Juillet : les concentrations d'ozone augmentent comme chaque été

Ce mois-ci, la Lorraine a connu quelques périodes d'ensoleillement estival. Ces chaleurs, même momentanées, ont engendré une augmentation des niveaux d'ozone, sans aller toutefois jusqu'au franchissement des seuils d'alerte.

En juillet 2016, la qualité de l'air du mois de juillet s'est avérée bonne à très bonne plus de 3 jours sur 4, à Forbach et Nancy. Pour les agglomérations de Metz et Thionville, les indices sont légèrement moins favorables, du fait de niveaux plus élevés en ozone et en poussières fines.

En effet, comme souvent durant la période estivale, les concentrations en ozone ont augmenté. Rappelons que ce polluant secondaire se forme quand les températures s'élèvent et que des polluants primaires, tels que les oxydes d'azote et les composés organiques volatils, sont soumis au rayonnement solaire et à la chaleur.

Les niveaux d'ozone ont ainsi augmenté du 7 au 8 juillet et du 19 au 24 juillet, périodes correspondant à des journées ensoleillées, avec des températures de 25°C en moyenne journalière. Néanmoins, ces périodes de chaleur et d'ensoleillement ont été trop brèves pour permettre d'atteindre des niveaux très élevés en ozone. De ce fait, ils n'ont pas occasionné le déclenchement de la procédure d'information et de recommandations.

Durant la période considérée, aucun pic de pollution n'a été détecté.

Nombre de jours associés aux différents indicesNombre de jours associés aux différents indices

Nombre de jours associés aux différents indicesNombre de jours associés aux différents indices

Les indices de la qualité de l'air en milieu urbain sont calculés grâce aux résultats des stations de mesures fixes. En revanche, pour obtenir un indice départemental, il est fait appel au logiciel de modélisation Prév'Est, lequel permet d'estimer la qualité de l'air sur l'ensemble d'un territoire, même là où cette qualité n'est pas mesurée à proprement parler.

En l'occurence, la qualité de l'air estimée est bonne plus de 3 jours sur 4 en Meuse et plus de 1 jour sur 2, dans les départements de la Meurthe-et-Moselle et les Vosges. En Moselle, la qualité de l'air estimée est moyenne à médiocre plus de 1 jour sur 2, due à des niveaux élevés en ozone. Ceci s'explique par des émissions plus importantes en polluants précurseurs de l'ozone (tels que les oxydes d'azote et les composés organiques volatils).

 

(Air Lorraine)