Comment expliquer cette situation Orageuse?



Communiqué du 05 Juin 2018 à 15h45

On a de l'air chaud qui arrive d'Europe centrale, dans les basses couches de l'atmosphère, et à l'inverse, sur l'Atlantique, on a une goutte froide qui apporte de l'air froid en altitude. Le conflit entre cet air chaud de surface et l'air froid en altitude provoque les orages, et en plus de cela, on a une situation de blocage : les éléments sur l'Atlantique ne bougent pas et ces orages stationnent...

L'une des caractéristiques des orages qui ont balayé la France ces derniers jours et qui continuent à toucher de nombreuses régions, ce sont ces pluies parfois diluviennes et qui conduisent à des inondations de type "crue-éclair". Lorsque de telles quantités de pluie tombent en un laps de temps aussi court, cela conduit inévitablement à des inondations car les sols ne peuvent absorber ces quantités aussi rapidement. Ainsi, les cours d'eau sortent rapidement de leur lit, c'est ce que l'on appelle une "crue-éclair". "

De telles quantités de pluie peuvent aussi s'expliquer par l'alimentation en air humide venu de Méditerranée qui est constante depuis la mise en place de cette situation. Par ailleurs, les orages se déplacent assez lentement car il n'y a pas beaucoup de flux en altitude. Ainsi, l'absence de fort courants ne permet pas aux cellules orageuses de se déplacer rapidement et les pluies peuvent alors s'accumuler sous les cellules orageuses qui touchent ainsi un même secteur pendant plusieurs dizaines de minutes voire pendant deux ou deux heures.

Cette situation n'a rien d'exceptionnel, et ne peut pas être imputée au changement climatique. Cette séquence est cependant remarquable par sa durée et son étendu sur la France.

Pour information, À Strasbourg, Nancy et Metz, mai 2018 est le mois de mai le plus chaud depuis le début des mesures. Un mois aussi particulièrement électrique. Le mois de mai 2018 qui s'est achevé a été exceptionnellement orageux sur la France, notamment dans l'est et le nord où les anomalies par rapport à ces 10 dernières années sont impressionnantes (+ 10 à +15 jours d'orages en plus) en matière de fréquence des orages. À l'échelle départementale, la Moselle est le département (de France) le plus électrique avec 22 000 éclairs, la Meuse arrive en 5 e position avec 17 900 éclairs. À l'échelle communale, c'est la commune de Plainfaing dans les Vosges avec plus de 2300 éclairs au km2 dans le top 3 des communes les plus électriques en Mai sur la France. Un bilan plus complet sera édité prochainement. .

D'une manière générale aucune amélioration durable n'est prévue durant les prochains jours. Persistance des conditions instables. Dans le détail, les orages devraient diminuer en intensité vendredi, avant d'augmenter à nouveau pour le week-end et le début de semaine prochaine. Cette prévision demande encore confirmation en raison du caractère instable de la masse d'air.