Tendance Météo 2018 en France (Rose des vents): Une année possiblement plus froide que la normal?

 

Note :

Ces tendances sont établies à partir des modèles CFS, IRI et NWS / NCEP entre autres. Compte tenu des progrès qui sont encore à réaliser dans ce domaine, ces informations doivent être lues avec un certain recul. Elles sont strictement personnelles, n'engagent pas ma responsabilité et sont le fruit d'un travail individuel d'interprétation mis en ligne sans restriction, sur internet

 

Situation Globale :

En cette fin d'année 2017, un phénomène La Niña d'intensité modérée est en cours dans l'Océan Pacifique. Il influence à des degrés divers l'ensemble de la machine climatique terrestre. Un vortex polaire, ce vaste tourbillon qui emprisonne de l'air froid autour du pôle Nord : qui a fait une entrée remarquée sur le continent Nord Américain. D'autre part, une majorité de modèles suggère toujours à l'échelle globale des températures plus chaudes que le normal. On ne peut pas oublier aussi la fonte de la banquise qui aura certainement un rôle important sur le temps sensible. Tous ces acteurs expliquent que la tendance météo pour l'année 2018 est particulièrement difficile à cerner dans son ensemble avec des mois qui ne se ressemblent pas du tout.

 

 

Tendance à l'échelle de la France:

Tendance Hiver 2017- 2018 / Printemps 2018 :

Pour la tendance de Janvier à Mars 2016. Une domminente plus froide que le normale

 

Janvier, Février et Mars, des mois différents mais avec un point commun. Pour ces 3 mois une anomalie de précipitation positive importante est d'actualités en particulier pour Janvier. Cela signifie que les périodes de calmes seront assez rares en moyenne et que la pluie ou la neige sera souvent d'actualités. On va surveiller le risque d'inondation qui promet dans ce cas de figure être très élevé. Sur un point plus technique, il y a une forte probabilité de régime du type "ondulatoire" ou "Zonal" dans la continuité de la fin d'année 2017. En ce qui concerne les températures, là aussi on observe une anomalie positive pour Janvier, un mois sans doute plus chaud que la normal. Février se rapproche de la normal et Mars est plus froid que la normal. Ce type de prévisions est assez bon pour les montagnes (en particulier la haute montagne), qui pourra profiter d'une couche de neige confortable, attention au risque d'avalanche qui risque d'être élevé en raison non seulement de quantité importante de neige mais aussi de fluctuation de température parfois importante d'un jour à l'autre (à l'image de fin décembre 2017). Seule ombre au tableau, le déficit de précipitation qui pourrait se prolonger sur le golfe du Lion en général et dans une moindre mesure sur le reste du pourtour méditerranéen. Ce type de temps est une bonne nouvelle aussi pour nos nappes qui devraient profiter de ces perturbations si cela se réalise. Le risque de vague de froid est élevé à partir de la fin Janvier.

 

Avril et Mai : Alors qu'avril semble assez proche de la normal (régime continental envisager) pour les températures, Mai semble au contraire plus froid. Pour les précipitations, on constate là aussi une certaine normalité, malgré des disparités importantes en fonction des régions. On restera attentif à de possibles épisodes méditerranéens en particulier vers le golfe du lion où une anomalie de précipitation est particulièrement marquée. La neige pourrait s'inviter encore en montagne à des altitudes moyennes compte tenue de cette configuration pour les 2 mois. À noter que ces 2 mois et en particulier fin mai, semble se mettre en place de possible conflit de masse d'air (de saison) avec sans doute les premiers orages localement fort.

 

Tendance Été 2018 :

Juin, Juillet et Août : le mois de juin pourrait s'annoncer plus froid que la normal mais aussi plus humide. Un mois qui pourrait s'annoncer très orageux en particulier sur le Sud de la France. Le mois de juillet dans la continuité de Juin avec des températures plus froides que la moyenne. Des précipitations qui se rapprochent de la normal avec un axe qui se dessine entre Sud Ouest et Nord Est  sujette à un risque orageux parfois marqué. Août s'annonce assez normal sur le point de la température que sur le point des précipitations avec cependant des disparités importantes. Toujours une anomalie de précipitation positive importante du Sud-ouest au Nord Est. Ces mois sembleraient être dominés par des conflits de masse d'air. Il n'y a pas vraiment d'acteur météo principal.
La bonne nouvelle (si elle se confirme), le risque de sécheresse devrait être assez faible sauf peut-être sur le pourtour deMéditerranée.

 

Tendance Automne/ Hiver 2018 :

Plus Plus on s'éloigne, plus c'est compliquer d’effectuer une tendance qui " tient la route"', on peut supposer la continuité d'une certaine « normalité » ou de mois plus froid que la normal. En matière de précipitation même observation avec sans doute des mois plus arrosés que la normal. Des risques d'intempéries majeurs, style épisode cévenol, inondation ou coup vent (isolément de tempête) ne sont exclus.  Le risque d'avoir de la neige sur les massifs pour la fin d'année est jugé normal dans ce cas de figure. Difficile de se prononcer sur les éventualités de vague de froid..

 

 

Conclusion :

L'année 2018 pourrait être inférieure a la normal pour les températures mais supérieur pour les précipitations
Le début d'année sera à surveillé en raison d'un risque de tempête ou de coup de vent assez marqué. Le risque de vague de froid assez élevé aussi à partir de la fin Janvier. Le risque de vague de chaleur (canicule) est possible pour les mois d'été. Les orages pourraient être plus présents en 2018 qu'il ne l'était en 2015, 2016 ou 2017 dans un contexte de conflit de masse d'air important. L'année 2018 pourrait figurer encore sur l'une des années plus chaudes que la normale dans le monde malgré ces prévisions pour la France plus froide. Toujours une observation de 2 saisons, l'une plus froide et plus humide et l'autre plus chaude et un peu plus sèche avec des intermèdes de plus en plus réduits..

 

Note :

Bien évidemment ces projections ou tendance sont données à titre indicatif et sont à prendre avec des pincettes. Je me mouille un peu. Je pourrais bien sur avoirs totalement faux sur ce que j'ai dit ici mais j'en prends le risque.

 

Alexis

Météorologue amateur