Sécheresse: La Moselle et la Meurthe et Moselle en Etat d'Alerte renforcée, les Vosges en état d'alerte.

 

> Vosges

* Le 06 Juillet 2017: Le déficit pluviométrique global qui perdure depuis l'automne dernier a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle, et de la Saône.

Cette situation résulte des faibles hauteurs de pluie enregistrées dans les derniers mois dans l’ensemble du département, même si le déficit est plus marqué dans l’Ouest.

Les niveaux des nappes souterraines sont également bas pour la saison. Même si des précipitations intervenaient dans les semaines à venir, elles ne permettraient pas de combler rapidement le déficit accumulé.

Cette situation d’étiage (débit minimal d'un cours d'eau) entraîne des risques de pénurie d’eau potable sur les réseaux d’alimentation de certaines collectivités ainsi qu’une forte dégradation des milieux aquatiques dans les eaux de surface du département des cours d’eau.

Dans ces conditions, Monsieur Jean-Pierre CAZENAVE-LACROUTS, préfet des Vosges, a réuni le comité sécheresse le jeudi 29 juin dernier. A l’issue de la réunion, le préfet a décidé de prendre un arrêté limitant provisoirement certains usages de l’eau dans l’ensemble du département, à savoir :

Sont interdits pour les particuliers et collectivités :

- le remplissage des piscines à usage privé d’une capacité supérieure à 1 mètre cube sauf si la mise en eau d’un bassin en construction est nécessaire à l’installation des dispositifs de protection
- le lavage des véhicules sauf dans les stations professionnelles
- le lavage des voiries et des trottoirs, le nettoyage des terrasse et façades sauf dérogation pour salubrité publiques
l’arrosage des pelouses et espaces verts publics ou privés (incluant les bacs à fleurs et balconnières) et des terrains de sports (sauf compétition de niveau national) de 8h00 à 20h00. Cette interdiction ne concerne pas l’arrosage manuel des pantes d’ornement qui est toléré.
- l’arrosage des jardins potagers de 8h à 20h ; seul un arrosage manuel est autorisé.
- l’alimentation des fontaines publiques en circuit ouvert
le remplissage des plans d’eau excepté pour les activités commerciales

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Des mesures spécifiques sont également prises pour les usages industriels et commerciaux, pour la gestion des ouvrages hydrauliques et de la navigation, ainsi que pour les rejets dans le milieu naturel.

L’ensemble de ces dispositions sont applicables jusqu’au 31/07/2017. Le Préfet des Vosges réunira à nouveau le comité départemental sécheresse le 25 juillet prochain ; en fonction de l’évolution de la situation météorologique et hydrologique il pourra être conduit à renforcer, prolonger ou abroger les mesures prises.

Les contrevenants s’exposent à des amendes (1 500 euros, 3 000 euros pour les récidivistes).

 

* Le 23 Juin 2017: La Préfecture des Vosges appelle la population à une utilisation économe de la ressource.

Compte tenu du manque de précipitations, d'un temps sec et ensoleillé depuis plusieurs semaines, la situation de la ressource en eau est préoccupante.

"Il n’y a pas à ce jour de difficultés généralisées dans l’approvisionnement en eau potable mais la situation commence à se fragiliser, tout particulièrement dans les têtes de bassin" précise les services de l’Etat.
Les niveaux des nappes souterraines sont bas pour la saison.
Un comité sécheresse doit se réunir le jeudi 29 juin. C'est lors de cette réunion que seront décidées d'éventuelles mesures de restrictions d'usage de l'eau.

En attendant, pour économiser l’eau, il est conseillé de :
- restreindre le lavage des voitures et l’arrosage
- réparer les fuites 
- ne pas faire couler l’eau inutilement.

Une forte baisse des débits des cours d’eau est aussi constatée dans les bassins versants de la Meuse, de la Moselle et de la Saône. C'est la conséquence des faibles hauteurs de pluie enregistrées dans les derniers mois. Le déficit le plus marqué est dans l'Ouest du département.
Plusieurs stations de référence vosgiennes viennent de franchir les seuils de vigilance : Roville-aux-Chênes, Soulosse-sous-Saint-Elophe, Monthureux-sur-Saône et Fontenoy-le-Château.

 

> Moselle

*Le 06 Juillet 2017: Deux semaines après avoir placé la presque totalité du département en situation de vigilance, la préfecture de la Moselle renforce encore les restrictions d’eau par endroit. Le comité sécheresse, qui s’est tenu mardi, a décidé de prendre de nouvelles mesures de limitation, « en raison de la dégradation de la situation ». Les derniers relevés montrent en effet une baisse générale des débits de tous les cours. Toutefois, les restrictions – applicables dès à présent – sont « particulières et graduées » selon les bassins concernés. Au total, 820 communes du département et limitrophes vont devoir mieux gérer leur usage de l’eau.

Ainsi, la zone Moselle aval - Orne - Seille passe d’une situation d’alerte à l’alerte renforcée. Ce qui représente 487 communes touchées.

La zone Moselle amont - Meurthe reste maintenue en alerte (15 communes concernées).

La zone Lauter, Sauer, Moder et Zorn ainsi que la zone Sarre sont, elles, placées en vigilance (44 communes et 274 communes concernées).

 

Cette nouvelle phase implique des changements d’habitudes pour les particuliers et les collectivités. Les agriculteurs n’étant, pour l’heure, pas visés par les économies d’eau.

• Remplissage des piscines privées

Zones de vigilance : sensibilisation du grand public et des collectivités aux règles de bon usage et d’économie d’eau.

Zones d’alerte et d’alerte renforcée : interdiction, sauf si chantier en cours (hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel).

• Lavage des véhicules

Zones de vigilance : sensibilisation du grand public et des collectivités aux règles de bon usage et d’économie d’eau.

Zones d’alerte : interdiction, sauf dans les stations professionnelles.

Zones d’alerte renforcée : interdiction, sauf dans les stations professionnelles équipées d’un système de recyclage.

• Lavage des voiries, trottoirs, nettoyage des façades et terrasses

Zones de vigilance : sensibilisation spécifiquement des maires pour limiter les usages de l’eau.

Zones d’alerte : limitation au strict nécessaire.

Zones d’alerte renforcée : interdiction, sauf dérogation pour la salubrité publique.

• Arrosage des pelouses, espaces verts publics ou privés et des terrains de sport (sauf de compétition nationale)

Zones de vigilance : sensibilisation spécifiquement des maires pour limiter les usages de l’eau.

Zones d’alerte : interdiction de 11h à 18h.

Zones d’alerte renforcée : interdiction de 9h à 20h.

• Arrosage des jardins potagers

Zones de vigilance : sensibilisation spécifiquement des maires pour limiter les usages de l’eau.

Zones d’alerte : interdiction de 11h à 18h. Arrosage uniquement manuel.

Zones d’alerte renforcée : interdiction de 9h à 20h. Arrosage uniquement manuel.

• Alimentation des fontaines publiques

Zones de vigilance : sensibilisation spécifiquement des maires pour limiter les usages de l’eau.

Zones d’alerte et d’alerte renforcée : interdiction pour les fontaines en circuit ouvert, dans la mesure du possible.

• Remplissage des plans d’eau

Zones de vigilance : sensibilisation spécifiquement des maires pour limiter les usages de l’eau.

Zones d’alerte et d’alerte renforcée : interdiction, exceptée pour les activités commerciales.

 

Ces interdictions s’appliquent, rappelle la préfecture, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Elles sont applicables dès à présent et jusqu’au 31 juillet, sauf évolution de la situation météorologique et hydrologique conduisant à renforcer, prolonger ou abroger les mesures prises.

Et parce que la ressource en eau est précieuse, les contrevenants s’exposent à des amendes d’un montant de 1 500 euros ou 3 000 euros pour les récidivistes.

(Avec le Républicain Lorrain)

 

 

*Le 23 Juin 2017: Jeudi soir, la préfecture a pris des mesures pour limiter l'usage de l'eau : arrosage et lavage sont soumis à des restrictions, mais pas seulement.

Les zones de gestion Moselle aval,Orne, Nied, Seille et Moselle amont et Meurthe placées en alerte sécheresse.

Il fallait s'y attendre, et l'épisode de canicule qui a touché la France cette semaine n'a pas arrangé la situation. Au contraire, le niveau des cours d'eau en Moselle a fortement baissé et la situation commence à être inquiétante. D'autant que la pluie ne semble toujours pas s'inviter dans le ciel lorrain pour les prochains jours. Un constat qui conduit la préfecture du département à prendre des mesures de restriction d'usage de l'eau, pour "anticiper une situation qui pourrait s’avérer difficile."

Retrouvez la liste des communes concernées en PDF

La limitation n'épargne personne : particuliers, collectivités, exploitants agricoles, industriels, bateliers...

  • L’arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs sont interdits de 11h à 18h
  • Le lavage des véhicules est interdit (sauf dans les stations professionnelles)
  • Le remplissage des piscines privées est interdit
  • Le lavage des voies publiques, des façades et terrasses et des immeubles est interdit

Selon les arrêtés pris par le Préfet, "ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels."

 

> Meurthe et Moselle

* Le 07 Juillet 2017: Alerte sécheresse renforcée pour la « Moselle aval Orne Nied et Seille », la « Moselle amont et Meurthe » et la « Meuse aval et Chiers »

L'absence de précipitations notables ces dernières semaines, conjuguée à des températures élevées a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans le département. Les services de l'État ont en effet procédé cette semaine à des analyses exceptionnelles sur toutes les stations installées sur les cours d'eau.
En raison d'une aggravation constatée du niveau des cours d'eau, Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et- Moselle, a placé en alerte renforcée le département par arrêtés préfectoraux (qui abrogent les arrêtés de bassin du 23 juin 2017). Sur trois niveaux de restrictions liées à la sécheresse, nous venons de passer au niveau 2. Cette décision implique des restrictions particulières sur les usages de l'eau, que ce soit pour les particuliers, les collectivités, les exploitants agricoles, les industriels, etc.

Ainsi les particuliers et les collectivités sont soumis, à compter de vendredi 7 juillet 2017 aux mesures suivantes :
- l'arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et des espaces sportifs est interdit de 9h à 20h ;
- le lavage des véhicules est interdit (sauf dans les stations équipées d'un système de recyclage);
- le remplissage des piscines privées est interdit ;
- le lavage des voies publiques, des façades, des terrasses et des immeubles est interdit (sauf dérogation pour salubrité publique).

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles. Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500€ voire 3 000€ en cas de récidive, mais la préfecture compte sur le civisme de nos concitoyens pour respecter ces mesures.

Les arrêtés de restrictions AEP sont pris en tenant compte des dispositions de l'arrêté préfectoral du 23 juin fixant un cadre pour la mise en œuvre des mesures de limitation ou de suspension provisoire de l'usage de l'eau dans le département de Meurthe-et-Moselle, en période de sécheresse.

 

 

* Le 28 Juin 2017

Alerte sécheresse pour la « Moselle aval Orne Nied et Seille », la « Moselle amont et Meurthe » et la « Meuse aval et Chiers »

L'absence de précipitations notables ces dernières semaines, conjuguée à des températures élevées a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d'eau dans le département. Les services de l'État ont en effet procédé cette semaine à des analyses exceptionnelles sur toutes les stations installées sur les cours d'eau.
En raison d'une aggravation constatée du niveau des cours d'eau, Philippe MAHÉ, préfet de Meurthe-et- Moselle, a placé en alerte le département par arrêtés préfectoraux. Sur trois niveaux de restrictions liées à la sécheresse, nous venons de passer au niveau 1. Cette décision implique des restrictions particulières sur les usages de l'eau, que ce soit pour les particuliers, les collectivités, les exploitants agricoles, les industriels, etc.

- les bassins de la "Moselle amont et Meurthe" et "Meuse aval et Chiers" sont au niveau d'ALERTE
- le bassin de la "Moselle aval, Orne, Nied et Seille" est au niveau d'ALERTE RENFORCEE

Ainsi les particuliers et les collectivités sont soumis, à compter de vendredi 23 juin 2017 aux mesures suivantes :
- l'arrosage des jardins, des pelouses, des massifs floraux, des potagers, des espaces verts et
des espaces sportifs est interdit de 11h à 18h;
- le lavage des véhicules est interdit (sauf dans les stations professionnelles);
- le remplissage des piscines privées est interdit;
- le lavage des voies publiques, des façades, des terrasses et des immeubles est limité au strict
nécessaire.

Les maires sont chargés de veiller au respect de ces règles. Les contrevenants aux dispositions de l’arrêté préfectoral s’exposent à une peine d’amende allant jusqu’à 1 500€ voire 3 000€ en cas de récidive, mais la préfecture compte sur le civisme de nos concitoyens pour respecter ces mesures.

Consultez les arrêtés :

> arreté DDTDirection départementale des territoires-2017-061 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,59 Mb

> arrete DDTDirection départementale des territoires-2017-062 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,59 Mb

> arrete DDTDirection départementale des territoires-2017-063 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,59 Mb

 

 

(avec Magnum la Radio, France Bleu Nord Lorraine et Préfecture)