Records de chaleur de plus en plus fréquents

Plusieurs records de température quotidienne pour un mois d'avril ont déjà été battus depuis le début de l'épisode de chaleur précoce en cours. D'autres pourraient l'être encore d'ici dimanche compte tenu des températures élevées prévues. Avril 2018 pourrait se placer ainsi sur le podium des mois d'avril les plus chauds en France depuis 1900.

À l'échelle du pays, la grande majorité des records mensuels de température ont été observés dans les trois dernières décennies. Pour dix des douze mois de l'année, les moyennes mensuelles les plus chaudes ont été observées après 1990. Récemment, janvier 2018 a été le mois de janvier le plus doux à l'échelle du pays depuis 1900 : l'indicateur de température moyenne, calculé à partir de 30 stations métropolitaines de référence réparties sur le territoire était de 8,4 °C, soit 3,4 degrés au-dessus de la normale 1981-2010.

Inversement, si l'on considère les records mensuels froids à l'échelle nationale, on constate qu'ils sont tous antérieurs à 1990. Les trois records froids les plus récents sont ainsi ceux de novembre 1985, octobre 1974 et mars 1971. Ce constat s'inscrit de manière cohérente dans la tendance de fond du réchauffement climatique.

Afin de vérifier la tendance qui se dégage sur les records mensuels, il est possible de considérer pour chacun des douze mois de l'année, d'une part les 10 mois les plus chauds depuis 1900, et d'autre part les 10 mois les plus froids depuis 1900. Chacun de ces deux échantillons de 120 mois « extrêmes » est ensuite trié par décennie, pour analyser l'évolution temporelle.

Répartition temporelle par décennie des mois les plus chauds (en rouge) et des mois les plus froids (en bleu)
Répartition temporelle par décennie des mois les plus chauds (en rouge) et des mois les plus froids (en bleu). © Météo-France

 

(Météo France)