Banquise arctique : point sur l'étendue

Le 13 septembre 2017, la surface de la banquise arctique a atteint son minimum annuel avec 4,64 millions de km². Ce minimum d'extension annuel est la 8e valeur la plus faible depuis le début des mesures satellitaires en 1980. Le record de faible extension reste détenu par l'année 2012 avec 3,4 millions de km².

Évolution de l'étendue de la banquise arctique de mars à septembre 2017 - © NASA
 

Une année qui avait très mal débuté

Le 7 mars 2017, la banquise avait atteint son extension annuelle maximale avec une valeur de 14,42 millions de km². Celle-ci constitue le nouveau record de faible extension maximale depuis le début des mesures satellitaires en 1980. L'ancien record date de février 2015.

Cette valeur record de faible extension maximale ne s'est pas concrétisée en un record de faible extension minimale, en raison d'une fonte des glaces estivale moins importante que certaines autres années.

En effet, l'été 2017 a été marqué par des basses pressions sur la Mer de Beaufort, qui ne sont généralement pas favorables à la fonte de la banquise. En effet, les basses pressions sont souvent liées à des conditions froides et les vents associés favorisent une extension de la surface de glace.

Carte de comparaison de l'étendue de la banquise arctique

Extension de la banquise arctique depuis 2011 - Comparaison avec la moyenne 1981-2010
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
© National Snow and Ice Data Center (NSIDC) 

 

(Météo France)