info/Météo/Climat/Sécheresse: Sols superficiels : sécheresse au Nord, plus humide au Sud

Sols superficiels : sécheresse au Nord, plus humide au Sud

 

Au mois de juillet, les précipitations ont été géographiquement très contrastées. Elles ont été très faibles et peu fréquentes de la Normandie aux frontières du Nord et du Nord-Est où le déficit pluviométrique a souvent dépassé 60 %. Les épisodes pluvio-orageux ont en revanche été très nombreux au sud de la Garonne et se sont accompagnés de pluies abondantes et localement de grêle.

Sur les régions du Nord et du Nord-Est, après un mois de juin déjà très chaud, les températures élevées tout au long du mois, souvent 2 à 4 °C au-dessus des normales, associées au manque de pluie ont contribué à accentuer l'assèchement des sols superficiels.

Depuis le début du mois d'août, la situation hydrologique n'a pas évolué. Les régions du Nord et du Nord-Est, peu arrosées, conservent des sols secs tandis que sur le sud du pays, malgré des températures élevées début août, de fortes précipitations orageuses ont contribué à maintenir l'humidité des sols superficiels.

* Moyenne sur la période de référence 1981-2010. 
 
** On distingue plusieurs types de sécheresses : 
La sécheresse météorologique correspond à un déficit prolongé de précipitations.
La sécheresse des sols, dite « agricole », se caractérise par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation. Elle dépend des précipitations et de l'évapotranspiration des plantes. Cette notion tient compte de l'évaporation des sols et de la transpiration des plantes (l'eau puisée par les racines est évaporée au niveau des feuilles). La sécheresse agricole est donc sensible aux précipitations, à l'humidité et à la température de l'air, au vent mais aussi à la nature des plantes et des sols.
La sécheresse hydrologique se manifeste enfin lorsque les lacs, rivières ou nappes souterraines montrent des niveaux anormalement bas. Elle dépend des précipitations mais aussi de l'état du sol influant sur le ruissellement et l'infiltration. Le réseau hydrographique et les caractéristiques des nappes déterminent les temps de réponse aux déficits de précipitations observés sur différentes périodes.
Ces « différentes » sécheresses peuvent intervenir à différents moments, non forcément concomitants, et ne sont pas nécessairement systématiques.
(Météo France)

Posté par meterologue à 16:17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Info/Météo/Climat: France : vers le 2e été le plus chaud ?

Climat - France : vers le 2e été le plus chaud ?

L'été météorologique débute le 1er juin et se termine le 31 août. Après de nombreuses périodes de fortes chaleurs, voire de canicule, depuis le début de cette période, peut-on déjà savoir quelle place prendra l'été 2018 dans le classement des plus chauds depuis le début des mesures ? Cet été s'intercalera probablement au 2e rang, entre 2003, en tête, et 2015 et 2017 qui se partagent pour le moment cette 2e place.

Écart à la normale de la température moyenne de l'été depuis 1900 en France
Écart à la normale de la température moyenne de l'été depuis 1900 en France - © Météo-France
(Cliquer sur le graphe pour l'agrandir)

 

L'été 2003, resté dans les mémoires pour sa terrible canicule, avait connu une température moyenne de 23,1 °C, soit une anomalie de 3,2 degrés au-dessus de la normale*. En 2015 et 2017, cette anomalie était de 1,5 °C, avec une moyenne de 21,4 °C. Jusqu'au 9 août 2018, la température moyenne calculée est de 22,1 °C, soit une anomalie de 2,2 degrés supérieures à la moyenne d'un été normal* (2,4 degrés si on prend la moyenne des étés entre le 1er juin et le 9 août). Cela place donc cet été pour le moment à la seconde place. La température des trois semaines qui nous séparent de la fin de l'été ne pourrait que difficilement changer la donne, même si nous avions un temps particulièrement extrême.

* Normale sur la période de référence 1981-2010 de 19,9 °C pour la température moyenne

 

(Météo France)

 

Posté par meterologue à 16:15:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Info/Météo: Retour sur l'épisode méditerranéen du 9 août

Retour sur l'épisode méditerranéen du 9 août

En lien avec le passage d'une dépression qui a traversé la France de l'ouest au nord en cours de journée jeudi 9 août, une situation très instable s'est mise en place en Méditerranée, ce qui a conduit à des pluies intenses assez rares au milieu de l'été sur les régions méditerranéennes. Explications
 

Orages stationnaires et crues

C'est la conjugaison de l'air froid d'altitude lié à la dépression et la remontée de Méditerranée d'un air très chaud et humide, de fin de canicule, qui a engendré cette instabilité très marquée. Le flux qui s'est maintenu au sud pendant de nombreuses heures a généré des orages quasi stationnaires qui ont apporté des pluies intenses, particulièrement entre le Gard et l'Ardèche. On a relevé sur une vaste zone limitrophe des deux départements des cumuls souvent supérieurs à 150 mm, jusqu'à 296 mm à Montclus (Gard), dans la vallée de la Cèze, ou encore 245 mm à Saint-Martin-d'Ardèche (Ardèche) dans la vallée de l'Ardèche. Les deux cours d'eau sont ainsi passés en quelques heures d'un niveau très bas d'été à des crues importantes.
 

Un phénomène d'ordinaire plutôt automnal

L'épisode a débuté en cours de nuit de mercredi 8 à jeudi 9 sur ces régions du nord du Gard et de l'Ardèche, avant de se décaler en journée à l'est du Rhône, puis d'arriver sur toute la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, de façon un peu plus atténuée en fin de journée. Sans atteindre les cumuls très importants des vallées de la Cèze et de l'Ardèche, ces orages parfois successifs ont apporté des cumuls de pluie parfois record pour un mois d'août à Aubagne (Bouches-du-Rhône) avec 101 mm, Donzère (Drôme) avec 145 mm, Chusclan (Gard) avec 132 mm, Saint-Julien-de-Peyrolas (Gard) avec 160 mm. Il s'agit de records sur une seule journée pour toute la période estivale (juin-juillet-août) pour ces stations. De telles valeurs, non records dans l'absolu, sont plus typiques de gros épisodes automnaux.
 
Ce type d'épisode méditerranéen intense est rare au coeur de l'été mais pas inédit, on trouve une situation un peu analogue sur les mêmes régions le 17 août 2004, ou encore le 30 juillet 1991. 
 

carte de cumuls estimés (Antilope) sur l'épisode du 9 août 2018légende cumuls Antilope

Cumuls estimés (Antilope) sur l'épisode, en mm. Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Une forte évaporation au-dessus de la mer Méditerranée

La mer Méditerranée étant particulièrement chaude en sortie de canicule, avec une masse d'air également très chaud, une évaporation intense s'est produite lors du trajet de ces vents de sud sur l'eau, ce qui a probablement engendré des pluies encore plus intenses. La quantité de vapeur d'eau dans l'air était particulièrement importante sur ces régions jeudi matin : on a ainsi relevé une température de point de rosée* de 26°C à Istres (Bouches du Rhône) pendant plusieurs heures, avec une pointe à 27,8°C, de telles valeurs sont typiques des régions tropicales !

 

Une activité électrique également très forte

L'activité électrique a été exceptionnellement soutenue : pour le seul département de l'Ardèche, Météorage a comptabilisé environ 21 000 impacts de foudre au sol, A l'échelle nationale, on comptabilise pour cette journée près de 42 000 impacts, ce qui en fait  la journée la plus foudroyée de l'année. Il faut même remonterau 27 juillet 2013, pour trouver une journée plus foudroyée sur le pays (47 000 impacts). Le record des années récentes est toujours détenu par le 6 août 1999 avec 76 805 impacts.

 

* Le point de rosée est la température à laquelle l'humidité d'un gaz, comme l'air, se condense pour former des gouttelettes d'eau. 

 

(Météo France)

 

Posté par meterologue à 16:13:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Info/Météo/Climat: retour sur la vague de chaleur exceptionnelle

Climatologie : retour sur la vague de chaleur exceptionnelle

 

Après un mois de juin déjà chaud en moyenne sur la France, le mois de juillet a connu des températures exceptionnellement élevées. Des conditions anticycloniques persistantes ont ainsi concerné le pays depuis fin juillet, maintenant une masse d'air chaud. Les températures ont grimpé largement au-dessus de la normale. L'air chaud en provenance du Maghreb et de la péninsule ibérique s'est propagé largement sur l'ouest et le nord de l'Europe avec de nombreux records de chaleur qui ont été battus pendant la période.

Un résumé en vidéo de cet épisode de fortes chaleurs avec quelques images de Paris :

La vague de chaleur au niveau national, qui a débuté le 24 juillet, s'est terminée le 8 août. Cet épisode se découpe en deux périodes. Un premier pic de chaleur a touché plus particulièrement les régions nord-est avec une chaleur exceptionnelle des Hauts-de-France à la Champagne et aux Ardennes mais aussi sur les départements lorrains et alsaciens. Le pays a ensuite bénéficié d'un court répit les 28 et 29 juillet avant une nouvelle hausse le 30. Cette deuxième période de chaleur intense a concerné d'abord le pourtour Méditerranéen puis a gagné tout l'Hexagone au cours des jours suivants.

Les températures ont localement dépassé les 40 °C au plus chaud de l'épisode et des records de températures maximales ont été battus comme à Lille (37.6 °C le 27 juillet) ou à Béziers (41.3 °C le 4 août). Les nuits ont été particulièrement chaudes avec de nombreux records de températures minimales les plus chaudes, notamment à Lyon avec 25.7 °C le 5 août et jusqu'à 30.3 °C à Perpignan le 4 août.

* moyenne sur la période 1981-2010

Evolution des températures minimales et maximales quotidiennes en France par rapport à la normale du 1er juin au 6 août 2018
(Cliquer sur le graphe pour l'agrandir)

 

La vague de chaleur sur le pays 

La vague de chaleur a pris fin le 8 août au niveau national. Cette canicule a été exceptionnelle, la plus forte depuis 2006.

  • elle a été plus intense que celle de 2006 (10 au 30 juillet 2006) mais reste moins intense que la canicule majeure de 2003 (2 au 19 août 2003).

  • Elle a été plus courte que la canicule de 2006 mais proche de celle de 2003.

  • sa sévérité dest proche de 2006 mais nettement en dessous de celle de 2003. La sévérité tient en compte l'intensité et la durée de l'épisode, cela correspond à la taille de la bulle sur le graphe suivant.

Vagues de chaleur sur la France depuis 1947
 (Cliquer sur le graphe pour l'agrandir)

Cette vague de chaleur a affecté en particulier les régions situées des Hauts-de-France au Grand-Est ainsi que de la vallée du Rhône au pourtour méditerranéen. Une grande partie du pays bénéficie d'un rafraîchissement ce mercredi 8 août mais la vague de chaleur se poursuit encore sur un large quart sud-est.

Au début de l'été les sols étaient encore humides sur la France en général mais certaines régions du Nord, du Nord-Est et la Haute-Savoie ont connu très peu de précipitations ces dernières semaines. Cette vague de chaleur a ainsi entraîné un assèchement des sols superficiels sur ces zones. La situation, sans être catastrophique, reste à surveiller les prochains mois.

 

Les records dans votre département >>> Cliquez ici

 

(Météo France)

 

 

Posté par meterologue à 16:11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 9 août 2018

Météo/Orages/Lorraine : Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du Jeudi 09 Aout 2018

 Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du Jeudi 09 août 2018 

 

Risque d'orages Violent, d'inondation local, de fortes rafales de vent, Prudence.

 

Prévisions n°95

 

Emis le Jeudi 09 Aout 2018 à 09h00

Echéance du Jeudi 09 Aout 2018 09h00 jusqu'au Vendredi 10 aout 2018 à 09h00.

 

Bulletin Grand Public :

- Vigilance:

 A l'heure de l'enregistrement de ce bulletin, la couleur de la vigilance est ORANGE pour "Orages" sur la Lorraine . Vigilance JAUNE pour la Lorraine pour "Vent Violent". 

Soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d′un rivage ou d′un cours d′eau; des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement et localement dangereux sont en effet prévus; tenez-vous au courant de l’évolution de la situation.           

 

Prévisions

  Un conflit de masse d'air se met progressivement à nouveau en place sur la Lorraine entre des remontées du Sud en basse couche et de l'air frais de l'océan tout cela piloté par une dépression sur le centre de la France qui pilote elle-même une forte perturbation pluvio orageuses. Cette perturbation nous concerne entre la fin de matinée et le milieu d'après-midi. À son passage de fortes pluies avec un risque d'inondation qui n'est pas à négliger, de la grêle localement, des rafales de vent localement approchant voir dépassant les 100 km/h (en général entre 70 et 90 km/h) et une forte activité électrique. Grande prudence, épisode bref mais intense.

                                        __________________________________________

 

Bulletin pour les professionnel :

 

Emis le Jeudi 09 Aout 2018 à 09h00

Echéance du Jeudi 09 Aout 2018 09h00 jusqu'au Vendredi 10 aout 2018 à 09h00.


- Vigilance :

A l'heure de l'enregistrement de ce bulletin, la couleur de la vigilance est ORANGE pour "Orages" sur la Lorraine . Vigilance JAUNE pour la Lorraine pour "Vent Violent".

Soyez attentif si vous pratiquez des activités sensibles au risque météorologique ou à proximité d′un rivage ou d′un cours d′eau; des phénomènes habituels dans la région mais occasionnellement et localement dangereux sont en effet prévus; tenez-vous au courant de l’évolution de la situation.           

 

- Qualification du Phénomènes :

Risque orageux fort voir violent, avec grêle, pluies soutenues supérieur à 20mm et rafales > 100 km/h.

 

- Situation:

  En altitude, un thalweg très dynamique pivote et vient réagir sur l'axe en fortes t'w générant un système pluvio-orageux bien actif. En basses couches, une perturbation active instable remonte par le sud-ouest dès la fin de nuit. Elle s'étend en matinée de la Bourgogne à la Champagne-Ardenne et sur Ouest Lorraine, puis elle se décale vers l'Est l'après-midi. Dans les TPW à 20°C avec un thalweg qui vient dynamiser les basses couches, les pluies sont orageuses et parfois fortes. Elles peuvent de plus s'accompagner de rafales voire localement de grêle. Températures maximales entre 26 et 30°C en régions de plaine. Compter 25 à 26°C sur les sommets des Vosges. Iso 0°C : autour de 3800m.

Masse d'air très chaude en basses couches devenant rapidement instable sur l'ensemble de la région. Après quelques éclaircies matinales, dégradation rapide avec le passage d'une perturbation pluvio-orageuse. Ciel chargé en Cb avec orages et fortes pluies à attendre dès la fin de matinée sur la Lorraine, en début d'après-midi sur l'Alsace. De fortes rafales de vent et de la grêle sont également à craindre sous les cellules orageuses les plus actives. Retour au calme en soirée et dans la nuit suivante avec des plafonds bas.   

 

- Types de phénomènes et chronologie :

 

Orages Fort à Violent

Début de l’événement: Jeudi 09 Aout 2018 à 10h00 

Maximum estimé : Jeudi 09 Aout 2018 à 13h30 (estimation)

Fin de l'événement: Jeudi 09 Aout 2018 à 16h00 

 

- Localisation :

 

Ensemble de la région. 

 

- Fait nouveaux:

 

Néant

 

- Observation :

 

A 08h30: Soleil et nuages. Reste orageux sur le nord Meuse. Vent trés faible d'Est. Température entre 16 et 22°C. 

 

Meuse:  Soleil et nuages. Reste orageux sur le nord Meuse. Vent trés faible d'Est. Température entre 18 et 19°C. 

 

Meurthe et MoselleSoleil et nuages. Vent trés faible d'Est. Température entre 18 et 22°C. 

 

Moselle: Soleil et nuages.Vent trés faible d'Est. Température entre 18 et 21°C. 

 

VosgesSoleil et nuages. Vent trés faible d'Est. Température entre 16 et 21°C. 

 

Prévisions:

 

- Intensité et type de structure :

 

Orages modéré, MULTI et SUP 

 

- Précipitations estimé sur la région:

 

Quantité attendu(quantité très variable en fonction des endroits): 10 à 20 mm en général mais localement 30 ou 40 mm en moins d'1h ou 2h. 

Caractéristique: Précipitation soutenu. Développement organisé. Risque d'inondation et de coulées de boue localement. 

 

- Vent :

 

Des rafales entre 70 et 90 km/h, localement dépassé ou approcher les 110/120km/h. Vent de Sud / Sud Est. 

 

- Grêle :

 

Petite chute de grêle ou grésil inférieur à 2 cm de diamètre risque estimé à 75%.  

Chute de grêle supérieur à 2 cm de diamètre risque estimé à: 02%.

 

- Tornades/Tuba :

 

Risque estimé à 14% pour le risque de Tornades. Risque estimé de 60% pour le risque de Tuba. 

 

- Foudre et activité électrique :

 

Forte à trés forte

 

- Autres phénomènes :

 

Micro/Macro rafale autre phénomène de même type : risque estimé à 75% 

Risque d'arrcus ou de phénomène de type rotatif: risque estimé à 70% 

Risque cependant localisé.

 

- Fiabilité :

 

Moyenne à bonne

 

- Commentaire:

 Fortes probabilités de phénomènes violents. Le risque d'inondation, de coulées de boue et de très fortes rafales de vent est significatif. La prudence et la vigilance sont de rigueur.

 

Prévisions pour les prochains jours:

RAS. 

 

 

 

Le Blog d'alexis

 

Posté par meterologue à 09:08:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mercredi 8 août 2018

Info/Météo/Sécheresse/Lorraine: Point de Suivi d'Etiage en Lorraine au 07 aout 2018

 

Point de Suivi d'Etiage en Lorraine au 07 août 2018

 

> En Lorraine

Sur les bassins Meuse et Moselle, en conséquence des fortes températures et du fort déficit pluviométrique observés durant la dernière décade de juillet, la tendance générale des écoulements dans les cours d'eau est encore orientée à la baisse. Néanmoins, la dégradation de la situation hydrologique globale reste limitée par rapport à la semaine passée. Les unités hydrologiques "Meuse amont" et "Meuse aval et Chiers" restent sous le seuil jaune, et les unités "Moselle amont et Meurthe" et "Moselle aval, Orne, Nied et Seille" restent sous le seuil orange. Sur les bassins du Rhin et de la Sarre, la quasi totalité des stations affichent des niveaux à la baisse. Pour les aquifères du bassin Rhin-Meuse, la tendance est à la baisse du niveau moyen mensuel des nappes. Cette baisse est habituelle pour cette période de l'année, dans les zones de tête de bassin, où la baisse des niveaux des cours d'eau a entrainé une augmentation du soutien d'étiage par les nappes, l'accentuation de cette baisse est plus marquée. Le niveau moyen mensuel des nappes est autour de la moyenne ou modérément bas pour la saison, à l'exception de certains piézomètres de tête de bassin ou ceux de la plaine d'Alsace qui atteingnent des seuils jaune ou orange.

Ouest Meuse: Sur le bassin Seine-Normandie en région Grand-Est, la baisse des débits des cours d'eau se poursuit, conséquence des faibles précipitations et des températures élevées observées ces dernières semaines. De nouvelles stations hydrométriques ont franchi le seuil jaune et certaines le seuil orange. Cette semaine, la situation se dégrade et quatre bassins franchissent le seuil jaune : l'Aisne amont, la Seine amont, la Marne amont, les affluents crayeux Marne et Aisne aval.

Pour les réservoirs et barrages de la région Grand Est, l'état de remplissage des différents ouvrages reste encore conséquent, avec un niveau de remplissage global de l'ordre de 82% pour les retenues destinées à l'alimentation en eau potable et un niveau de remplissage global de l'ordre de 76% pour les retenues destinées au soutien de l'étiage.
 
 

 

*On distingue plusieurs types de sécheresses :

- La sécheresse météorologique correspond à un déficit prolongé de précipitations.
- La sécheresse des sols, dite « agricole », se caractérise par un déficit en eau des sols superficiels (entre 1 et 2 m de profondeur), suffisant pour altérer le bon développement de la végétation. Elle dépend des précipitations et de l'évapotranspiration des plantes. Cette notion tient compte de l'évaporation des sols et de la transpiration des plantes (l'eau puisée par les racines est évaporée au niveau des feuilles). La sécheresse agricole est donc sensible aux précipitations, à l'humidité et à la température de l'air, au vent mais aussi à la nature des plantes et des sols.
- La sécheresse hydrologique se manifeste enfin lorsque les lacs, rivières ou nappes souterraines montrent des niveaux anormalement bas. Elle dépend des précipitations mais aussi de l'état du sol influant sur le ruissellement et l'infiltration. Le réseau hydrographique et les caractéristiques des nappes déterminent les temps de réponse aux déficits de précipitations observés sur différentes périodes.
Ces « différentes » sécheresses peuvent intervenir à divers moments, non forcément concomitants et ne sont pas forcément systématiques.

 

(Avec Météo France et Dreal Grand Est)

 

 

Posté par meterologue à 16:21:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,