Épisode de sécheresse : restrictions en Champagne Ardenne

> Dans la Marne:

>> Le 13 Juillet 2017: La situation de l’ensemble des bassins versants superficiels s’est dégradée.

C’est désormais une majorité des communes du département, sauf le corridor Marne, qui est concernée par des mesures de restrictions des usages de l’eau.

Le préfet de la Marne maintient les mesures de restriction d’usage de l’eau prises précédemment à savoir :

  • Calcaires de Brie et de Champigny en alerte renforcée,
  • Craie de Champagne Sud et Centre et les Affluents crayeux Marne et Aisne Aval en alerte.
  • Craie de Champagne Nord en crise

et a pris de nouvelles mesures de restriction sur les bassins versants suivants :

  • Brie et Tardenois en alerte renforcée
  • Aisne Amont, Blaise, Affluents crayeux Aube et Saulx-Ornain en alerte.

Les arrêtés correspondants sont affichés dans les mairies, consultables sur le site www.marne.gouv.fr et publiés au recueil des actes administratifs de la préfecture.

L’objectif de ces mesures est de limiter les consommations afin de préserver la ressource en eau.

Le préfet de la Marne appelle chacun à faire preuve de civisme et rappelle à chaque usager (particuliers, collectivités, industriels et agriculteurs), la nécessité de proscrire tout gaspillage d’eau, en évitant les usages non indispensables et plus généralement en adoptant un comportement responsable et économe en eau.

En fonction de l'évolution de la situation, des mesures plus contraignantes pourront être prises dans les semaines à venir.

Contact : Direction Départementale des Territoires - Tél : 03 26 70 81 96

Les arrêtés sont consultables ici.

 

 

>> Le 13 Juin 2017: La situation des nappes phréatiques s’est encore dégradée par rapport à la situation du début du mois de mai.

Les nappes des Calcaires de Brie et de Champigny et de la Craie de Champagne Nord restent dans une situation très fragile. La Craie de Champagne Sud et Centre est passée en alerte tout comme le bassin versant superficiel « Affluents crayeux Marne et Aisne Aval ».

L’important déficit pluviométrique accumulé depuis septembre 2016 s’est encore aggravé avec un mois de mai où les précipitations ont été faibles et en deçà des normales.

La phase de recharge des nappes étant terminée, les précipitations qui pourraient intervenir dans les prochains jours profiteront uniquement à la végétation et au maintien des débits des cours d’eau.

Cette situation difficile a conduit le préfet de la Marne à renforcer les mesures de restriction d’usage de l’eau prises précédemment en maintenant les Calcaires de Brie et de Champigny en alerte renforcée, en classant la Craie de Champagne Nord en crise, la Craie de Champagne Sud et Centre et les Affluents crayeux Marne et Aisne Aval en alerte.

Ces mesures figurent dans un arrêté qui sera affiché dans les mairies, consultable ici et publié au recueil des actes administratifs de la préfecture.
L’objectif de ces mesures est de limiter les consommations afin de préserver la ressource en eau.

Le préfet de la Marne appelle chacun à faire preuve de civisme et rappelle à chaque usager (particuliers, collectivités, industriels et agriculteurs), la nécessité de proscrire tout gaspillage d’eau, en évitant les usages non indispensables et plus généralement en adoptant un comportement responsable et économe en eau.

En fonction de l’évolution de la situation, des mesures plus contraignantes pourront être prises dans les semaines à venir.

Les principales mesures sont les suivantes :
  * usages non agricoles : des mesures de restrictions horaires voire d’interdiction d’utiliser de l’eau à des fins d’arrosage, de nettoyage des voiries, de surveillance accrue des rejets des stations d’épuration
  * usages agricoles : réduction des quotas pour l’irrigation

 

>> Le 19 Mai 2017: Par rapport au mois d’avril dernier, la situation des nappes phréatiques s’est encore dégradée. Les nappes des Calcaires de Brie et de Champigny et de la Craie Champagne Nord sont dans une situation fragile.

Les précipitations de ces derniers jours ne suffiront pas à compenser l’important déficit pluviométrique accumulé depuis septembre 2016.

La phase de recharge des nappes étant terminée, les précipitations qui pourraient intervenir dans les prochains jours seront exclusivement des pluies utiles pour la végétation.

Au vu de ces éléments, la décision a été prise de mettre en œuvre des mesures de restriction d’usage de l’eau sur ces deux nappes. Ces mesures figurent dans un arrêté qui sera affiché dans les mairies, consultable ici et publié au recueil des actes administratifs de la préfecture.

L’objectif de ces mesures est de limiter les consommations afin de préserver la ressource en eau.

Le préfet de la Marne appelle chacun à faire preuve de civisme et rappelle à chaque usager (particuliers, collectivités, industriels et agriculteurs), la nécessité de proscrire tout gaspillage d’eau, en évitant les usages non indispensables et plus généralement en adoptant un comportement responsable et économe en eau.

En fonction de l’évolution de la situation, des mesures plus contraignantes pourront être prises dans les semaines à venir.

Les principales mesures sont les suivantes :

  •  usages non agricoles : des mesures de restrictions horaires voire d’interdiction d’utiliser de l’eau à des fins d’arrosage, de nettoyage des voiries, de surveillance accrue des rejets des stations d’épuration.
  •  usages agricoles : réduction de 15 % des quotas pour l’irrigation

 

> Dans l'Aube

>> Le 19 Juin 2017

Compte tenu du déficit pluviométrique cumulé de ces derniers mois et de la faible recharge hivernale des nappes, la nappe souterraine de la « Craie de Champagne Sud et Centre » est en état d'alerte.

Les faibles précipitations enregistrées ces dernières semaines et les températures estivales ont tendance à accroître la tension sur la ressource en eau. Ainsi, les débits des cours d'eau sont très faibles et le niveau des nappes est bas. C'est pourquoi, Madame la préfète vient de signer un arrêté portant limitation provisoire des usages de l'eau sur la zone d'alerte de la Craie de Champagne Sud et Centre, après avoir recueilli l’avis de l’observatoire de la ressource en eau réuni le 08 juin dernier. Cet arrêté préfectoral comprend en annexe une cartographie et la liste des communes concernée et est disponible en ligne à l’adresse internet : www.aube.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau/Ressource-en-eau/Secheresse

1. Mesures de limitation ou d'interdiction relatives aux usages agricoles de l'eau applicables dans le bassin versant :

Dorénavant, les prélèvements destinés à l'irrigation à des fins agricoles réalisés dans le bassin hydrogéologique de la Craie de Champagne Sud et Centre, hors corridors fluviaux, sont réduits : les reliquats de quotas de chaque irrigant restant à prélever à la date du
 16 juin 2017 sont réduits de 5 % .

Les exploitants allocataires d’un quota disposent d’une semaine pour communiquer à la DDTDirection Départementale des Territoires les index de leurs compteurs relevés au jour de la publication du présent arrêté, ainsi que le détail de leurs consommations depuis le démarrage du programme.

2. Mesures de limitation ou d'interdiction relatives aux usages non agricoles de l'eau applicables dans le bassin hydrogéologique :

(ces mesures de restrictions ne sont pas applicables si l'eau consommée provient de réserves d'eau pluviale ou d'un recyclage).

Sont interdits dans le bassin versant :

  • la vidange des plans d'eau (sauf pour les usages commerciaux : autorisation nécessaire),
  • les travaux sur les stations d'épuration lorsqu'ils nécessitent une mise hors-circuit des ouvrages (rejets directs), sauf autorisation préalable.
  • l' arrosage des golfs entre 11h00 et 18h00.

En outre :

  • la surveillance des rejets de station de traitement des eaux usées est accrue,
  • les entreprises industrielles et commerciales doivent surveiller en permanence le bon fonctionnement de leurs installations et mettre en œuvre les moyens nécessaires pour remédier à tout dysfonctionnement qui entrainerait une surconsommation d'eau ou des pollutions des eaux superficielles (les rejets des industries peuvent faire l'objet de limitation, voire de suppression), la consommation doit être limitée au strict nécessaire,
  • lors de la réalisation de travaux en rivières, d'importantes précautions doivent être prises pour limiter les risques de perturbation du milieu,
  • les prélèvements effectués pour l'alimentation des canaux sont réduits,
  • tous les exploitants de barrages installés sur un cours d'eau ou sur des canaux de dérivation doivent informer le service chargé de la police de l'eau avant toute manœuvre ayant une influence sur la ligne d'eau ou le débit du cours d'eau.

Ces mesures sont provisoires. Elles sont susceptibles d’être renforcées et étendues à d’autres secteurs du département si la situation l’exige .

3. Recommandations générales à l'usage de tous :

Par ailleurs et indépendamment des mesures de restriction précitées, il est recommandé à tout un chacun de limiter autant que possible sa consommation en eau.

Délimitation de la zone concernée par la restriction :

Carte_restriction eau

 

> Dans les Ardennes

>> Le 13 Juillet 2017: La situation hydrologique du bassin versant de la Meuse étant en situation fragile, le préfet des Ardennes a ainsi décidé de mettre en œuvre des mesures de restriction d’usage de l’eau. Ces mesures figurent dans l’ arrêté n° 2017-338 du 13 juillet 2017 portant limitation provisoire sur les communes situées sur le bassin versant Meuse ( Arrêté n°2017-338 du 13 juillet 2017 (format pdf - 373.7 ko - 13/07/2017)).

Leur objectif est de limiter les consommations afin de préserver la ressource en eau.

 

 

>> Le 19 Juin 2017: Episode de sécheresse et mesures provisoires limitant la consommation d'eau. 

Voir ci dessous.

Aucun texte alternatif disponible.

 

> En Haute Marne

>> Le 08 Septembre 2017:

 

Mesures de limitation ou de suspension provisoire des usages de l'eau en période de sécheresse

L’observatoire de la ressource en eau s’est réuni ce jour.
A l'issue, Françoise SOULIMAN, préfet de la Haute-Marne, a signé un arrêté de limitation de l’usage de l’eau au stade « alerte » sur les bassins Marne-amont, Seine-amont, Saulx-Ornain, Blaise, Aube-amont dans le but de sensibiliser les usagers sur la nécessité d’économiser l’eau et a pris un arrêté de limitation des usages de l’eau au niveau alerte renforcée sur le bassin de la Meuse.

 

sauvegarder le fichier > Arrêté n° 2057 du 08-09-17 - Limitation ou suspension uages de l'eau provenant de nappes souterraines - format : PDF - 0,52 Mb - 08/09/2017

sauvegarder le fichier > Arrêté n° 2058 du 08-08-17 - Limitation ou suspension des usages de l'eau provenant des nappes souterraines - Bassin Meuse-Amont - format : PDF - 0,43 Mb - 08/09/2017  

 

 

>> Le 27 Juin 2017:

Les faibles précipitations enregistrées ces dernières semaines et les températures estivales ont tendance à accroître la tension sur la ressource en eau.

Les débits des cours d'eau sont très faibles et le niveau des nappes est bas.

C'est pourquoi, Françoise SOULIMAN, préfet de la Haute-Marne, a signé le 26 juin un arrêté portant limitation provisoire des usages de l'eau :

Arrêté n°1468 du 26 juin 2017 fixant un cadre pour la mise en œuvre de mesures de limitation ou de suspension provisoire des usages de l'eau dans le département de la Haute-Marne en période de sécheresse https://lc.cx/qUy8

Arrêté n°1469 du 26 juin 2017 portant limitation ou suspension des usages de l'eau provenant des nappes souterraines, des cours d'eau et de leurs nappes d'accompagnement sur le territoire de la Haute-Marne https://lc.cx/qUyy

 

(Prefecture)