Orages du 07 Juin 2016:  Les dégats

 

En Meuse: 

HIER (07 Juin) AUX alentours de 17 h 30, un violent orage s’est abattu sur le département, provoquant dans certains endroits des inondations. Les sapeurs-pompiers ont reçu de nombreux appels. Au total, une trentaine d’hommes étaient à pied d’œuvre pour pomper l’eau. Comme dans le Sud meusien, où plusieurs villages étaient impactés : Mauvages, Vavincourt, Dammarie-sur-Saulx, Gondrecourt, Loisey. Certaines habitations se trouvaient inondées de quelques centimètres d’eau. Du côté de Loisey, c’est tout le secteur de la Grande Rue qui avait les pieds dans l’eau. Les pompiers ont dû déployer trois systèmes de pompes. À Dammarie-sur-Saulx, plusieurs maisons ont été inondées par l’eau de ruissellement particulièrement boueuse provenant des champs environnants. La pharmacie du village a également connu des dégâts. L’ensemble de la gouttière a été emporté. Le Nord meusien n’a pas été épargné. Les pompiers ont dû intervenir à Consenvoye, Spincourt et Nouillonpont.

 

En Moselle:

- Hubert Etienne n’a plus le cœur à l’ouvrage. Gendarme à la retraite, il a décidé d’habiter au bas de la rue des Moulins, à Bining, un havre de paix. A chaque orage, il croise les doigts. « Quand il pleut, il y a souvent de l’eau. Normal, il n’y a rien de fait, il n’y a aucune raison pour que ça change. » Des travaux ont été entrepris par la commune. Les derniers, il y a quatre semaines. Mais cette fois sa maison, au creux de plusieurs vallons, a bu la tasse, lundi après-midi, sur les coups de 16 h. « Dans mon garage, il y a eu jusqu’à 1 m d’eau, jusqu’au niveau du coffret électrique , observe Hubert Etienne, balai en mai. C’est la première fois que ce niveau est atteint. La tronçonneuse est foutue, tous les appareils qui étaient stockés ici sont abîmés. » Ce mercredi, à 10 h, le maire du village, Christian Martiné, chaussures de travail aussi aux pieds, lui rend visite. « Il y a beaucoup de dégâts, il faudrait que la commune soit classée en catastrophe naturelle », prétend l’ancien gendarme. Le problème, "seulement" quelques habitations ont été touchées par l’orage. « Je vais me renseigner, je vais étudier si ça peut marcher , jure le premier magistrat. Mais de toute façon chacun peut demander le remboursement des dégâts à son assurance. » Les dégâts sont nombreux à Bining. Dimanche, le village de 1 100 habitants n’a pas reçu une seule goutte de pluie, quand les communes voisines, notamment Rahling, Etting ou Kalhausen, ont été rincées par un violent orage. Mardi après-midi, par contre, des trombes d’eau se sont abattues. « L’orage était très localisé », confirme Christian Martiné. Rue du Moulin, l’étang de pêche a débordé. L’eau s’est déchaînée sur les chemins avoisinants. Certains poissons sont même sortis au beau milieu du bitume totalement inondé. Les daims ont eu les pieds dans l’eau. Plus bas, le paisible ruisseau s’est transformé en torrent. « L ’ancien chemin de l’association foncière a totalement été raviné , complète le maire de Bining. Près du ruisseau, la propriétaire était absente, elle était à Strasbourg au moment des faits, tous les champs ont été inondés, les chemins défoncés, le macadam s’est soulevé. » Un peu plus bas encore, le troisième moulin, qui appartient à Jean-Marie Fath, a été noyé. « Il y avait deux ou trois vaches dans l’étable, elles pataugeaient. Le lisier s’est déversé, le purin également dans le garage du voisin », raconte sa sœur, Bernadette Hoffmann. Ce mercredi matin, on aperçoit clairement où la marée brune est passée. Les deux ouvriers de la commune sont à pied d’œuvre pour remettre en état ce qui peut l’être. Rue de la Montagne ou rue Sainte-Croix, le ton est monté entre des agriculteurs. « L’un bloquait le fossé et empêchait l’eau de passer », justifie le premier édile. Les gendarmes de la brigade de Rohrbach-lès-Bitche ont dû intervenir. « Les rues de Singling et des Lilas ont aussi été inondées. L’eau a drainé des pierres, du sable et de la boue », complète Christian Martiné. La commune a également été privée d’électricité et de téléphone mardi soir. Les agents d’ErDF ont dû intervenir pour rétablir l’alimentation. Quelques habitations n’avaient toujours pas de courant ce mercredi matin.

- En tout début d’après-midi, un orage a éclaté au-dessus de Bitche et de son pays. En moins d’une demi-heure, des jardins ont été submergés, des gouttières ont été surchargés certains toits ont laissé place à des mini-cataractes. Rue de Sarreguemines, à proximité du cimetière, la chaussée était complètement recouverte, ainsi qu’à proximité du parc du Stadweiler. Le parking des Tanneurs a pour sa part laissé place à une immense marre. Les grêlons ont accentué le volume d’eau, leur chute étant accompagnée de coups de foudre. L’orage a rendu difficile la circulation sur les axes principaux, et les sapeurs-pompiers sont intervenus pour quelques débordements dans des caves. Les sols, déjà gorgés d’eau ont beaucoup de mal à absorber ce type de caprice du ciel. L’ensemble du Pays de Bitche a été concerné par cet orage, qui laisse maintenant place à une pluie fine.

- Ce mardi, vers 15 h 30, la foudre a frappé un pavillon situé au 17 rue de la Forêt, à Petite-Rosselle. L’éclair a fait littéralement sauter le haut d’une cheminée située à l’arrière l’habitation. Des morceaux de pierre jonchent le jardin, mais aussi l’allée du garage, de l’autre côté. Ces débris ont surtout touché une partie de la toiture, brisant des tuiles. Avec la forte averse qui accompagnait l’orage, une pièce vide a été inondée et le plafond menace de s’effondrer. Une des chambres a subi également des infiltrations. Sylvain Courte et son épouse étaient chez eux au moment des faits. Lui était occupé à bricoler à la cave, tandis que son épouse était tranquillement installée dans sa cuisine. « J’ai entendu comme une explosion. J’ai pensé d’abord que cela venait de la cave », confie-t-elle. Puis le couple a constaté les dégâts dans la pièce située juste au-dessus de la cuisine. « D’un côté, nous avons encore de la chance, explique Sylvain Courte. Petit à petit, j’ai retapé la maison et j’allais refaire entièrement cette pièce. » Mais il n’avait pas trouvé le temps. Ce qui le met en colère par contre, c’est que « cette cheminée ne sert absolument à rien. Cela fait des années que je voulais l’enlever… Mais comme c’est une ancienne maison des houillères, située dans le périmètre du musée de la mine, elle fait partie du patrimoine. On n’a pas le droit d’y toucher… » Les pompiers de Petite-Rosselle, sous l’autorité du sergent-chef Josuah Zimmermann, ont d’abord sécurisé les lieux et installé des bâches dans la principale pièce touchée par les infiltrations. Il fallait attendre ensuite la fin de l’épisode orageux, toujours pour des raisons de sécurité, avant d’accéder au toit et d’enlever les débris de la cheminée qui transperçaient la toiture. Les pompiers ont mis en place des bâches pour éviter que l’eau ne continue de s’infiltrer.

- Des orages très localisés traversent actuellement le département. À Maizières-lès-Metz, ils se montrent particulièrement violents. La foudre s’est abattue sur une maison rue Camille-Claudel. Elle a carrément percé le mur, créant une faille de près d’un mètre sur le pignon de la façade. Aucun dégât n'est à déplorer à l’intérieur de l’habitation.

- Hier, lundi, vers 17h, la foudre a frappé la mairie d’Audun-le-Roman : cela eut pour effet de couper le téléphone et la connexion Internet du bâtiment et des écoles attenantes. Les services techniques de la ville sont à pied d’œuvre pour réparer ce mardi après-midi.

 

Dans les Vosges:

- Un orage de grêle s'est abattu ce mardi aux alentours de 14 h 15 sur la commune de Martigny-les-Gerbonvaux. Un orage qui a duré un bon quart d'heure. Il y avait entre 20 et 30 centimètres de grêle devant plusieurs habitations situées en bas du village. Certaines entrées et garages ont été un peu inondés. Gendarmes et sapeurs-pompiers sont sur place. L'école des 4 Vents, située sur les hauteurs du village, a également subi des dégâts. De l'eau s'est infiltrée dans le bâtiment et la toiture a été abîmée. 87 enfants ont ainsi dû être évacués. Les parents ont été informés. Deux bus ont été mis à disposition afin de transporter les écoliers chez eux.

- Un orage de grêle s'est abattu ce mardi aux alentours de 13 h dans le secteur d'Epinal.

La vidéo: Cliquez ici

 

 

(Vosges Matin et Républicain Lorrain)