23 mars : journée météorologique mondiale

 

La journée météorologique mondiale aura lieu vendredi 23 mars 2018, sur le thème "Temps et climat : prêts, parés".

La population mondiale, qui ne cesse de croître, fait face à toute une série de dangers associés aux cyclones tropicaux, aux ondes de tempête, aux fortes pluies, aux vagues de chaleur, aux épisodes de sécheresse et à bien d’autres phénomènes. Le changement climatique à long terme accroît l’intensité et la fréquence de certains de ces phénomènes et provoque l’élévation du niveau de la mer et l’acidification des océans. Ces menaces sont encore accentuées par l’urbanisation et l’extension des mégapoles. Plus que jamais, il nous faut donc être prêts, parés et avisés pour ce qui concerne le temps, le climat et l’eau.

Chaque année depuis 1961, cet événement commémore l'entrée en vigueur de la Convention du 23 mars 1950, portant création de l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Il met également en lumière la contribution de l'OMM et des Services météorologiques et hydrologiques nationaux à la sécurité et au bien-être de la société.   

C’est pourquoi l’OMM et les Services météorologiques et hydrologiques nationaux (SMHN) se sont d’abord fixé comme priorité de protéger les personnes, les moyens de subsistance et les biens, confortant ainsi les programmes d’action mondiaux en faveur du développement durable, de l’adaptation au changement climatique et de la réduction des risques de catastrophe.

L’OMM et les SMHN favorisent la recherche et conçoivent des services opérationnels allant des prévisions météorologiques journalières aux prévisions climatiques à longue échéance, qui aident nos sociétés à être prêtes et parées pour ce qui est du temps et du climat. En outre, les services hydrologiques qu’ils fournissent sont indispensables à une saine gestion des ressources en eau douce destinées à l’agriculture, à l’industrie, à la production d’énergie et à la consommation humaine. Ces divers services nous donnent les moyens de gérer les risques liés au temps, au climat et à l’eau et de tirer profit des possibilités offertes.

Les systèmes d’alerte précoce et les autres mesures de réduction des risques de catastrophe jouent un rôle crucial dans l’intensification de la résilience de nos communautés. Les services climatologiques peuvent étayer les décisions à prendre aux fins d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets. La surveillance hydrologique permet d’obtenir les données nécessaires au suivi quantitatif et qualitatif des ressources en eau et à une meilleure préparation aux crues et aux sécheresses.

 

 

(OMM / Météo France)