OVNI en Lorraine : Une boule de feu dans le ciel

Afficher l'image d'origine

(Image d'illustration)

« Magnifique ! Sublime, très impressionnant, boule de feu, belle bête enflammée… », les témoignages ont afflué tout au long de la journée de jeudi.

De très nombreux habitants du quart Nord-Est ont pu observer un phénomène rare aux alentours de 11 h 32 heure locale ce jeudi 25 février 2016 dans le ciel lorrain : le passage d’une boule de feu qui a déchiré le ciel.

« Il s’agit d’un bolide diurne », confirmait dès la mi-journée Tioga Gulon, membre lorrain du Réseau Français d’Observation de Météores (REFORME), « Une étoile filante suffisamment importante pour pouvoir éclairer le ciel en plein jour », précisait encore l’astronome amateur. Et de rappeler que lors de son passage dans le ciel il s’agit bien de l’appeler « un bolide » qui ne devient « météorite qu’une fois tombé sur le sol ».

Outre cette boule de feu déchirant le ciel et aperçue aussi bien depuis Nancy que Strasbourg ou encore la Sarre et la Belgique, certains témoins affirment, comme cet internaute « avoir vu un petit morceau gros comme une balle de tennis se crasher […] Juste à côté de l’école maternelle […] de Froidcul Moyeuvre-Grande » en Moselle.

Selon le réseau Réforme, des résultats préliminaires indiquent que « le bolide semble avoir débuté sa trajectoire au-dessus de Chalons-en-Champagne avant de se diriger vers l’Est-Nord-Est pour disparaître à proximité de la jonction des trois départements de la marne (51), la Meuse (55) et des Ardennes (08). »

Phénomène enregistré pendant 9,2 secondes

« Le bolide a été enregistré en radio depuis l’Italie par Enrico Stomeo, par la station du planétarium de Venise. Il serait apparu à 10 h 32 (11 h 32 heure locale, N.D.L.R.), et la traînée ionisée persistante associée a été enregistrée pendant 9.2 secondes. » Et ces spécialistes de rappeler que « les bolides sont des phénomènes très brillants qui surviennent lors qu’un météoroïde (un débris d’astéroïde ou de noyau de comète) pénètre à très grande vitesse (plusieurs dizaines de km/s) dans l’atmosphère terrestre. Ce sont des étoiles filantes, également appelées météores, plus lumineuses que la moyenne. »

Pour pouvoir reconstituer précisément l’événement de ce jeudi et éventuellement retrouver des fragments de météorite de ce bolide, Réforme invite les témoins du phénomène se faire connaître sur www.reforme-meteor.net en précisant le lieu d’observation, la description du phénomène (couleur, durée, fragmentation, son, etc.), hauteur et direction du début d’observation du météore et hauteur et direction de fin.

Stéphanie SCHMITT

(L'Est Républicain)