Incursion hivernale sur le pays en particulier sur la Lorraine

L'hexagone a connu une incursion d'air froid le week-end des 27 et 28 décembre, après le passage d'une perturbation liée à la dépression Hiltrud. Cette dernière a circulé samedi 27 sur les frontières du Nord-Est, avant d'atteindre dimanche 28 la Méditerranée. La perturbation associée a apporté samedi sur tous les massifs de fortes chutes de neige, qui se sont atténuées dimanche. De l'air froid en provenance d'Europe de l'Est a envahi progressivement l'ensemble du pays durant la journée de dimanche.


Animation modèle ARPEGE Europe Températures à 850 hPa et pression au niveau de la mer entre le 27 décembre 2014 à 00 h UTC et le 29 décembre 2014 à 12 h UTC
Températures à 850 hPa et pression au niveau de la mer entre le 27 décembre 2014 à 00 h UTC et le 29 décembre 2014 à 12 h UTC
Modèle ARPEGE sur l'Europe. (Cliquer sur l'animation pour l'agrandir)


Dans la nuit de vendredi 26 à samedi 27, la neige a commencé à tomber sur le Nord-Est, apportant une couche de quelques centimètres parfois jusqu'en plaine. Un redoux temporaire a fait fondre cette couche aux altitudes les plus basses au cours de la journée de samedi.  Avec le décalage de la dépression vers l'Allemagne en fin de journée et soirée, de l'air plus froid est revenu par le nord sur les régions de l'Est, avec à la clef de nouvelles chutes de neige souvent jusqu'en plaine, qui ont renforcé  l'enneigement sur le relief. Tous les massifs ont ainsi reçu des quantités importantes de neige, jusqu'à basse altitude.

Dimanche 28, les chutes de neige sont restées plus faibles et surtout cantonnées aux massifs. La journée a surtout été marquée par l'arrivée d'une masse d'air froid, apporté par une bise sensible. Les températures n'ont pas excédé 0,3°C à Lille, 0,5°C à Paris, -0,3°C à Reims, -1,2°C à Strasbourg, 1,4°C à Clermont-Ferrand et Bourges, avec des températures ressenties souvent comprises entre -5 et -10°C dans l'après-midi (refroidissement éolien). À l'échelle nationale, la température maximale moyenne a été inférieure de 4,6 °C aux normales.


Carte d anomalie de température maximale sur la France le 28 décembre 2014
Carte d'anomalie de température maximale sur la France le 28 décembre 2014
(Cliquer sur la carte pour l'agrandir)


Dans la nuit de dimanche à lundi, le ciel est resté globalement dégagé et la bise s'est calmée, des conditions qui ont favorisé le refroidissement nocturne. Les températures ont ainsi chuté sur tout le pays, particulièrement au-dessus des sols enneigés, pour atteindre des valeurs souvent 7 à 11°C en dessous des normales. On a par exemple relevé -14,0°C à Épinal, -12,0°C à Bâle-Mulhouse, -10,9°C à Nancy, -9,6°C à Besançon, -9,1°C à Clermont-Ferrand, -8,1°C à Orléans, -6,4°C à Nantes, -5,0°C à Brest, -4,2°C à Bordeaux et -2,9°C à Toulouse et Paris.  Seul le littoral méditerranéen a conservé des températures positives. En montagne, on relevait -22,8°C à Villar-d'Arène (Hautes-Alpes, 1665m), -20,8°C à Mouthe (Doubs, 940m), des valeurs souvent inférieures aux minimales de l'hiver 2013-14.

Ce lundi matin en Lorraine, il faut sortir gants et bonnets avec un mercure glacial. Le point département par département:

Meuse: -7°C à Verdun et Stenay, -8°C à la Madine, -9°C à Bar-le-Duc et jusque -13°C à Erneville-aux-Bois.

Meurthe et Moselle: -6°C à Longwy, -8°C à Jarny et Nancy, -10°C à Toul et -13°C à Badonviller.

Moselle: Il fait -7°C à Metz à 07 heures.

Vosges: Ce matin, le mercure affiche -13°C à Epinal, -11°C à Vittel, -10°C à Neufchâteau, Vagney et Ban-de-Sapt.

Haute Marne: Les températures minimales se situent entre -7 et -13 degrés de Droyes à Bourdons.

 

Ressentie parfois proche de -15°C.

 

Ces températures pourraient constituer le pic de froid de la semaine. Une faible perturbation fait en effet son entrée par le nord du pays lundi 29, apportant une masse d'air moins froide qui devrait concerner l'essentiel du pays dans les prochains jours. Les régions de l'Est resteront néanmoins dans de l'air très froid, le véritable dégel n'étant attendu que vendredi 2 janvier avec l'arrivée d'une perturbation océanique qui devrait mettre fin à ce premier épisode froid de l'hiver.

 

(Météo France)