Le Blog d'Alexis

vendredi 30 septembre 2016

Info/Météo/Climat: 3e rang des mois de septembre les plus chauds depuis 1900

3e rang des mois de septembre les plus chauds depuis 1900

(Bilan provisoire établi le 29/09/2016)

https://pbs.twimg.com/media/Ctm2W9mXgAAo4Y_.jpg

Septembre 2016, bien ensoleillé sur une grande partie du pays, a connu une première quinzaine particulièrement chaude durant laquelle des records de température ont été battus. Hormis quelques épisodes pluvio-orageux localement intenses du 13 au 18, les précipitations ont, quant à elles, été peu fréquentes. En septembre, l'assèchement des sols s'est poursuivi notamment sur la moitié sud et s'est aggravé des Vosges au nord des Alpes, suite à une faible pluviométrie combinée à des températures très élevées durant la première quinzaine du mois.
 
Les températures ont été supérieures à la normale* sur la totalité du pays, à l'exception du relief des Alpes et des Pyrénées, hormis du 15 au 20 où les maximales ont accusé une nette baisse. Elles ont dépassé de 1 à 3 °C les valeurs de saison, voire localement 4 °C sur la moitié nord, notamment près des frontières du Nord et du Nord-Est. En moyenne sur la France et sur le mois, la température devrait être supérieure à la normale de 2,4 °C. Ce mois de septembre devrait se classer au 3e rang des mois de septembre les plus chauds depuis 1900, derrière septembre 1949 (+3,0 °C) et septembre 1961 (+2,6 °C).
 
Pour le 3e mois consécutif, la pluviométrie a été très déficitaire sur la quasi-totalité du pays. Le déficit a généralement dépassé 30 %, et a atteint 40 à 60 % de l'intérieur de la Bretagne à la Vendée, du Cotentin au Roussillon, du nord de l'Auvergne au Centre-Val de Loire, le long de la vallée du Rhône, ainsi que des frontières du Nord à l'Alsace. La Corse a connu, en revanche, une pluviométrie plus proche de la normale*. Sur la France et sur le mois, le déficit devrait être proche de 40 %.
 
L'ensoleillement a été excédentaire sur la quasi-totalité du pays, à l'exception de la pointe bretonne et du Cotentin. L'excédent, généralement supérieur à 10 %, devrait dépasser 30 % des Ardennes au Bas-Rhin.
 
* Moyenne de référence 1981-2010.
** Moyenne de référence 1991-2010.
 
Cliquer sur le graphe pour l'agrandir
 
 
  
 
  
Cliquer sur les cartes pour les agrandir
 
(Météo France)

Posté par meterologue à 16:16:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 27 septembre 2016

Médias/Lorraine: (REECOUTEZ) Intervention de Alexis Jannot à France Bleu Sud Lorraine ce Mardi 27 Septembre 2016

Intervention de Alexis Jannot à France Bleu Sud Lorraine ce Mardi 27 Septembre 2016

Afficher l'image d'origine

Intervention de Alexis Jannot à France Bleu Sud Lorraine ce Mardi 27 Septembre 2016 à 07h52 dans la météo de France Bleu Matin présenté par Emmanuel.

France Bleu Sud Lorraine émet en Meurthe et Moselle sud et sur les Vosges principalement mais aussi sur internet.

 

Réecoutez l'intervention ci dessous:

 

 

 

Le Blog d'Alexis

 

Posté par meterologue à 08:01:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 25 septembre 2016

Météo/Orages/Lorraine: Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du 30 Septembre et nuit suivante

Prévisions du risque orageux en Lorraine: Journée du 30 Septembre et nuit suivante

 

Bulletin Grand Public :

Émis le Vendredi 30 Septembre 2016 à 11h30

Echéance: Du Vendredi 30 Septembre 2016 à 09h00 au Samedi 01 Octobre 2016 à 09h00.

 

Risque d'orages faible à modérée.

 

Risque d'orages faible à modérée. Risque d'orages noyer dans les fortes pluies plus marquées en direction de la Meuse et du massif des Vosges. À partir de 22h sur le relief des Vosges et à partir de 01h00 en plaine d'abord par le sud et l'ouest de la région. Épisode de fortes pluies envisageaient en particulier sur le Sud Meuse des 02h00 du matin. Régime de traine dès le milieu de matinée de samedi. Cumuls de précipitation envisager jusqu'à demain 09h entre 0 et 30 localement 50 mm sur la région Lorraine. Avec un axe de fortes pluies sur le relief des Vosges et entre Saint-Dizier (52) et Metz (57) ainsi que le pays Haut. Rafales possibles de 50km/h.


Bulletin pour les professionnels :

Émis le Vendredi 30 Septembre 2016 à 11h30

Echéance: Du Vendredi 30 Septembre 2016 à 09h00 au Samedi 01 Octobre 2016 à 09h00.

 

Risque d'orages faible à modérée.

 

Risque d'orages faible à modérée. Risque d'orages noyer dans les fortes pluies plus marquées en direction de la Meuse et du massif des Vosges. À partir de 22h sur le relief des Vosges et à partir de 01h00 en plaine d'abord par le sud et l'ouest de la région. Épisode de fortes pluies envisageaient en particulier sur le Sud Meuse des 02h00 du matin. Régime de traine dès le milieu de matinée de samedi. Cumuls de précipitation envisager jusqu'à demain 09h entre 0 et 30 localement 50 mm sur la région Lorraine. Avec un axe de fortes pluies sur le relief des Vosges et entre Saint-Dizier (52) et Metz (57) ainsi que le pays Haut. Rafales possibles de 50km/h.

 

En altitude, flux rapide de Sud Ouest (se renforçant cet après-midi) à l'avant d'un thalweg axé sur la façade atlantique (Grande-Bretagne-Espagne).
En surface, dans ce flux de Sud Ouest, les pressions sont encore anticycloniques (1015hPa à 1017hPa) et la masse d'air est chaude et convective.
Le ciel est très chargé tout au long de la journée en Ac et Sc. Des ondées sous Ac instables sont probables à partir de la mi-journée, voire un Tcu. Sur le Nord et l'Ouest de la Lorraine, des bancs de St sont prévisibles.
Le vent est soutenu de secteur Sud Ouest entre Nancy et le relief des Vosges, plus faible sur la partie Nord de tendance Ouest Nord Ouest.
Sur les crêtes le vent de Sud Ouest souffle en matinée. Le versant Ouest du massif est de plus en plus chargé voire accroché.
Et dans l'après-midi, sur le relief des Vosges un Tcu isolé (voire Cb) est possible avec une averse.

Dans la nuit et demain, Le thalweg est axé sur l'Est de la France advectant de l'air froid (-21°C) en altitude, alors qu'en basses couches l'air chaud résiste.
La masse d'air devient donc humide et instable.
Temps couvert, pluvieux et ponctuellement orageux avec des Tcu et Cb noyés dans la masse nuageuse.
En surface vent de Sud.
Sur les crêtes, vent de Sud Ouest
Températures maxi en baisse proche de 16 à 18°C en plaine et de 12°C à 1000m.

 

> Echéance la plus active: Après 01h

> Risque de Tornade estimé à 01%.

> Risque de Tuba ou autres phénomènes venteux estimé à 40%

> Risque de Grêle d'un diamètre supérieur à 2cm estimé à 01% sur la région.

> Activité éléctrique: Faible à localement modérée

> Fort épisode de précipitation supérieur à 30 mm voir 50mm par cumul en 24h.

 

Demain: Episode de fortes pluies localement orageuses suivi d'un régime de traine.

 

Cette prévision ne justifie pas de prévision spécifique car le risque reste localisé et que cette situation reste classique pour la saison, la prudence reste de mise.La fiabilité n'est pas très bonne.

 

 

Le Blog d'alexis

 

 

Posté par meterologue à 10:31:00 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 22 septembre 2016

Info/Météo/Climat: Météo France améliore son outil de prévision des "épisodes méditerranéens"

Météo France améliore son outil de prévision des "épisodes méditerranéens"

Météo France dispose désormais d'un modèle de prévision amélioré pour mieux anticiper les "épisodes méditerranéens", qui chaque automne déversent des trombes d'eau sur le sud de la France, a annoncé ce mercredi l'organisme national.

 

Ici, à Biot en octobre 2015 © JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

© JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP Ici, à Biot en octobre 2015

Les phénomènes orageux restent parmi les événements les plus rétifs à la prévision, en raisons des multiples facteurs concernés (vents, mer, températures...). C'est particulièrement problématique pour ces "épisodes", régulièrement sources de dégâts matériels et humains.

Météo France a développé une version améliorée de son modèle informatique "Arome", qui fournit une prévision entre 36 et 48 heures.
Ce nouvel outil, en proposant 12 scénarios d'évolution au lieu d'un, permet aux prévisionnistes de fournir une analyse plus précise, notamment sur la localisation des précipitations. Déjà utilisé, il sera pleinement opérationnel au printemps 2017.

"Ce sera un apport majeur dans le suivi des vigilances orange ou rouge", assure Alain Soulan, directeur général adjoint de Météo France.


Pas un automne ne se passe sans que le pourtour méditerranéen connaisse au moins un de ces épisodes, qui associe pluies orageuses intenses et forts cumuls d'eau, rappelle Véronique Ducrocq, chercheur à Météo France.

Des améliorations des prévisions et de nouveaux moyens d'information au public sont aussi en cours d'élaboration

Voir l'image sur Twitter

A l'origine, des vents marins puisent chaleur, humidité et énergie dans une mer chaude. En butant sur des reliefs, ces nuages montent, se condensent à la rencontre de l'air froid, et finissent par se décharger, stationnaires car bloqués par la montagne.



Les dégats peuvent être conséquents notamment parce que cette région est dotée de bassins versants pentus et petits, assez vite débordés. 

Et avec le dérèglement climatique, "on peut s'attendre à ce que, à l'avenir, ces phénomènes soient un peu plus nombreux", pointe M. Soulan. 

D'ores et déjà, "des signaux laissent penser que les épisodes seraient plus intenses ces dernières années", ajoute Mme Ducrocq, même si rien n'est encore constaté sur le nombre d'événements.

Côté information du public, Météo France offre désormais des animations radar plus précises en cas de vigilances orange ou rouge. Depuis cet été, l'application mobile propose aussi une pastille de notification du risque inondation par ville.


- Avec AFP, Météo France et France 3 Côte d'Azur -

Posté par meterologue à 11:09:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 17 septembre 2016

Info/Météo: Point sur la situation hydrologique au 01 Septembre 2016 en France

Point sur la situation hydrologique au 01 Septembre 2016 en France

La pluviométrie moyenne sur la France, déficitaire* de 60 %, a été la plus faible enregistrée au mois d'août sur la période 1959-2016.

Après un début de mois peu estival, le pays a connu des conditions anticycloniques et une vague de chaleur tardive du 23 au 27 août. En moyenne sur la France et sur le mois, la température a été supérieure à la normale* de 0.9 °C.

Le déficit important de pluviométrie depuis juillet associé à des températures exceptionnellement chaudes fin août ont entraîné un assèchement important et rapide des sols superficiels sur l'ensemble du pays. Les sols, encore très humides en juillet sur le nord de la France, se sont asséchés au cours de la deuxième quinzaine d'août. Une sécheresse modérée s'est installée en Corrèze, en Haute-Vienne, dans la Creuse, le Cantal, le Puy-de-Dôme, la Loire ainsi que sur l'ouest de l'Allier et le sud de l'Indre. En revanche, une sécheresse des sols plus marquée perdure depuis fin 2015 sur le Var, les Bouches-du-Rhône, le nord de la Corse ainsi que de l'Hérault aux Pyrénées-Orientales.

 

Bilan de l'année hydrologique (septembre 2015 à août 2016) :

Au cours de cette année hydrologique 2015-2016, le cumul des précipitations efficaces est contrasté. Sur un large quart nord-est du pays jusqu'au sud-ouest de l'Île-de-France, il est excédentaire suite aux précipitations exceptionnelles de mai et juin 2016. Au sud d'un axe allant des Landes au sud des Alpes, il est en revanche déficitaire ainsi que des Côtes d'Armor à la Normandie et dans la Vienne. Le déficit, particulièrement marqué, est généralement compris entre 25 et 50 % des Pyrénées-Orientales au Var et très localement sur la Corse. Cette situation s'explique par des précipitations en moyenne déficitaires sur ces régions notamment à la fin de l'année 2015 ainsi qu'en juillet et août 2016.

 



* : normales concernant température et précipitations : moyenne de référence 1981-2010

 

Consulter le bilan de suivi hydrologique complet 

 

(Météo France)

Posté par meterologue à 11:23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


vendredi 16 septembre 2016

Info/Météo: Chaleur record durant la 1e quinzaine de septembre

Chaleur record durant la 1e quinzaine de septembre

Avec la persistance remarquable de remontées d'air très chaud par la péninsule ibérique, la France a connu une première quinzaine de septembre record avec une température moyenne de 22°C à l'échelle nationale, près de 4°C supérieure à la normale (1981-2010). Cette période a été marquée par une série de records mensuels de température (de minimale élevée et surtout de maximale). Durant les 8 premiers jours du mois, on a battu des records tous les jours quelque part sur le territoire, la plupart du temps dans le Sud, et parfois jusqu'en Bretagne.

Cette période exceptionnellement chaude est terminée.  Jeudi 15, pour la première fois depuis début septembre, on n'a pas atteint les 30°C (Corse exceptée) et les températures s'annoncent proches des normales pour les 8 prochains jours.

Écart à la moyenne mensuelle de la température moyenne sur la France - 1 au 15 septembre 2016

 

Record nettement battu à l'échelle nationale

Le précédent record pour la première quinzaine de septembre était "détenu" conjointement par 2006 et 1949 avec 21,2°C (sur la période 1947-2016).

C'est la journée du 13 qui a été la plus chaude à l'échelle nationale avec 24,7°C de moyenne. Cette valeur égale le record de la journée la plus chaude de septembre (le 4 septembre 1949) mais presque 10 jours plus tard dans le mois.

Des valeurs extrêmes très élevées, y compris en Espagne

Le 7 septembre, on a relevé 38,7°C à Biarritz. Il s'agit d'un un nouveau record mensuel de chaleur pour cette station mais c'est aussi la valeur la plus élevée relevée en France en septembre depuis la mi-septembre 1987.

Durant les 13 premiers jours du mois, on a atteint tous les jours 35°C sur au moins une station, une série exceptionnelle en septembre. Ainsi de nombreuses villes ont établi des records mensuels de chaleur.

En Espagne, la période du 4 au 7 a également été exceptionnelle. On a dépassé plusieurs fois 45°C en Andalousie, avec un probable nouveau record de chaleur européen pour un mois de septembre : 45,7°C à Montoro le 6.

 

(Météo France)

 

Posté par meterologue à 16:59:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 15 septembre 2016

Info/Météo/ Lorraine: Août : fortes chaleurs et épisode de pollution à l'ozone

Août : fortes chaleurs et épisode de pollution à l'ozone

En août, la Lorraine a connu une vague de chaleur du 23 au 28 août. Cette période caniculaire a engendré une augmentation des niveaux d’ozone, avec déclenchement de la procédure d’information et de recommandations en Moselle et en Meurthe-et-Moselle.

En août 2016, la qualité de l’air du mois s’est avérée moyenne à médiocre plus de 2 jours sur 5, sur l’ensemble des agglomérations de Lorraine.

A partir de la mi-août, le retour d’un temps anticyclonique accompagné d’une hausse des températures a favorisé la formation d’ozone. Les niveaux observés ont entraîné des indices moyens à médiocres.

Cette augmentation des concentrations d’ozone est caractéristique des périodes estivales. Il faut en effet rappeler que ce polluant secondaire se forme quand les températures s’élèvent et que des polluants primaires, tels que les oxydes d’azote et les composés organiques volatils, sont soumis au rayonnement solaire et à la chaleur.

Ainsi, à partir du 23 août, la période caniculaire qu’a connu la Lorraine, avec un vent très faible, un fort ensoleillement et des températures élevées, a favorisé une augmentation importante des niveaux en ozone. La procédure d’information et de recommandations a été déclenchée le 26 août, en Moselle. Pour la Meurthe-et-Moselle, la procédure a été déclenchée le 27 août.

A partir du 28 août, les conditions météorologiques ont changé, avec le retour de passages nuageux et une baisse des températures. La procédure d’information et de recommandations a donc été levée.

Nombre de jours associés aux différents indicesNombre de jours associés aux différents indices

Nombre de jours associés aux différents indicesNombre de jours associés aux différents indices

Les indices de la qualité de l’air en milieu urbain sont calculés grâce aux résultats de stations de mesures fixes. En revanche, pour obtenir un indice départemental, il est fait appel au logiciel de modélisation Prév’Est, lequel permet d’estimer la qualité de l’air sur l’ensemble d’un territoire, même là où cette qualité n’est pas mesurée à proprement parler.

En l’occurrence, la qualité de l’air estimée est moyenne à médiocre plus de 2 jours sur 5 sur les départements de la Meuse et des Vosges.

Sur les départements de la Meurthe-et-Moselle et de la Moselle, les indices estimés sont moyens à mauvais plus de 2 jours sur 4. Ceci s’explique par des émissions plus importantes en polluants précurseurs de l’ozone (tels que les oxydes d’azote et les composés organiques volatils).

 

(Air Lorraine)

 

Posté par meterologue à 17:32:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

mardi 6 septembre 2016

Evénement Météo: Météo à la Carte: Retrouvez le direct de ce 05 Septembre 2016 ici même !!

 Alexis Jannot : Observateur Officiel de "Météo à la Carte"!

 

Retrouvez le direct de ce 05 Septembre 2016 ici même !!

 

 

 Capture Photos : Fabrice Gillant et France 3

<< Météo à la carte » est une émission interactive, informative, divertissante et réactive en fonction des événements météorologiques.
Chaque jour, l’émission propose aux téléspectateurs un contenu varié, pour comprendre l’impact de la météo sur la santé, la nature, l’histoire et certains métiers… « Météo à la carte » proposera des points météo détaillés, des reportages dans les régions et des rubriques en plateau…

 

Présenté par Laurent Romejko ; Marine Vignes diffusé du lundi au vendredi à 12h55 et Alexis Jannot à était officiellement nommé observateur officiel de "Météo à la Carte" sur France 3 dit par Laurent Romejko qui a était complètement scotché par Alexis par ses connaissance, ses relevées et ses observation  météo.

 

 

Powered by Dailymotion

 

 En cas de Probléme : Cliquez ici

Pour revoirs la Vidéo  du 05 septembre 2012 c'est ici  : Cliquez ici

Le site de l'émission : Cliquez ici

 

Avec l'Aide de Fabrice Gillant

 

 

Posté par meterologue à 12:57:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 1 septembre 2016

Médias/Lorraine: (REECOUTEZ) Intervention de Alexis Jannot à France Bleu Sud Lorraine ce Jeudi 01 Septembre 2016

Intervention de Alexis Jannot à France Bleu Sud Lorraine ce Jeudi 01 Septembre 2016

Afficher l'image d'origine

Intervention de Alexis Jannot à France Bleu Sud Lorraine ce Jeudi 02 Septembre 2016 à 07h52 dans la météo de France Bleu Matin présenté par Emmanuel.

France Bleu Sud Lorraine émet en Meurthe et Moselle sud et sur les Vosges principalement mais aussi sur internet.

 

Réecoutez l'intervention ci dessous:

 

 

 

Le Blog d'Alexis

 

Posté par meterologue à 08:04:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 31 août 2016

Info/Météo/Canicule/Lorraine: Bilan de la vague de chaleur : une canicule particulièrement tardive

Bilan de la vague de chaleur : une canicule particulièrement tardive

En début de semaine dernière, un dôme d'air chaud s'est positionné sur le pays et les températures ont atteint les seuils de canicule entre le 23 et le 28 août sur de nombreuses régions. Durant cette vague de chaleur, de très nombreux records de chaleur pour une dernière décade (21-31 août) ont été battus sur un large quart nord-est du pays et des séries exceptionnelles de jours de fortes chaleurs ont été observées. Après des températures nocturnes encore élevées du 27 au 28, la journée de dimanche 28 a marqué la fin de l'épisode. Une vague de chaleur aussi tardive est un événement rare. La dernière en date, un peu plus intense, s'était produite en 2012, une semaine plus tôt dans la saison, du 15 au 21 août.

Premiers records de chaleur mardi 23

L'anticyclone qui s'est installé sur la France lundi 22, avant de se décaler un peu plus à l'Est, a permis la mise en place sur le pays d'un flux de sud durable, apportant une masse d'air particulièrement chaude et sèche durant toute la semaine. À partir du mardi 23, des valeurs de températures exceptionnelles pour la saison ont été enregistrées et de nouveaux records pour une fin août (dernière décade) établis dans l'Ouest. On a par exemple relevé 35,5°C à la Roche-sur-Yon et 33,1°C à Saint-Brieuc, des valeurs supérieures de 2 à 3°C aux anciens records de la période, mais aussi 36,3°C à Nantes et 36,0°C à Rennes.

Une chaleur particulièrement intense du 24 au 27

Beaucoup de records décadaires ont été battus durant cette période. Paris a dépassé à deux reprises son ancien record pour fin août pour atteindre 36,6°C le 24, une valeur inédite dans la capitale après un 20 août depuis le début des relevés en 1873 ! De nouveaux records de températures maximales pour une fin août ont également été établis, parfois plusieurs jours de suite, dans de nombreuses stations avec souvent 35 à 37°C, comme par exemple à Rouen, Strasbourg, Lille, Angers, Dijon, Nancy, Chartres … Les records de température minimale élevée ont été moins nombreux, mais à Paris, avec 22,5°C au plus frais vendredi 26 au matin, on a néanmoins battu un record pour une fin août.

Carte de la température maximale du 23 au 27 août 2016

Carte de la températures maximale du 23 au 27 août 2016 © Météo-France (cliquez sur l'animation pour l'agrandir)

Pour la Lorraine voici quelques graphique qui parle d'eux même

Pour la Meuse (Erneville aux Bois):

Erneville_aux_Bois_canicule_2016

Pour la Meurthe et Moselle (Nancy Essey):

Nancy_Essey_Canicule_2016

Pour la Moselle (Metz Frescaty):

Metz_canicule_2016

Pour les Vosges (Epinal):

Epinal_Canicule_2016

On constate des températures très chaudes en particulier sur la Meuse (36,6°C de maxi à Erneville aux Bois mais parfois jusqu'a 38°C localement). Une canicule remarquable pour la Lorraine.

 

Des températures maximales record pour une fin août à l'échelle nationale

À l'échelle nationale, le pic d'intensité a été atteint en toute fin d'épisode, le 27, avec une température moyenne de 25,6°C. Il s'agit de la seconde journée la plus chaude jamais relevée depuis 1947 lors d'une dernière décade d'août, juste derrière les 25,9°C du 21 août 2011. En matière de température maximale, c'est la journée du 25 août qui a établi, avec 34,0°C relevés en moyenne à l'échelle nationale, un nouveau record décadaire devant les 33,4°C du 29 août 1961. Ces valeurs sont certes élevées, mais restent nettement inférieures à celles enregistrés lors des canicules majeures. En 2003, on avait relevé le 5 août, au plus chaud de l'épisode, 29,4°C en température moyenne et 37,7 °C en température maximale.

Des séries exceptionnelles de jours de fortes chaleurs fin août

Au-delà de ces nouveaux records décadaires, cette vague de chaleur est aussi remarquable par les longues séries de journées très chaudes observées. À Nantes, on a atteint 6 jours de suite les 30°C, ce qui n'était pas arrivé depuis juillet 2006. À Châteauroux, le thermomètre a dépassé 35°C cinq jours de suite ; une séquence qui ne s'était produite jusque là qu'une seule fois depuis 1893, lors de la canicule de 2003. En Île-de-France, on a relevé 35°C pendant quatre jours de suite à Melun ; c'est seulement la troisième fois, avec août 1998 et août 2003, qu'une telle série est enregistrée depuis le début des relevés. Ces séries de journées très chaudes sont d'autant plus remarquables qu'elles se sont produites très tard dans la saison estivale.

 

(Météo France)

 

 

Posté par meterologue à 15:47:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,