Un mystérieux trou dans la toiture

Jeudi, un couple demeurant à Golbey (88) a entendu un énorme bruit provenant de la toiture de sa maison. Les propriétaires ont découvert un trou d’environ 2m2. Les circonstances restent inexplicables.

<< Avec mon épouse, Annette, on bricolait dans le garage. Tout à coup, on a entendu un fracas épouvantable. Sur le moment, j’ai cru qu’il y avait un camion qui vidait des gravats dans la rue. Et puis, on a vaqué à nos occupations sans prêter plus attention à ce bruit », explique Maurice Poirel devant son pavillon du 16 rue Clemenceau à Golbey où il habite depuis 21 ans.

Une heure plus tard, ce jeudi vers 17 h 30, le couple se prépare pour partir faire une balade. Mais avant, « nous avons discuté avec le voisin. Soudain, il a levé les yeux vers le toit de notre maison et a dit : “Vous avez vu votre toit ?”»

Sur un peu moins de 2m², la toiture laisse apparaître un trou. Des tuiles cassées sont dispersées sur la toiture, d’autres sont en miettes au sol devant la porte d’entrée et le cheneau est abîmé. Le couple comprend aussitôt que le bruit entendu plus tôt provenait de là. « Ce voisin avait également entendu du vacarme », précise la propriétaire. « J’ai cru que je rêvais », ajoute son mari. « C’est une chance que personne ne se trouvait là au même moment, se rassure le couple. Et que cela se soit passé de ce côté car de l’autre nous avons une fenêtre de toit. »

Les occupants ont appelé aussitôt les sapeurs-pompiers. « Ils n’ont jamais vu une chose pareille. Ils n’ont retrouvé aucun objet qui pourrait être responsable de ce mystérieux trou. Ni au sol, ni sous les tuiles. Ils ont fait des vérifications avec une caméra thermique. Ils ont aussi opéré un contrôle au niveau du gaz. Rien… »

« On pense que quelque chose est tombé du ciel. Peut-être un bloc de glace provenant d’un avion. Mais rien n’était mouillé. Peut-être aussi une météorite… On a même pensé à un drone, mais c’est trop léger pour faire autant de dégâts, poursuit Maurice Poirel. Et surtout, on a absolument retrouvé aucun objet. C’est un truc inexplicable. »

À l’intérieur de la maison, le plafond ne présente aucune trace. « Des lattes sont peut-être cassées. Nous attendons un couvreur ; il trouvera peut-être quelque chose le long de la laine de verre. On l’espère. »

Laurence MUNIER (Vosges Matin)