Sécheresse: Alerte renforcée en Lorraine.

 

sécheresse 2018 blog

> Vosges

* Le 19 Octobre 2018: Sécheresse : alerte renforcée, le Préfet des Vosges prolonge les mesures de limitations des usages de l’eau

Depuis la dernière alerte dans le courant du mois d’août, le déficit pluviométrique global perdure et les débits de tous les cours d’eau dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle, et de la Saône ne montrent pas de progrès.

Les dernières pluies orageuses très localisées ne permettent pas de combler le déficit accumulé et les prévisions météorologiques n’annoncent pas de période de pluies assez longues pour permettre la recharge nécessaire.

Cette situation d’étiage commence à provoquer quelques cas de pénurie d’eau potable sur les réseaux d’alimentation de certaines collectivités. Sur les milieux aquatiques (les cours d’eau), ponctuellement des cas de mortalités piscicoles sont constatés.

Dans ces conditions, le Préfet des Vosges a décidé de prolonger l’arrêté de niveau d’ALERTE RENFORCEE jusqu’au 30 novembre 2018.

L’ensemble des mesures des restrictions des usages de l’eau listées dans les arrêtés du 11 septembre 2018 est reconduit.

Les principales mesures renforcées sont les suivantes :

  • l’interdiction de laver les véhicules sauf dans les stations professionnelles équipées d’un système de recyclage ou économiseur d’eau (dont haute pression) ;
  • l’interdiction d’intervenir dans le lit mineur des cours d’eau (travaux, entretien…) sauf si le cours d’eau est assec ou pour les travaux ayant un impact écologique positif ;
  • tous prélèvements dans les cours d’eau n’ayant pas fait l’objet d’une autorisation antérieure à la date de signature de l’arrêté sont strictement interdits, sauf en cas de nécessité absolue pour la sécurité des biens et des personnes ;
  • l’arrosage des golfs toute la journée, l’arrosage des greens et départs entre 9h et 20h ;
  • l’irrigation agricole est interdite entre 9h et 20h sauf pour le maraîchage, l’horticulture et les pépinières, les vergers, les cultures sous serre et l’expérimentation agronomique.

Les autres mesures restant applicables sont :

  • le remplissage des piscines à usage privé d’une capacité supérieure à 1 mètre cube est interdit sauf si la mise en eau d’un bassin en construction est nécessaire à l’installation des dispositifs de protection ;
  • l’interdiction d’arroser les pelouses et les espaces verts publics ou privés (incluant les bacs à fleurs et balconnières) et les terrains de sports (sauf compétition de niveau national) de 9h à 20h ;

    Cette interdiction ne concerne pas l’arrosage des plantes d’ornement qui est toléré et l’arrosage par récupération d’eau de pluie ;

  • l’interdiction de laver les voiries et les trottoirs, de nettoyer les terrasses et façades sauf dérogation pour salubrité publiques ;
  • l’interdiction d’arroser les jardins potagers de 9h à 20h ; seul un arrosage manuel ou par récupération des eaux de toiture est autorisé ;
  • l’interdiction d’alimenter les fontaines publiques en circuit ouvert ;
  • l’interdiction de remplir les plans d’eau excepté pour les activités commerciales.

Les données sur la situation hydrologique et les arrêtés pris peuvent être consultés sur les sites :

- de la DREAL GRAND EST : http://www.grand-est.developpement-durable.gouv.fr/etiage-secheresse-r244.html

- PROPLUVIA : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp

L’eau est un bien commun dont il appartient à chacun de préserver la ressource. Il est donc important que chacun, citoyens, collectivités et entreprises, adoptions un comportement responsable et économe en eau.

Téléchargez les arrêtés préfectoraux (format PDF) :

Arrêté préfectoral n°532/2018 du 19 octobre 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de la zone de gestion "Meuse Amont" dans le département des Vosges

Arrêté préfectoral n°533/2018 du 19 octobre 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de la zone de gestion "Moselle amont et Meurthe" dans le département des Vosges

Arrêté préfectoral n°534/2018 du 19 octobre 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de la zone de gestion "Saône Amont" dans le département des Vosges

 

 

 

 

 

* Le 14 Septembre 2018: Sécheresse : alerte renforcée, le Préfet des Vosges prolonge les mesures de limitations des usages de l’eau

Depuis la dernière alerte dans le courant du mois d’août, le déficit pluviométrique global perdure et les débits de tous les cours d’eau dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle, et de la Saône ne montrent pas de progrès.

Les dernières pluies orageuses très localisées ne permettent pas de combler le déficit accumulé et les prévisions météorologiques n’annoncent pas de période de pluies assez longues pour permettre la recharge nécessaire.

Cette situation d’étiage commence à provoquer quelques cas de pénurie d’eau potable sur les réseaux d’alimentation de certaines collectivités. Sur les milieux aquatiques (les cours d’eau), ponctuellement des cas de mortalités piscicoles sont constatés.

Dans ces conditions, le Préfet des Vosges a décidé de prolonger l’arrêté de niveau d’alerte renforcée jusqu’au 20 octobre 2018.

L’ensemble des mesures des restrictions des usages de l’eau listées dans les arrêtés du 17 août 2018 est reconduit.

Les données sur la situation hydrologique et les arrêtés pris peuvent être consultés sur les sites :

L’eau est un bien commun dont il appartient à chacun de préserver la ressource. Il est donc important que chacun, citoyens, collectivités et entreprises, adopte un comportement responsable et économe en eau.

Télécharger les fichiers (PDF) :

Arrêté préfectoral n°476/2018 du 14 septembre 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de la zone de gestion "Saône Amont" dans les Vosges

Arrêté préfectoral n°477/2018 du 14 septembre 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de la zone de gestion "Moselle amont et Meurthe" dans les Vosges

Arrêté préfectoral n°478/2018 du 14 septembre 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de la zone de gestion "Meuse amont" dans les Vosges

 

 

 

* Le 17 Août 2018 (Mis à jour au 04 Septembre 2018): Depuis la dernière alerte de fin juillet, le déficit pluviométrique global perdure et les débits de tous les cours d’eau dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle, et de la Saône continuent de baisser.

Les dernières pluies orageuses très localisées ne permettent pas de combler le déficit accumulé et les prévisions météorologiques n’annoncent pas de période de pluies assez longues pour permettre la recharge nécessaire.

Cette situation d’étiage commence à provoquer quelques cas de perturbations sur les réseaux d’alimentation en eau potable de certaines collectivités. Sur les milieux aquatiques (les cours d’eau), des autorisations de pêche de sauvetage du poisson sont accordées afin de préserver au mieux la faune piscicole.

Dans ces conditions, le Préfet des Vosges a décidé de prendre un arrêté de niveau d’ALERTE RENFORCEE conformément aux mesures présentées lors du comité sécheresse qui s’est réuni le 23 juillet dernier. Le nouvel arrêté renforce les limites de certains usages de l’eau pour une durée provisoire.

Les principales mesures renforcées sont les suivantes :

  • l’interdiction de laver les véhicules sauf dans les stations professionnelles équipées d’un système de recyclage ;
  • l’interdiction d’intervenir dans le lit mineur des cours d’eau (travaux, entretien…) sauf si le cours d’eau est assec ;
  • tous prélèvements dans les cours d’eau n’ayant pas fait l’objet d’une autorisation antérieure à la date de signature de l’arrêté sont strictement interdits, sauf en cas de nécessité absolue pour la sécurité des biens et des personnes ;
  • l’arrosage des golfs toute la journée, l’arrosage des greens et départs entre 9h et 20h ;
  • l’irrigation agricole est interdite entre 9h et 20h sauf pour le maraîchage, l’horticulture et les pépinières, les vergers, les cultures sous serre et l’expérimentation agronomique.

Les autres mesures restant applicables sont :

  • le remplissage des piscines à usage privé d’une capacité supérieure à 1 mètre cube est interdit sauf si la mise en eau d’un bassin en construction est nécessaire à l’installation des dispositifs de protection ;
  • l’interdiction d’arroser les pelouses et les espaces verts publics ou privés (incluant les bacs à fleurs et balconnières) et les terrains de sports (sauf compétition de niveau national) de 9h à 20h ;

    Cette interdiction ne concerne pas l’arrosage des plantes d’ornement qui est toléré et l’arrosage par récupération d’eau de pluie ;

  • l’interdiction de laver les voiries et les trottoirs, de nettoyer les terrasses et façades sauf dérogation pour salubrité publiques ;
  • l’interdiction d’arroser les jardins potagers de 9h à 20h ; seul un arrosage manuel ou par récupération des eaux de toiture est autorisé ;
  • l’interdiction d’alimenter les fontaines publiques en circuit ouvert ;
  • l’interdiction de remplir les plans d’eau excepté pour les activités commerciales.

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvement dans les cours d’eau ou leurs nappe d’accompagnement, ou de puits personnels autorisés.

Des mesures spécifiques sont également prises pour les usages industriels et commerciaux, pour la gestion des ouvrages hydrauliques, pour les activités agricoles, ainsi que pour les rejets dans le milieu naturel.

L’ensemble de ces dispositions est applicable jusqu’au 15/09/2018.

Les contrevenants s’exposent à des amendes (1 500 €, 3 000 € pour les récidivistes).

Les données sur la situation hydrologique et les arrêtés pris peuvent être consultés sur les sites :

L’eau est un bien commun dont il appartient à chacun de préserver la ressource. Il est donc important que chacun, citoyens, collectivités et entreprises, adoptions un comportement responsable et économe en eau.

Téléchargez les documents (PDF) :

Arrêté préfectoral n°460/2018 du 4 septembre 2018 modifiant l'arrêté n°427/2018 du 17 août portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de zone de gestion "Saône amont" dans les Vosges

Arrêté préfectoral n°461/2018 du 4 septembre modifiant l'arrêté n°428/2018 du 17 août 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de zone de gestion "Moselle amont et Meurthe" dans les Vosges

Arrêté préfectoral n°462/2018 du 4 septembre 2018 modifiant l'arrêté n° 429/2018 du 17 août portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de zone de gestion "Meuse amont" dans les Vosges

 

 

* Le 03 Août 2018:

Le déficit pluviométrique global qui perdure a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle, et de la Saône.

Cette situation résulte des faibles hauteurs de pluie enregistrées ces derniers mois ; dans l’ensemble du département, on constate un assèchement des sols assez conséquent en surface et progressif en profondeur.

Même si des précipitations intervenaient dans les semaines à venir, elles ne permettraient pas de combler rapidement le déficit accumulé.

Cette situation d’étiage (débit minimal d'un cours d'eau) est susceptible d’entraîner des risques de pénurie d’eau potable sur les réseaux d’alimentation de certaines collectivités ainsi qu’une forte dégradation des milieux aquatiques dans les eaux de surface des cours d’eau du département .

Dans ces conditions, le comité sécheresse a été réuni le jeudi 26 juillet dernier.

A l’issue de cette réunion, le Préfet des Vosges a décidé de prendre un arrêté limitant provisoirement certains usages de l’eau dans l’ensemble du département.

Les mesures concernent principalement :

  • l’interdiction de remplissage des piscines à usage privé d’une capacité supérieure à 1 mètre cube sauf si la mise en eau d’un bassin en construction est nécessaire à l’installation des dispositifs de protection ;
  • l’interdiction de laver les véhicules sauf dans les stations professionnelles ;
  • l’interdiction de laver les voiries et les trottoirs, de nettoyer les terrasses et façades sauf dérogation pour salubrité publiques ;
  • l’interdiction d’arroser les pelouses et les espaces verts publics ou privés (incluant les bacs à fleurs et balconnières) et les terrains de sports (sauf compétition de niveau national) de 9h00 à 20h00.

    Cette interdiction ne concerne pas l’arrosage des plantes d’ornement qui est toléré et l’arrosage par récupération d’eau de pluie.

  • l’interdiction d’arroser les jardins potagers de 9h à 20h ; seul un arrosage manuel ou par récupération des eaux de toiture est autorisé ;
  • l’interdiction d’alimenter les fontaines publiques en circuit ouvert ;
  • l’interdiction de remplir les plans d’eau excepté pour les activités commerciales.

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Des mesures spécifiques sont également prises pour les usages industriels et commerciaux, pour la gestion des ouvrages hydrauliques, pour les activités agricoles, ainsi que pour les rejets dans le milieu naturel.

L’ensemble de ces dispositions sont applicables jusqu’au 31/08/2018.

Les contrevenants s’exposent à des amendes (1 500 euros, 3 000 euros pour les récidivistes).

Les données sur la situation hydrologique et les arrêtés pris peuvent être consultés sur les sites :

- de la DREAL GRAND EST : http://www.grand-est.developpement-durable.gouv.fr/etiage-secheresse-r244.html

- PROPLUVIA : http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp

L’eau est un bien commun dont il appartient à chacun de préserver la ressource.

Téléchargez les documents (PDF) :

Arrêté préfectoral n°427/2018 du 17 août 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de zone de gestion "Saône amont" dans les Vosges

Arrêté préfectoral n°428/2018 du 17 août 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de zone de gestion "Moselle amont et Meurthe" dans les Vosges

Arrêté préfectoral n°429/2018 du 17 août 2018 portant limitation provisoire de certains usages de l'eau au sein de zone de gestion "Meuse amont" dans les Vosges

 

 

* Le 20 Juillet 2018: Vigilance sécheresse : le Préfet des Vosges invite la population à une utilisation économe de l'eau

Une forte baisse des débits des cours d’eau est constatée dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle, et de la Saône. Plusieurs stations de référence vosgiennes viennent de franchir les seuils d’alerte : Epinal, Rupt-sur-Moselle, Roville-aux-Chênes, Soulosse-Sous-Saint-Elophe, Saint-Dié, Le Val d’Ajol et Fontenoy-le-Château.

Cette situation résulte des faibles hauteurs de pluie enregistrées dans les derniers mois. Même si des précipitations interviennent dans les semaines à venir, elles ne permettront pas nécessairement de combler rapidement le déficit accumulé.

Néanmoins, le département des Vosges ne connaît pas à ce jour de difficultés dans l’approvisionnement en eau potable grâce, notamment, aux efforts de sécurisation mis en œuvre après les sécheresses de 2003 et 2015. La situation commence cependant à se fragiliser, tout particulièrement dans les têtes de bassin.

Les services de l’État suivent avec attention l’évolution des ressources en eau.

Si aucune mesure généralisée de restriction des usages de l’eau n’est pour l’instant mise en place à l’échelle du département, un comité sécheresse est toutefois programmé prochainement.

Monsieur Pierre ORY, Préfet des Vosges, invite cependant l’ensemble de la population au civisme et à une utilisation économe de l’eau par quelques mesures simples :

  • restreindre le lavage des voitures,
  • éviter le gaspillage de l’eau : ne pas faire couler l’eau inutilement et réparer immédiatement toute fuite,
  • restreindre l’arrosage des jardins et s’il est ponctuellement nécessaire le réaliser le soir,
  • ne plus arroser les pelouses.

Il est rappelé également l’intérêt d’économiser l’eau en tout temps en choisissant des lave-vaisselle et lave-linge à faible consommation, en installant des compteurs d’eau pour surveiller sa consommation et en récupérant l’eau de pluie pour arroser les jardins.

 

> Moselle

* Le 11 Octobre 2018: Arrêtés préfectoraux portant limitation de l’usage de l’eau dans le département de la Moselle

Conformément aux dispositions prises lors de la réunion de l’observatoire sécheresse du 10 octobre 2018, le préfet de la Moselle a pris la décision de maintenir :

-          en alerte renforcée la zone de Moselle amont et Meurthe

-          en alerte les  zones de « Moselle aval Orne, Nied et seille », « Sarre »

En effet, malgré la baisse des températures et quelques passages orageux, la situation des cours d’eau dans ces secteurs reste fragile.

Des opérations de contrôle de l’application de ces dispositions nécessaires pour le partage juste d’une ressource fragile et limitée seront organisées. L’action la plus efficace reste néanmoins la conscience que chacun peut avoir de la nécessité de préserver cette ressource commune.

arrete n° 68 15.10.18 Moselle Amont et Meurthe

arrete n°69 15.10.18 Moselle aval Orne Nied et Seille

arrete n°70 15.10.18 Sarre

arrete n°71 15.10.18 Lauter Sauer, Moder et Zorn

 

 

 

* Le 23 Août 2018: Sécheresse : passage en Alerte renforcée pour la zone « Moselle amont Meurthe »

L'absence de précipitations notables ces dernières semaines, conjuguée à des températures élevées a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans le département, et plus particulièrement pour la zone de gestion “Moselle amont et Meurthe”.

En raison de l’aggravation constatée du niveau des cours d'eau, Olivier DELCAYROU, secrétaire général de la préfecture de la Moselle, a placé en alerte renforcée la zone de gestion "Moselle amont Meurthe" (15 communes concernées : Avricourt, Azoudange, Bourdonnay, Foulcrey, Fraquelfing, Hattigny, Ibigny, Lagarde, Maizières-les-Vic, Moncourt, Moussey, Ommeray, Rechicourt-le-Chateau, Richeval et Saint-Georges), par arrêté préfectoral, à compter du jeudi 23 août 2018.

Les zones "Moselle aval - Orne - Nied – Seille" (487 communes), "Lauter, Sauer, Moder et Zorn" (44 communes) et "Sarre" (274 communes) restent en alerte.

Ces décisions temporaires impliquent des restrictions particulières et graduées selon le bassin concerné, sur les usages de l'eau: particuliers, collectivités, exploitants agricoles, industriels, bateliers, etc.

Ainsi les particuliers et les collectivités sont concernés par les mesures suivantes selon leur zone :

Usage Vigilance Alerte Alerte renforcée
Remplissage des piscines privées

Sensibiliser le grand public et les collectivités aux règles de bon usage et d’économie d’eau (ex. : communiqué de presse)
Sensibiliser spécifiquement les maires pour limiter les usages de l’eau

 

 

 

 

 

 

Interdiction sauf si chantier en cours (hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel)

 

Lavage des véhicules Interdiction sauf dans les stations professionnelles Interdiction sauf dans les stations professionnelles équipées d’un système de recyclage
Lavages des voiries et des trottoirs / Nettoyage des terrasses et façades Limitation au strict nécessaire Interdiction sauf dérogation pour la salubrité publique
Arrosage des pelouses et espaces verts publics ou privés et des terrains de sports (sauf terrains de compétition niveau national) Interdiction horaire de 11h00 à 18h00 Interdiction horaire de 9h00 à 20h00
Arrosage des jardins potagers Interdiction horaire de 11h00 à 18h00
Arrosage uniquement manuel

Interdiction horaire de 9h00 à 20h00

Arrosage uniquement manuel

Alimentation des fontaines publiques

Interdiction pour les fontaines en circuit ouvert dans la mesure du possible

 

Remplissage des plans d’eau

Interdiction exceptée pour les activités commerciales

 

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Ces dispositions sont applicables à compter de la signature des arrêtés jusqu’au 15 septembre 2018, sauf évolution de la situation météorologique et hydrologique conduisant à renforcer, prolonger ou abroger les mesures prises. Les contrevenants s’exposent à des amendes (1 500 euros, 3 000 euros pour les récidivistes).

 

 

 

* Le 10 Août 2018 (Mis à jour le 14 août 2018): Sécheresse : une situation d'alerte conduisant à réglementer les usages de l'eau sur l'ensemble du département de la Moselle

Le fort déficit pluviométrique enregistré depuis mi-juillet et les épisodes récents de très fortes chaleurs ont entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau sur l'ensemble du département de la Moselle. Cette absence de pluviométrie a des incidences directes sur l'état de la ressource en eau superficielle.

Concernant les eaux souterraines, le niveau moyen mensuel des nappes se situe légèrement en deçà de la moyenne pour la saison.

Sur la base de ces éléments, Olivier DELCAYROU, secrétaire général de la préfecture de la Moselle a réuni, ce vendredi 10 août 2018, le comité départemental sécheresse. Ce comité, composé de représentants des services de l'Etat (DREAL, ARS, agence française pour la biodiversité, VNF, SDIS, DDT), de Météo France, de collectivités, d'organismes consulaires, de syndicats agricoles et des associations, s'est réuni pour la deuxième fois, pour faire un point sur la situation de la ressource en eau dans le département.

A l'issue de ce comité, Olivier DELCAYROU, secrétaire général de la préfecture de la Moselle, a  placé l'ensemble du département de la Moselle au niveau d'ALERTE, entrainant des mesures de limitation des usages de l'eau sur l'ensemble du département.

Ainsi, tous les usagers de l'eau (particuliers, collectivités, exploitants agricoles, industriels) sont soumis à des restrictions particulières et graduées, à compter du vendredi 10 août 2018, de la façon suivante :

Usage Limitation en situation d’ALERTE
Remplissage des piscines privées

Interdiction sauf si chantier en cours

(hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel)

Lavage des véhicules Interdiction sauf dans les stations professionnelles
Lavages des voiries et des trottoirs / Nettoyage des terrasses et façades Limitation au strict nécessaire
Arrosage des pelouses et espaces verts publics ou privés et des terrains de sports (sauf terrains de compétition niveau national) Interdiction horaire de 11h00 à 18h00
Arrosage des jardins potagers

Interdiction horaire de 11h00 à 18h00

Arrosage uniquement manuel

Alimentation des fontaines publiques Interdiction pour les fontaines en circuit ouvert
Remplissage des plans d’eau Interdiction excepté pour les activités commerciales

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Ces dispositions sont applicables à compter de la signature des arrêtés et jusqu’au 15 septembre 2018, sauf évolution de la situation météorologique et hydrologique conduisant à renforcer, prolonger ou abroger les mesures prises.

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles.Les contrevenants aux dispositions des arrêtés s’exposent à des amendes de 1 500 €, voire 3 000 € pour les récidivistes.

Retrouvez l'ensemble des arrêtés pris :

> 2018 08 10_arrete_lauter sauer zorn - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,34 Mb

> 2018 08 10_arrete_moselle amont meurthe - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,34 Mb

> 2018 08 10_arrete_moselle aval - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,34 Mb

> 2018 08 10_arrete_sarre - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,33 Mb

 

> Meurthe et Moselle

* Le 28 Septembre 2018: Alerte sécheresse pour le département de Meurthe-et-Moselle

Le comité départemental sécheresse, composé de représentants des services de l’État (DREAL, ARS, agence française pour la biodiversité, Voies Navigables de France, SDIS, DDT, forces de l'ordre), de Météo France et de la Métropole du Grand Nancy s’est réuni pour la quatrième fois ce vendredi 28 septembre en préfecture de Meurthe-et-Moselle afin de réaliser un point de situation de la ressource en eau dans le département.

L'absence de précipitations notables ces dernières semaines, conjuguée à des températures restées estivales depuis début septembre, conduit à accentuer la baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans le département constatée depuis le mois de juillet. Les services de l'État ont procédé cette semaine à des analyses de suivi sur toutes les stations.

Par ailleurs, le canal des Vosges entre Epinal et Messein et le canal de jonction entre le canal des Vosges et le canal de la Marne au Rhin sont fermés à la circulation fluviale.

En raison de l’aggravation constatée de la baisse du niveau des cours d'eau, Eric FREYSSELINARD, préfet de Meurthe-et-Moselle, a placé en alerte renforcée le département par arrêtés préfectoraux. Sur trois niveaux de restrictions liées à la sécheresse, nous venons de passer au niveau 2 pour l’ensemble des zones de gestion. Cette décision implique des restrictions particulières sur les usages de l'eau, que ce soit pour les particuliers, les collectivités, les industriels, etc.

Ainsi les particuliers et les collectivités sont soumis, à compter de vendredi 28 septembre 2018, aux mesures de restriction suivantes :

    - tout prélèvement dans un cours d’eau à des fins non autorisées est interdit,
    - tout prélèvement par le biais de forage doit être reporté à la fin de la période de sécheresse,
    - l'arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 10h à 18h,
    - le lavage des véhicules à domicile est interdit, il est obligatoire d’aller en station professionnelle,
    - la vidange des piscines privées dans le milieu naturel est interdit, la vidange des plans d’eau est interdite.
    - le lavage des voiries et des trottoirs est limité au strict nécessaire.

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles. Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500€ voire 3 000€ en cas de récidive, mais la préfecture compte sur le civisme de nos concitoyens pour respecter ces mesures.

> Moselle aval, Orne, Nied et Seille - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,50 Mb

> Moselle amont et Meurthe - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,51 Mb

> Meuse aval et Chiers - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,50 Mb

 

 

* Le 06 Septembre 2018: Alerte sécheresse pour le département de Meurthe-et-Moselle

Le comité départemental sécheresse, composé de représentants des services de l’État (DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement , ARSAgence Régionale de Santé , agence française pour la biodiversité, SDISService départemental d'incendie et de secours , DDTDirection départementale des territoires , forces de l'ordre), de Météo Franceet de la Métropole du Grand Nancy s’est réuni pour la troisième fois mardi 4 septembre en préfecture de Meurthe-et-Moselle afin de réaliser un point de situation de la ressource en eau dans le département.

L'absence de précipitations notables ces dernières semaines, conjuguée à des températures élevées a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans le département. Les services de l'État ont procédé à des analyses de suivi sur toutes les stations.

En raison du bas niveau constaté sur les cours d'eau, Eric FREYSSELINARD, préfet de Meurthe-et-Moselle, a placé en alerte le département par arrêtés préfectoraux. Sur trois niveaux de restrictions liées à la sécheresse, nous sommes toujours au niveau 1 pour deux zones de gestion et au niveau 2 pour la troisième ( Moselle amont et Meurthe). Cette décision implique des restrictions particulières sur les usages de l'eau, que ce soit pour les particuliers, les collectivités, les exploitants agricoles, les industriels, etc.

Ainsi les particuliers et les collectivités des zones de gestion Meuse aval et Chiers et Moselle aval, Orne, Nied et Seille sont soumis, jusqu'au 30 septembre 2018 aux mesures suivantes :

- tout prélèvement dans un cours à des fins non autorisées est interdit,

- l'arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 11h à 18h;

- le lavage des véhicules à domicile est interdit, il est obligatoire d’aller en station professionnelle,

- le remplissage des piscines privées est interdit,

- le lavage des voiries et des trottoirs est limité au strict nécessaire.

Les particuliers et les collectivités de la zone de gestion Moselle amont et Meurthe sont soumis jusqu'au 30 septembre 2018 aux mesures suivantes:

- tout prélèvement dans un cours à des fins non autorisées est interdit,

- l'arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 9h à 20h;

- le lavage des véhicules est interdit (sauf dans les stations équipées d'un système de recyclage);

- le remplissage des piscines privées est interdit;

- le lavage des voies publiques, des façades, des terrasses et des immeubles est interdit (sauf dérogation pour salubrité publique).

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles. Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500€ voire 3 000€ en cas de récidive, mais la préfecture compte sur le civisme de nos concitoyens pour respecter ces mesures.

> AP signé Meuse aval Chiers - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,48 Mb

> AP signé Moselle amont Meurthe renforcé - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,50 Mb

> AP signé Moselle aval, Orne, Nied et Seille - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,47 Mb

 

 

 

* Le 17 Août 2018 (Mis à jour le 04 Septembre 2018): Alerte sécheresse renforcée pour la « Moselle amont et Meurthe »

L'absence de précipitations notables ces dernières semaines, conjuguée à des températures élevées a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans le département, et plus particulièrement pour la zone de gestion “Moselle amont et Meurthe”.

En raison de l’aggravation constatée du niveau des cours d'eau, Eric FREYSSELINARD, préfet de Meurthe-et-Moselle, a placé en alerte renforcée la zone de gestion “Moselle amont et Meurthe” par arrêté préfectoral. Sur trois niveaux de restrictions liées à la sécheresse, celui-ci est le niveau 2. Cette décision implique des restrictions particulières sur les usages de l'eau, que ce soit pour les particuliers, les collectivités, les exploitants agricoles, les industriels, etc.

Ainsi les particuliers et les collectivités de cette zone de gestion sont soumis, à compter de samedi 18 août 2018 aux mesures suivantes:

- tout prélèvement dans un cours à des fins non autorisées est interdit,

- l'arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 9h à 20h;

- le lavage des véhicules est interdit (sauf dans les stations équipées d'un système de recyclage);

- le remplissage des piscines privées est interdit;

- le lavage des voies publiques, des façades, des terrasses et des immeubles est interdit (sauf dérogation pour salubrité publique).

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles. Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500€ voire 3 000€ en cas de récidive, mais la préfecture compte sur le civisme de nos concitoyens pour respecter ces mesures.

> Arrêté préfectoral - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,60 Mb

> Carte des zones de gestion - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

 

 

*Le 09 Août 2018: Alerte sécheresse pour la « Moselle aval Orne Nied et Seille », la « Moselle amont et Meurthe » et la « Meuse aval et Chiers »

Le comité départemental sécheresse, composé de représentants des services de l’État (DREAL, ARS, agence française pour la biodiversité, SDIS, DDT, forces de l'ordre), de Météo Franceet de la Métropole du Grand Nancys’est réuni pour la deuxième fois ce jeudi 9août en préfecture de Meurthe-et-Moselle afin de réaliser un point de situation de la ressource en eau dans le département.

L'absence de précipitations notables ces dernières semaines, conjuguée à des températures élevées a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans le département. Les services de l'État ont procédé cette semaine à des analyses de suivi sur toutes les stations.

En raison de l’aggravation constatée du niveau des cours d'eau, Eric FREYSSELINARD, préfet de Meurthe-et-Moselle, a placé en alertele département par arrêtés préfectoraux. Sur trois niveaux de restrictions liées à la sécheresse, nous venons de passer au niveau 1. Cette décision implique des restrictions particulières sur les usages de l'eau, que ce soit pour les particuliers, les collectivités, les exploitants agricoles, les industriels, etc.

Ainsi les particuliers et les collectivités sont soumis, à compter de jeudi 9 août 2018 aux mesures suivantes :

- tout prélèvement dans un cours à des fins non autorisées est interdit,

- l'arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 11h à 18h;

- le lavage des véhicules à domicile est interdit, il est obligatoire d’aller en station professionnelle,

- le remplissage des piscines privées est interdit,

- le lavage des voiries et des trottoirs est limité au strict nécessaire.

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles. Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500€ voire 3 000€ en cas de récidive, mais la préfecture compte sur le civisme de nos concitoyens pour respecter ces mesures.

 

> Meuse

* Le 27 Septembre 2018: Observatoire sécheresse du 27 septembre 2018: passage au niveau d'alerte renforcée

A la suite de l’Observatoire sécheresse qui s’est tenu le 27 septembre, la Préfète de la Meuse a décidé de placer le département en situation d’alerte renforcée pour les eaux souterraines et superficielles. Les restrictions pour les usages de l’eau sont renforcées et une vigilance particulière est attendue de chacun sur ses propres usages.

> Observatoire sechéresse 27092018 (1) - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

 

 

 

* Le 18 Septembre 2018: Alerte Sécheresse maintenue sur l’ensemble du département

Du 18 septembre au 30 septembre 2018

Compte tenu de l’absence d’amélioration significative de l’état des cours d’eau et des nappes, les mesures de restriction de l’usage de l’eau prise par la Préfète sont prorogées jusqu’au 30 septembre.

  • Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles ;
  • Interdiction du remplissage des piscines à usage privé ;
  • Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 10 heures à 19 heures;
  • Interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques ;
  • Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître ou maintenir le prélèvement.
  • Interdiction d’arroser les jardins potagers de 10h à 19h
  • Pour les communes :
  • Nettoyage des voiries limité au strict nécessaire; Pour l’agriculture :
  • Interdiction de prélever de 11h à 18h. Pour les exploitants d’installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).
  • Respect des prescriptions de leur arrêté d’autorisation.

Les arrêtés préfectoraux sont disponibles sur le site internet de l’État http://www.meuse.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau/Secheresse-en-Meuse et dans les mairies.

Il est rappelé que le non-respect des interdictions constitue une infraction passible d’une contravention de 5ème classe (amende maximum de 1 500€).

Il est à noter que les arrêtés de fermeture de la pêche vont être prolongés sur les cours d’eau classés en 2ème catégorie piscicole (Thinte et affluents, Loison et affluents, Othain, affluents de l’Orne, Longeau, Yron, Rupt de Mad).

 

 

* Le 10 Septembre 2018: Alerte Sécheresse maintenue sur l’ensemble du département

L’Observatoire de la Sécheresse en Meuse s’est réuni le 5 septembre 2018 pour évaluer la situation des cours d’eau et des nappes afin de proposer les mesures adaptées en fonction des prévisions météorologiques.

La période estivale, caractérisée par une absence de pluies, conjuguée à la canicule, a fortement dégradé l’état des cours d’eau, dont quelques-uns sont passés en assec.

Les passages pluvio-orageux observés courant août suivis d’une pause des températures ont permis de limiter la dégradation par rapport à la période précédente. Toutefois, les précipitations ont été hétérogènes suivant les territoires et globalement insuffisantes. En conséquence, la situation des cours d’eau ne s’améliore pas. Les différentes unités hydrologiques du département restent en situation d’alerte.

Le niveau des nappes phréatiques marque une tendance à la baisse mais reste conforme aux normales de saison hormis pour quelques stations (Nubecourt, Cousances-les-Triconville).

Les conditions ont conduit Voies navigables de France à ne pas reprendre la navigation entre Troussey et Verdun et à maintenir un fonctionnement réduit au-delà de Verdun.

Au vu de la situation et des prévisions météorologiques qui ne prévoient pas de renversement notable de la situation, la préfète, sur proposition du comité sécheresse, a décidé de maintenir le département en niveau d’alerte.

La situation d’alerte impose les restrictions suivantes sur les usages de l’eau :

  • Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles ;
  • Interdiction du remplissage des piscines à usage privé ;
  • Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 10 heures à 19 heures;
  • Interdiction de manœuvrer des ouvrages hydrauliques ;
  • Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître ou maintenir le prélèvement.
  • Interdiction d’arroser les jardins potagers de 10h à 19h
  • Pour les communes :
  • Nettoyage des voiries limité au strict nécessaire; Pour l’agriculture :
  • Interdiction de prélever de 11h à 18h. Pour les exploitants d’installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).
  • Respect des prescriptions de leur arrêté d’autorisation.

Les arrêtés préfectoraux sont disponibles sur le site internet de l’État http://www.meuse.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau/Secheresse-en-Meuse et dans les mairies. 

Il est rappelé que le non-respect des interdictions constitue une infraction passible d’une contravention de 5ème classe (amende maximum de 1 500€). 

Les limitations d’usage telles que décrites ci-dessus s’appliquent jusqu’au 17septembre 2018. Un niveau point d’étape sera réalisé à cette date.

Il est à noter que les arrêtés de fermeture de la pêche vont être prolongés sur les cours d’eau classés en 2ème catégorie piscicole (Thinte et affluents, Loison et affluents, Othain, affluents de l’Orne, Longeau, Yron, Rupt de Mad).

 

 

 

* Le 22 Août 2018: Sécheresse en Meuse : maintien des restrictions d'usage de l'eau

L’Observatoire de la Sécheresse en Meuse s’est réuni le 17 août 2018 pour faire le point sur la situation des cours d’eau, des nappes et des prévisions météorologiques.

Les pluies récentes sont insuffisantes, souvent très hétérogènes suivant les territoires et peu efficaces pour reconstituer la ressource. Les débits des cours d’eau restent faibles pour cette période estivale.

Dans ce contexte, il convient de préserver ces ressources pour les différents usages et particulièrement pour l’alimentation en eau potable.

Le réexamen de la situation conduit à maintenir les mesures de restriction suivantes :

  • dans le bassin Seine-Normandie la zone de l’Aisne amont reste en niveau alerte
  • la zone de la Saulx-Ornain reste en niveau alerte
  • dans le Bassin Rhin-Meuse la zone de la Chiers reste en niveau alerte
  • la zone de la Meuse reste en niveau d’alerte
  • la zone de la Moselle reste en niveau d’alerte

Pour rappel, les principales restrictions d’usage sont :

Remplissage des piscines : Interdiction sauf si chantier en cours (hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel).

Lavage des véhicules : L’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles pour le lavage des véhicules est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité.

Lavage des voies et trottoirs, nettoyage des terrasses et façades : Limitation au strict nécessaire

Arrosage des pelouses et espaces verts publics ou privés et des terrains de sport : Interdiction horaire de 10h à 19h

Arrosage des jardins potagers : Interdiction horaire de 10h à 19h

Alimentation des fontaines publiques : Interdiction pour les fontaines en circuit ouvert dans la mesure du possible

Remplissage des plans d’eau : Interdiction, excepté pour les activités commerciales

Irrigation agricole (grandes cultures et prairies) : Interdiction horaire de 11h à 18h

Maraîchage, pépinières sauf irrigation localisée (type goutte à goutte) : Interdiction horaire de 11h à 18h

Arrosage des golfs : Interdiction horaire de 11h à 18h

Industries, commerces hors ICPE : Limitation de la consommation d'eau au strict nécessaire

ICPE : Doivent se conformer à leur arrêté d’autorisation

Les arrêtés préfectoraux sont disponibles sur le site internet de l’État http://www.meuse.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau/Secheresse-en-Meuse et dans les mairies.

Il est rappelé que le non-respect des interdictions constitue une infraction passible d’une contravention de 5ème classe (amende maximum de 1 500€).

Les limitations d’usage telles que décrites ci-dessus s’appliqueront jusqu’au 17septembre 2018. Cette période peut être prorogée au besoin. Les limitations sont susceptibles d’être modifiées par un nouvel arrêté préfectoral dès lorsque les conditions hydrologiques des cours d’eau et des nappes souterraines le nécessiteraient.

 

 

* Le 03 Août 2018: Sécheresse en Meuse : franchissement du seuil d’alerte. Des restrictions d’usage de l’eau s’imposent

L’observatoire de la sécheresse en Meuse s’est réuni le 02 août 2018 pour faire le point sur la situation des cours d’eau, des nappes et des prévisions météorologiques.

Le temps sec et les températures élevées observés depuis plus d’un mois entraînent une chute des niveaux dans les cours d’eau. Même si à ce jour, le niveau des nappes phréatiques n’est pas inquiétant.

Ces conditions devraient perdurer, car les tendances excluent le retour d’un épisode pluvieux significatif et durable.

À l’issue de l’observatoire de la sécheresse en Meuse, après avoir recueilli l’avis des services de l’État, de Météo-France, des collectivités territoriales, des représentants des usagers de l’eau (profession agricole, pêcheurs…), la préfète de la Meuse a décidé de prendre un arrêté limitant provisoirement certains usages de l’eau dans l’ensemble du département.

Remplissage des piscines : interdiction sauf si chantier en cours (hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel).

Lavage des véhicules : l’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles pour le lavage des véhicules est interdit, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité.

Lavage des voies et trottoirs, nettoyage des terrasses et façades : limitation au strict nécessaire.

Arrosage des pelouses et espaces verts publics ou privés et des terrains de sport : interdiction horaire de 10 h à 19 h.

Arrosage des jardins potagers : interdiction horaire de 10 h à 19 h.

Alimentation des fontaines publiques : interdiction pour les fontaines en circuit ouvert dans la mesure du possible.

Remplissage des plans d’eau : interdiction, excepté pour les activités commerciales.

Irrigation agricole (grandes cultures et prairies) : interdiction horaire de 11 h à 18 h

Maraîchage, pépinières sauf irrigation localisée (type goutte à goutte) : interdiction horaire de 11 h à 18 h.

Arrosage des golfs : interdiction horaire de 11 h à 18 h.

Industries, commerces, hors installation classée pour la protection de l'environnement (ICPE) : limitation de la consommation d’eau au strict nécessaire.

Les arrêtés préfectoraux sont disponibles dans les mairies et ci-dessous :

> 2-ap_2018-6466_modif_saulx_ornain - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,18 Mb

Il est rappelé que le non-respect des interdictions constitue une infraction passible d’une contravention de 5ᵉ classe (amende maximum de 1 500 €).

Les limitations d’usage telles que décrites ci-dessus s’appliqueront à partir du 06 août 2018. Les limitations seront susceptibles d’être modifiées par un nouvel arrêté préfectoral dès lors que les conditions hydrologiques des cours d’eau et des nappes souterraines le nécessiteraient.

L’observatoire de la sécheresse en Meuse s'est à nouveau réuni le vendredi 17 août 2018 et a reconduit le constat d'alerte, maintenant les arrêtés en vigueur.

Un nouvel observatoire de la sécheresse se réunira le 5 septembre 2018.

 

(avec Magnum la Radio, France Bleu Nord Lorraine et Préfecture)